Magazine

Tirer la chasse d'eau

Publié le 26 juin 2011 par Badiejf
Tirer la chasse d'eau
- Asefi, ton frère Cetout commence à être découragé du blocage politique actuel. Le pays est sans gouvernement depuis près d’un mois et il ne voit pas de solution politique possible. Cetout pense que Martelly devrait porter un grand coup pour briser la dynamique actuelle.
- De quoi parle-t-il ?
- Je ne suis pas trop certain que sa prémisse est valide, mais il semble que le président a la possibilité de dissoudre les deux chambres et de relancer des élections législatives. Il pense que si Martelly lance et s’implique dans ces législatives, il aura les chambres qu’ils souhaitent pour pouvoir implanter ses politiques.
- Il est fou ! En plus qu’il s’est battu contre Martelly tout au long de la campagne et là il veut lui permettre de mettre la main sur tous les pouvoirs ?!
- Ce n’est pas le seul à avoir changé d’idée sur Martelly, même toi ! En fait, les gens en ont davantage ‘contre’ la classe politicienne actuelle que ‘pour’ le nouveau président. À ce sujet, je suis même un peu surpris que la population ne soit pas descendue dans les rues pour contester le vote de cette semaine contre Rouzier. C’est quand même l’homme de Martelly.
- Tet Kale (Martelly) a cette carte dans sa poche, ne t’inquiète pas. Sa sortie publique cette semaine pour remercier les gens de ne pas avoir manifesté contre les parlementaires était en même temps un message que la sortie de crise passerait peut-être par un vaste mouvement populaire. Il se refuse peut-être à utiliser cette stratégie à cette étape, mais tout le monde est assis sur le bout de sa chaise, paré à mettre ses godasses pour aller marcher.
- L’autre chose qui me surprend actuellement est le silence des américains. Ils se sont positionnés clairement pour les résultats du premier et du deuxième tour (rappelle-toi l’épisode du retrait des visas américains aux officiels de l’Inite) alors que cette semaine, ils sont restés muets.
- Une petite gêne peut-être, surtout que des rumeurs fortes mentionnent que Rouzier était leur candidat. Il y aurait même eu quelques falsifications de documents pour effacer ses éventuels liens avec la citoyenneté américaine.
- Sur ce point Martelly et son équipe auraient dû être plus prudents. Tu sais que tu as les deux chambres en guerre contre toi, tu leurs présentes un dossier impeccable, il ne fallait qu’aucun fil ne puisse être tiré.
- Bof, nos sénateurs et députés auraient capables d’inventer n’importe quoi pour rejeter la candidature de Rouzier.
- Quelle sera la suite ?
- Si j’étais présidente, je leur proposerais Bellerive. Techniquement, ils seraient un peu plus coincés pour rejeter sa candidature dans la mesure où il a été premier ministre. Au plan politique, il demeure associé au clan Préval, le clan qui contrôle la majorité des deux chambres. Une fois en poste, je mettrais les garde-fous nécessaires et lui imposerais mes ministres. On aurait un président plus actif et un premier ministre plus proche d’un statut de marionnette.
- Peu importe la stratégie employée, le défi le plus important me semble davantage lié à la capacité contrôler les députés et les sénateurs de l’Inité. Si je comprends bien les analyses et propos glanés un peu partout depuis des semaines, ces gens font la pluie et le beau temps et n’ont aucun intérêt à voir un gouvernement qui moderniserait un tant soi peu le fonctionnement de l’État. Ils ne veulent d’aucune manière perdre les magouilles et autres avantages qu’ils sont en mesure de tirer du fonctionnement actuel du gouvernement
- Ouais … mon frère avait possiblement raison. Peut-être est-il préférable de tirer la chasse d’eau avec ces parlementaires et relancer des législatives ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Badiejf 170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte