Magazine Culture

La délicatesse, roman de David Foenkinos

Par Mango
La délicatesse, roman de David FoenkinosRoman aux dix prix littéraires dont le film est en préparation pour 2012, tout indique que «La délicatesse» de Foenkinos est un  des grands succès littéraires de ces dernières années, en passe de devenir roman culte pour beaucoup de lecteurs parmi lesquels je me range. 
Le récit est des plus simples : toute la magie vient du style léger, simple, grave et désinvolte  tour à tour. Nathalie a rencontré deux fois l’amour  et chaque fois par surprise et délicatesse, sans qu’elle en ait  eu vraiment conscience. Ce sont les deux conditions nécessaires pour la séduire, ce qu’apprendra Charles à ses dépens, lui, son ami de toujours, devenu son patron, prêt à tout   mais auquel il manque l’étincelle de l’imprévu.Nathalie, la jeune femme moderne idéale et accomplie, belle, intelligente, séduisante et indépendante, ne succombe qu’à deux conditions : qu’on la surprenne et qu’on la courtise avec délicatesse. C’est ce que réussiront les deux hommes de sa vie : François, son premier mari, mort accidentellement après sept ans de bonheur et Markus, un employé suédois de son entreprise, banal et terne en apparence.Seulement voilà, ils sont fragiles et discrets, rien pour eux n’est jamais gagné d’avance.  Ils ne se présentent pas en héros mais, dans les situations les plus inconfortables, ils s’en sortent avec élégance.La délicatesse, roman de David Foenkinos La première rencontre s’est faite sur le trottoir : une invitation à prendre un café et «au bout de trente secondes, François parvint à la faire sourire."  Il se dit alors que si elle commandait un jus d’abricot, il l’épouserait et voilà : mariage et bonheur avant l’accident et le deuil.
La seconde rencontre décisive eut lieu  dans le bureau de Nathalie qui accueille pour la première fois Markus, un collègue suédois doté d’un physique plutôt désagréable. Elle le regarde avec émerveillement, décide de marcher très lentement vers lui et « se mit à l’embrasser vigoureusement. Un long baiser intense, de cette intensité adolescente. » Après quoi elle oublie tout.
Brutal ? Non délicat!
Chapitre 25   Définition du mot « délicat » selon le Larousse, car «délicatesse» ne suffit pas pour comprendre la délicatesse.»  1 D’une grande finesse, exquis, raffiné : Un visage délicat.  2 Qui manifeste de la fragilité : Santé délicate.  3 Qui manifeste une grande sensibilité, du tact : Un homme délicat.  Péjoratif : Difficile à contenter. Faire le difficile. 
Un livre au succès bien mérité d'un auteur au tempérament de joueur. On sent qu'il s'amuse en écrivant et moi, il me séduit en m'amusant aussi. 
La délicatesse, roman de David Foenkinos, (Gallimard, nrf, 2009, 201 p. 117 chapitres.)Il s’agissait d’une lecture commune avec George, Anne, Asphodèle, Elizabeth, Valérie, Estellecalim, Delphine

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines