Magazine Cinéma

Gorgo

Publié le 26 juin 2011 par Olivier Walmacq

gorgo

Genre: fantastique
Année: 1961
Durée: 1H20

L'histoire: Un monstre réveillé par une éruption volcanique sous-marine débarque chez les humains pour être attaqué puis capturé. Il devient la nouvelle attraction de Londres, jusqu'à ce que la mère ne vienne le récupérer.

La critique d'Alice In Oliver:

Le réalisateur de Gorgo, Eugène Lourié, est loin d'être un amateur. C'est un spécialiste du film de monstre géant.
En effet, le cinéaste s'était déjà fait connaître avec Le Monstre des Temps Perdus, faisant appel à Ray Harryhausen dans l'animation, en stop-motion, du dinosaure de service.

Le scénario de Gorgo est assez classique. Un monstre datant de la Préhistoire est réveillé par une éruption volcanique sous-marine.
Quelques pêcheurs passent par là et décident de capturer l'animal. Mission réussie ! Le dinosaure devient alors l'attraction principale d'un cirque de Londres et est exposé aux petits curieux.

gorgo0

La bête en question est impressionnante et ses propriétaires ont bien l'intention d'exploiter la "poule" aux yeux d'or.
Qu'à cela ne tienne, la mère de la créature ne tarde pas à faire son apparition, le but étant de récupérer son petit.
Toutefois, le nouvel animal est bien plus imposant que sa progéniture.

A partir de là, le film délivre largement la marchandise. La mère de Gorgo s'attaque à Londres, et l'armée est appelée aux renforts.
Ce qui donne lieu à quelques séquences franchement impressionnantes. Tanks, avions de chasse et bombes font partie du menu fretin.
Pourtant, face au dinosaure en présence, les militaires se révèlent totalement impuissants.

Gorgo

Certes, présenté comme cela, Gorgo peut se voir comme une séquelle de King Kong. Toutefois, Eugène Lourié confère une véritable humanité au monstre de service. Le film se concentre également sur son héros principal, à savoir un jeune mioche de huit ans, ce dernier devenant un ardent défenseur de la cause de l'animal.
Encore une fois, Gorgo dénonce la cruauté et les faiblesses de l'homme face à la force de Dame Nature. Une excellente surprise !

Note: 15/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines