Magazine Sport

Wimbledon : les nerfs solides de Bartoli

Publié le 25 juin 2011 par Ptimek

Une nouvelle fois dos au mur, la Française renverse la tendance pour se qualifier en trois manches (5-7, 6-4, 9-7) face à Flavia Pennetta. Un succès à l’arraché acquis au mental.

Wimbledon : les nerfs solides de Bartoli

Marion Bartoli s'arrache pour vaincre Flavia Pennetta (Photo : AFP)

Un réveil très tardif

Elle joue à se faire peur et préfère attendre le dernier moment avant de réagir. Résultat, un set de retard et toujours les mêmes erreurs dans le second opus. Les occasions de revenir au score défilent mais quasiment aucune n’est validée (sept balles de break converties sur vingt-sept).

Ce n’est qu’à 5-3 en sa défaveur dans l’ultime manche que Bartoli enclenche la vitesse supérieure pour prouver que son jeu d’attaque sied à merveille au gazon de Londres, comme en début de tournoi. La physionomie de la rencontre n’est alors plus la même. Les coups gagnants changent immédiatement de camp alors que l’Italienne multiplie les double fautes. C’est d’ailleurs sur l’une d’entre elles que se conclut une partie de plus de trois heures de jeu.

Serena Williams au menu

La n°9 mondiale reste encore et toujours la dernière représentante féminine dans un tournoi du Grand Chelem. Au prochain tour, elle retrouvera une revenante, Serena Williams. En 2007, sa soeur Venus l’avait privée du titre suprême. Une bonne raison pour se venger dès lundi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptimek 818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine