Magazine Info Locale

Inauguration du service du bus de ville vendredi 24 juin 2011...

Par Unevillemaville2
Inauguration du service du bus de ville vendredi 24 juin 2011...
le 24 juin 2011 place Paul Dérou (appeler plus communément "Place de la poste") avait lieu l'inauguration du service des bus de ville.
Une petite cinquantaine de personnes (membre de la municipalité compris) furent présentes.
Le maire s'est donc félicité de la collaboration entre Menneval et Bernay pour l'extension du service de bus jusqu'aux grandes surfaces situées sur la commune de Menneval.
L'un signale que la participation financière de la petite commune fut moindre alors que la maire elle dit, non s'en humour, "Petite participation pour vous à Bernay, mais grande pour nous" (dixit de mémoire).
Je fus aussi surpris de voir cet arrêt jonction de la poste vide de gens alors que d'habitude cet endroit et bondée (rire).
Je fus aussi surpris de voir que ce même arrêt à était nettoyer ce jour-là pour ne pas incommoder s'est messieurs de s'est odeurs nauséabondes d'urine séchée massèrent sous le soleil.
Alors que j'avais interpelé moi-même le maire sur sa page "F.B" et que celui-ci m'avait répondus à deux reprises qu'il en prenait note, ce qui montre la encore que, entre la tête les jambes - dieu et s'est serviteurs, tout un monde les sépare (rire).
Je fus aussi surpris de voir que ceux qui en début de semaine dernière houspillée, invectiver d'un doigt accusateur le maire et s'est services à la population ne pas être présent pour faire remonter leurs doléances alors que ceux-là font circuler une pétition contre les actuels horaires.
Pétition qui à ce jour n'a qu'une signature évidemment sans autre précision ni prénoms ni noms (rire).
Ensuite, tout s'est usagés-là était là pour une seule et unique chose en fait.
Pour une petite dizaine d'entre eux, je parle de la remise de leurs prix suite au concours organisé cette semaine "Fa si la bouger - simplifiais-vous la ville" (voir mon récent article).Sur ce sujet précis la presse officielle s'en est fait ou s'en feras l'écho et donneras les noms et prix reçus. Vous pourrez alors y voir la bouille de tous c'est joyeux gagnants là.
Alors s.v.p., revenons au fils de mon propos (rire).
Donc, le maire ayant s'en doute us vent des quelques contrariétés via les prix des tickets à l'unité, au mois, de l'année, etc., se permis malignement, en contrarient quelque peu la direction de "VNTI - Veolia", de signaler le prix de reviens du service du bus de ville sur une année.
Il interpela donc le public présent comme un bon animateur de TV en leurs disent en gros "Celui qui me donne le juste prix gagne un cadeau" alors, on s'en doute évidemment, quelques mains ce levé pour gagner (au final rien du tout, rire) et en se trompent sur le prix final qui est de 240,000 euros l'an.
Donc, si nous entrons dans l'équation les données suivantes :
1 - Le prix du ticket unique de 70 centimes d'euros le trajet (valable 1 heure).
2 - Si nous ajoutons le fait des cartes du "C.C.A.S" de la ville.
3 - Si on compte les tarifications à la carte, etc.,
Ensuite, si nous y ajoutons les payes des quatre chauffeurs attitrés à la ville plus l'entretien régulier des bus de ville (aux nombres de deux plus un de réserve) cela monte alors la facture annuelle pour la ville de Bernay à près 240,000 euros (je l'ai dit plus haut).
Cela évidement le client lambda ne fus pas au courant et je peux vous dire que nous entendîmes des "Ah, oui quand même" dans l'assemblé présente.
Oui, pour les clients - usagers cela et de moindres couts vus que ceux-là ne se basent que sur le prix du ticket qu'ils payent (ou pas, cela va de soi).
Alors oui, au vu de l'annonce qui à claquer tel un fouet sur un bitume tout frais posé voilà, on comprend mieux comment il a d'un coup, calmer les grognements.
Car oui, cela coute plus cher que cela ne rapporte ce service-là.
Car, sur admettons, 10 clients (outre les cartes, etc.) donc, combien paye réellement leurs tickets?
Pour y être tous les jours je dirais que 5 à 6 clients / jour utilisent le bus gratuitement feignent ne pas avoir de monnaie sur lui pour l'un ou avoir un gros billet pour l'autre, etc., en disant timidement un "Heu, je te paye demain ?" alors qu'il sort de s'être acheté un gâteau ou un paquet de cigarettes (entre 1 et 5 euros) et le comble c'est qu'ils demande tous plus ou moins aux chauffeurs de le déposer à tels ou tels endroits qui le rapprocherais le plus de son domicile.
Cela et tellement plus simple de confondre un service de bus avec un taxi personnel (rire).
Mais quelques parts là, aurais-je envie de dire d'écrire, les chauffeurs sont peut-être ici un peu responsable de ce laxisme ambiant.
Car ils ont s'en doute était trop "Gentils" avec les clients (certains clients) qui alors se sont et se permette au jour d'aujourd'hui de faire la gueule (excuser ma saute de vulgarité) si tels ou tels refusent ses espèces de pseudos passe-droits.
Donc, outre la révision des horaires il faudrait ici je crois une bonne révision du rapport chauffeurs - clients pour que tout cela soit recadrer et reparte sur de bonnes bases, vous ne croyiez pas ?
Photographie : "Inauguration du bus de ville" par le citadin juin 2011©®.Aucun lien internet pour cet article.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unevillemaville2 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte