Magazine Rugby

Etre supporter...pas toujours facile

Publié le 26 juin 2011 par Ansolo

Sans leurs supporters, les clubs de rugby ne seraient pas tout à fait ce qu'ils sont. Ainsi, que serait le RCT privé de son Pilou-Pilou ou l'Aviron sans sa Peña Baiona ?

Mais la vie de supporter n'est pas toujours des plus facile. Renvoi aux 22 vous propose l'interview d'Aurélien, fondateur des "Fadas du MHRC", lu sur le blog de XV Manager. Des propos sans concession, pas toujours tendres à l'égard de certains dirigeants...

Un interview que vous pouvez retrouver ici.

Tu es fondateur et président du club de supporter des fadas du MHRC....Peux-tu nous dire comment est né ce groupe  ? Au début j'ai lancé l'idée, sur facebook, de créer un club de supporters motivés pour encourager notre équipe et la suivre dans tous ses déplacements...Il faut savoir qu'ici à Montpellier, il n'y a pas une grosse culture de rugby au niveau des supporters, au stade il n'y a pas de chants pour encourager l'équipe, rien.

Très vite quelque personnes ont répondu à l'appel et notre groupe s'est aggrandi pour finalement atteindre une cinquantaine de personnes. Fin 2009, j'ai créé l'association et nous voici aujourd'hui, toujours là.

Un peu plus tard j'ai eu l'idée de contacter fafois (NdR : le créateur de XVManager) pour savoir si il souhaitait nous aider dans le développement de notre club. Il nous a rapidement proposé de financer la conception d'une banderole au nom des fadas du MHRC et du jeu XVManager. On la sort encore pendant les matchs mais les stadiers nous l'enlèvent la plupart du temps, ils disent que ça pose problème par rapport aux publicités déjà présentes dans le stade, c'est dommage.

Les montpelliérains Benoît Paillaugue, Joan Caudullo et Benjamin Thiéry posent avec la banderole des Fadas du MHRC/XVManager

Trouves-tu toujours le temps nécessaire pour t'investir dans les déplacements et l'organisation de ton club de supporters ? A vrai dire cette année ce fut difficile, je travaille en tant que patissier avec des horaires assez lourds, je fais construire ma maison et participe aux travaux, j'ai donc eu moins de temps cette année pour tout suivre...Mais j'ai quand même fait toutes les phases finales avec tous les déplacements, à Paris, pour la finale notamment, et en temps normal je fais tous les déplacements pour le challenge européen, d'Irlande jusqu'en en Espagne...On est toujours là ! Quel plaisir tires-tu de cette activité et où trouves-tu la motivation nécessaire ? Ce que j'aime c'est l'ambiance, être avec les collègues, faire les déplacements, aller voir les matchs ensemble...On se régale.

Maintenant, je vais te dire, il y a plein de choses qui nous dégoûtent au niveau du club. Tu vois un jour j'ai croisé le président à l'aéroport et je lui ai soumis plusieurs idées pour animer le stade : je lui ai dit qu'on pourrait confectionner un maillot géant du club qui serait dévoilé dans les tribunes, et lancer un chant tiré de morceaux de Ricoune (NdR : chanteur populaire de musique paillarde dans le Sud de la France). Il m'a dit « tes idées sont excellentes, c'est super, on s'appelle et on se cale un rendez-vous » . Je l'ai appelé à plusieurs reprises, aucune nouvelle, puis un jour, en match, qu'est-ce que je vois ? Un maillot géant dans la tribune en face de nous, et une chanson spécialement composée par Ricoune pour le MHRC...La direction fait les choses derrière notre dos.

Un joueur m'a dit un jour « le club balade tout le monde tu sais, même les joueurs ». Cette personne-là, au dernier jour des transferts, a reçu un SMS lui disant « t'es viré »... Dans le même genre de pratique, plusieurs joueurs n'ont pas vu leur contrat être renouvelé et se retrouvent avec des salaires impayés de l'ordre de 5 000 à 20 000 euro... Et encore, certains joueurs m'ont raconté des choses bien pires qu'il est difficile de te déballer ici, si tu vois ce que je veux dire...

Donc tu vois, tout ça pour te dire que je fais tout ça pour moi et mes collègues, pas pour le club, je m'en fous royalement du club et j'irais pas acheter un maillot à la boutique...Moi je suis supporter de Montpellier mais pas de ceux qui dirigent ce club. 

Tu as longtemps joué au rugby et flirté avec le haut niveau...Raconte nous un peu ton parcours. Je suis un pilier/talonneur élevé au rugby ardéchois, un rugby dur où ça rigole pas dans la mêlée. J'ai commencé le rugby au RC Le Teil, une petite ville située près de Montélimar, avec qui j'ai été champion de Drôme-Ardèche. D'ailleurs de bons joueurs sont sortis de ce club : Remy Vaquin, qui joue au Racing Métro, Emmanuel Maignien, joueur de Pau en Pro D2 ou encore Romain Carmignani de La Rochelle...

J'ai ensuite  bourlingué un peu partout et fait pas mal de sélections de jeunes, d'abord en Ardèche, puis en Drôme-Ardèche, en Rhones-Alpes et enfin en PACA. J'ai par ailleurs suivi une formation en sport-études durant 2 ans à Bourgoin, mais  je n'avais pas de bourses, ma mère me payait le logement, finançait mes études  et cela a finir par devenir trop coûteux pour elle, j'ai donc été contraint d'arrêter...Je me suis alors engagé dans un apprentissage pour devenir patissier, et c'est, à 24 ans, désormais mon métier.

As-tu l'intention de reprendre le rugby ? J'ai arrêté pendant 4 années et n'ai repris que cette saison, avec la Grande-Motte, pas très loin de Montpellier mais les horaires d'entraînement, très tard le soir,  s'accordent mal avec mon rythme de travail, où je commence le boulot dès minuit. Cependant je vais passer en auto-entrepreneur l'année prochaine et ne plus faire que des remplacements en patisserie, ce qui devrait me laisser du temps pour reprendre le rugby.

J'ai des contacts pour évoluer avec la réserve de Nîmes, et, si cela se concrétise, j'espère à terme évoluer en Fédérale 1 avec l'équipe première, même si je sais qu'il est difficile de reprendre le rugby après avoir arrêté pendant un certain temps, donc j'essaie de m'entretenir et de faire attention à mon alimentation.

As-tu eu l'occasion de côtoyer des personnes connues dans le milieu du rugby lors de tes sélections de jeune ? Oui, quelques personnes. Entre autres, la sélection Drôme-Ardèche était dirigée par Philippe Agostini, ancien sélectionneur des U21, U19 et entraîneur de Clermont de 2005 à 2006, Cédric Chaubeau, qui entraînait St-Etienne ces deux dernières saisons, et Didier Camberabero, ex-international français.

J'ai également cotoyé Mathieu Nicolas, ailier de Castres et Benjamin Alcalde, joueur de Lille en Fédérale 1 et frère de Jean-Mathieu Alcalde, qui a signé à Dax.

Aurélien et Fulgence Ouedraogo

D'ailleurs, de par ton rôle actif au sein du MHRC et ton expérience de joueur de bon niveau, as-tu l'occasion de connaître plusieurs joueurs de l'équipe première ? Tout à fait. Je connais la plupart des joueurs du club mais aussi d'autres clubs sur Béziers, Albi, Marseille, Brive, au LOU...Comme je suis pâtissier, je leur fais des gâteaux pour les joueurs, leur famille et leurs enfants lors des anniversaires. Mais le rugby a changé, et les joueurs avec... Certains ont besoin de redescendre sur terre, parce que c'est plus des melons qu'ils ont, mais des pastèques !

Qui sont les joueurs pro avec qui tu t'entends le mieux ? Clairement les joueurs des îles du Pacifique. Ce sont les plus simples, les plus naturels et les plus ouverts. Ils vivent véritablement en « tribu » et se voient tout le temps entre eux en dehors des matchs, peu importe qu'ils proviennent de différents clubs.

Récemment j'ai mangé chez Aliki Fakate, deuxième ligne néo-calédonien du MHR, et c'était assez impressionnant : il devait y avoir une vingtaine de joueurs des îles, provenant de tous les clubs du Top14 ainsi que du MHR, comme Timoci Nagusa. Mon joueur préféré, le samoan Philemon Toleafoa (NdR : aujourd'hui joueur du LOU) est aussi une personne que j'apprécie beaucoup en dehors du terrain . Enfin, il y a les géorgiens également qui sont accessibles et n'ont pas le melon... 

En parlant de joueurs pros, il s'est souvent murmuré que plusieurs joueurs du Top14 ou de ProD2 jouaient à XVManager...Peux tu confirmer ?

Oui effectivement, je confirme ! A  une époque, François Trinh-Duc jouait à XVManager, mais je crois qu'il a arrêté après une défaite contre mon équipe...Je sais aussi que Jacques Boussuge (NdR : aujourd'hui à Brives) avait une équipe sur le jeu ainsi que d'autres joueurs...Il me semble qu'aujourd'hui ils ont tous arrêté mais je suis à peu près certain que des joueurs du Top14 et de ProD2 y jouent !

Et toi, XVManager, tu y joues depuis combien de temps ?   J'y joue depuis le 15 novembre 2007 et depuis 3 ans et demi que je suis sur le jeu, je ne m'en suis jamais lassé. J'ai pu voir toutes les évolutions du jeu qui a continué à s'améliorer avec le temps.

J'aime y jouer en rentrant le soir, j'y retrouve des copains...Je continue à y passer facilement 2 heures par jour...le temps passe vite entre le forum, les MP, les négociations pour les joueurs, les échanges, les transferts ou les entraînements ! 

Au niveau du jeu, j'imagine que tu te débrouilles ? Actuellement je suis en Fédérale 1 dans la poule 54 et je suis 1er...Je reste sur une série de 16 matchs d'invincibilité. J'ai la troisième équipe du jeu en FM (NdR : Force Moyenne) et je ne suis qu'en Fédérale 1 car j'ai raté la montée à plusieurs reprises lorsque j'étais en Fédérale 2 à cause de feuilles de match incomplètes !

Pour les curieux, quelle équipe manages-tu au juste ? Je manage l'équipe du Montpellier Hérault et mon pseudo est Zazu. Sinon je co-manage la nation mexicaine, on a une belle équipe...Mes avants, du 1 au 8 sont tous en sélection, au Mexique, en Hongrie et en Serbie ce qui est toujours satisfaisant.

En dehors de toutes tes activités (ton job de patissier, les déplacements, la construction de ta maison, as-tu du temps pour développer d'autres hobbies?) Je connais très bien Rémi Gaillard et quand j'ai le temps je joue comme figurant sur ses vidéos...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ansolo 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines