Magazine Info Locale

A bientôt bande d'aigris !

Publié le 25 juin 2011 par Marius

basque.jpg Ca y est, c’est le départ vers Euskadi ! Mes fidèles lecteurs le savent. Marius est basque et rien ne peut le retenir d’une migration vers l’océan dès que les lourds nuages s'éloignent de la baie. Je ne tire pas le rideau mais j’y consacre moins de temps pour laisser plus d’espace au txakoli et aux joies de la plancha entre potes.

En parlant de potes je tenais à remercier mes « nouveaux amis », les Facebokien(ne)s. Cette année aura été l’année en bleu. Plus un instant libre sans jeter furtivement un regard à Fcb. Incroyable, la dépendance à cet outil basique. Mais un plaisir de voyeur ; découvrir que celui-ci s’adonne aux joies de la défense des chats en détresse et que tel autre, dur à cuire, entretien une relation obscure avec une association d’ecclésiastiques…un vrai bonheur de concierge.

Au final on s’aperçoit que les profils avec lesquels nous pensions avoir des affinités de pensées peuvent s'avérer de véritables anacondas de la politique. Tapis dans des marécages nauséeux, leurs pensées semblent irrévocablement formatées au point de ne pas voir leurs faiblesses et d'ignorer celles des leurs. Victime de panurgisme, tant à ma gauche qu'à ma droite les critiques semblent impossibles. Pourquoi s'opposer à un maire de gauche incompétent s’il est PS ? Pourquoi critiquer un gouvernement de droite incapable s’il est UMP ?Pour ma part j'ai choisi...de ne pas distinguer si l'incompétence et l'incapacité était de droite ou de gauche.

Les encartés défendent, sans nuance, leurs poulains et leurs idoles. Au point de gober les pires âneries. Facebook est révélateur de cet aveuglement et la période des primaires n'arrange rien. L’avantage c’est que des traces resteront ancrées dans les profils des utilisateurs. Au constat de l’écart entre évènements et prédictions les historiens y trouveront des sources inépuisables de poilades. Je vais finir par aimer cette matière jusque là parfaitement ennuyeuse à mes yeux.

Revenons deux secondes à ma migration. Elle ne fait qu’anticiper certainement la vôtre. Donc, dès votre départ je serais de retour pour vous apporter une touche de potin dans un nuage d'insolence. Ne me souhaitez pas bonne vacance j’ai horreur des faux culs et puis ce ne sont pas des vacances mais juste un déplacement des activités en des lieux moins agressifs. Pendant mon absence PINO tient son journal . Alors, faute de trouver, ici même, la quintessence de la malhonnêteté intellectuelle allez-y ; il est d’une parfaite subjectivité. C'est un des rares blogueurs à produire sur Toulouse.  Si vous souhaitez connaître autre chose que le bouillon officiel,  ça reste une opportunité.

Besitos


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marius 1364 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte