Magazine Séries

Critiques Séries : Wilfred US. Saison 1. Pilot.

Publié le 24 juin 2011 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2011-06-24-17h14m35s209.png

Wilfred US // Saison 1. Episode 1. Happiness.


Adapté d'une série australienne (que je n'ai pas vu) par son auteur original (ce qui est donc une bonne nouvelle), Wilfred est une comédie dramatique plutôt pas mal, surtout qu'elle gère avec merveille son univers excentrique et original. Pour un pilot, il place de bonnes bases qui permettent de donner envie au téléspectateur de revenir voir ce qui va se passer entre Ryan et Wilfred, le chien de la voisine avec qui il se lie d'amitié. Le thème est souvent traité avec candeur alors qu'il y a une vraie noirceur ambiante (Ryan tente de se suicider en vain).
Les gens voient Wilfred comme un chien. Ryan voit Wilfred comme un homme déguisé en chien. Wilfred est l'alter-ego de Ryan. Il lui permet de sortir de sa coquille, lui qui est si peu sûr de lui et si introverti...

vlcsnap-2011-06-24-17h32m56s209.png
Je suis tout d'abord surpris par l'ambiance. Je m'attendais pas vraiment à ce que ce soit fait de cette façon. J'aurais cru que l'ensemble allait ricaner dans son coin mais l'humour est vraiment noir. L'idée est judicieuse puisque ce pilot est vraiment excellent. Elijah Wood est absolument parfait dans le rôle de Ryan, ce raté qui n'attends plus rien de la vie et qui va rencontrer… un chien. Ce chien est joué par Jason Gann, le créateur de la série. Wilfred est un peu une version maléfique de Ryan. Il va vraiment se déchaîner et surtout tenter de lui changer sa vie. L'idée est exposée de la meilleure façon qu'il soit car tout est tourné en dérision et même déraison (la scène au taco bar avec la serveuse, la course du motard, ou même la sodomie d'un nounours géant en peluche).
Avec Wilfred je retrouve un peu ce que la comédie avait oubliée ces dernières années : être incisif. C'est peut être parce que c'est sur FX Network et que l'on peut se permettre des trucs plus osés. En tout cas pour un pilot on sait déjà où l'on voit, les portes sont là, il ne reste plus qu'à les surpassées pour faire explosé la série en un vrai gâteau succulent. J'aime le casting, la réalisation est plutôt sobre et les décors suffisamment vrais pour donner une jolie impression d'un quartier tranquille et finement sympathique. Wilfred US est une révélation de l'été, comme rarement on en fait. Alors certes, je n'ai pas vu l'original mais peu importe (je n'avais pas vu Shameless avant d'avoir vu la version US, même chose pour The Killing par exemple).
Note : 8/10. En bref, entre un humour noir, un duo de personnage vraiment bien écrit avec un casting solide et une réalisation suffisamment sobre ; Wilfred est une pépite estivale à déguster comme un chien mangerait de la moelle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines