Magazine Bd

La faute aux Chinois (Ducoudray & Ravard)

Par Mo
La faute aux Chinois

Ducoudray - Ravard © Futuropolis - 2011

« Mon grand-père était ouvrier. Il en est mort. Mon père était ouvrier. Il en était fier. Et moi, je suis ouvrier et je bosse même le week-end ».

Louis travaille à la chaîne dans une usine d’équarrissage de poulets. Une petite vie banale et modeste, la routine des jours qui se suivent et qui se ressemblent. Un jour, il rencontre Suzanne, la secrétaire du DRH de l’usine. Rapidement, ces deux-là se plaisent et commencent à se voir en dehors de l’usine. Un début de relation timide et peu d’intimité pour le jeune couple puisque chacune de leur rencontre se fait en présence de Jean-Claude, le frère de Suzanne. Cela ne gêne pas Louis, ça l’arrange même car il a tellement peu l’habitude des femmes que la présence de ce tiers est plutôt rassurante. Mais de fil en aiguille, ce chaperon se fait envahissant.

Pourtant, Louis et Suzanne poursuivent leur idylle, ils emménagent ensemble, se marient et la petite Pauline vient bientôt agrandir la famille. Mais cette enfant prématurée cause beaucoup d’inquiétudes à ses parents. Ceci ajouté au fait que le budget familial est très serré… rapidement, Suzanne déprime. Jean-Claude fait alors une proposition à Louis, le genre de proposition qui ne se refuse pas et qui l’aiderait à augmenter son train de vie. Louis change de « secteur d’activité », un job au black peu banal mais en relativisant bien « c’était simple, il fallait trouver une autre clientèle pour faire ce que je faisais déjà »…

-

Il n’est pas banal c’est album, il ne paye pas de mine et met en scène des petites gens avec de petites perspectives d’avenir. Pourtant, s’est sans compter qu’on a tous un rêve d’Eldorado qu’on aimerait voir se réaliser, ouvrier ou employé… quand l’opportunité se présente, il est parfois plus facile de s’asseoir sur ses valeurs pour s’assurer une petite place au soleil.

Le scénario d’Aurélien Ducoudray a un petit air de déjà vu pour moi qui me suis plongé dans Dexter il y a quelques mois. Les personnages n’ont rien en commun si ce n’est la pratique régulière du meurtre pour le reste, tout diffère. Ici, on voit le personnage évoluer sous nos yeux sur près de 150 pages. Pas de pulsions spéciales, pas de besoin de voir le sang couler, pas de rituel de tueur non plus, juste une absence visible de morale et une envie irrépressible d’assurer les besoins de sa famille. Un tueur payé au contrat qui intègre petit à petit cette nouvelle facette de sa personnalité. Sur fond de chronique sociale, Aurélien Ducoudray nous présente un personnage simple qui exprime peu ses sentiments, influençable et discret. Étonnement, j’ai naturellement compris et accepté la donne et je me suis attachée au personnage.

François Ravard propose quant à lui une ambiance assez réaliste quoiqu’un peu morne. Excepté la première et la dernière planche de l’album, les pages se succèdent au rythme de trois bandes de deux cases. Peu de couleurs : noir, blanc brun. Une atmosphère qui colle assez bien avec le scénario, campe la simplicité et la noirceur de ce monde.

La faute aux Chinois (Ducoudray & Ravard)
Une lecture agréable quoique je ne suis pas sure de la garder longtemps en mémoire.

Extrait :

« Ce qui est marrant, c’est que quand on monte dans l’échelle sociale, on a tout de suite des frais de représentation. Le baromètre, c’est quand on vous les offre sans retenue de salaire. On se prend au jeu et on s’équipe, peu importe le coût, on customise. Jetez un coup d’œil autour de vous, vous vous rendrez vite compte que la différence se niche dans le détail. Polo de marque, stylo griffé, costume signé… Des choses dont t’as ni besoin ni envie, des choux à la crème là où un petit-beurre te tenait deux semaines. Mais même le sent-bon, au bout d’un moment, il ne sent plus assez bon » (La faute aux Chinois).

La faute aux Chinois

One-shot

Éditeur : Futuropolis

Dessinateur : François RAVARD

Scénariste : Aurélien DUCOUDRAY

Dépôt légal : juin 2011

Bulles bulles bulles…

éé

This slideshow requires JavaScript.

–––

La Faute aux Chinois – Ducoudray – Ravard © Futuropolis – 2011


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le visiteur chinois

    visiteur chinois

    de James EastwoodAnna-Maria Zordan est d'origine hongroise et elle a dix-sept ans. Par hasard, elle en savait trop, mais par chance, elle tue l'homme qui... Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Le Chinois

    Chinois

    de Henning MankellEn janvier 2006, 19 membres d’une même famille (les Andrén) sont massacrés à l’arme blanche dans un village isolé du nord de la Suède.La... Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Le portrait chinois (bis)

    portrait chinois (bis)

    Cette fois, c'est pour Manu. Si j'étais ..., je serais... 1. Un écrivain: L'équivalent féminin de John Irving. 2. Un aliment: le chocolat ( Tant pis pour la... Lire la suite

    Par  Mango
    CULTURE, LIVRES
  • Portrait chinois

    Portrait chinois

    J’ai été tagué par Mango et Oliv’ sur le principe du portrait chinois. Chacun proposant une liste différente, je me suis plié (avec plaisir) deux fois au jeu.... Lire la suite

    Par  Litterature_blog
    CULTURE, LIVRES
  • Le tag du portrait chinois

    portrait chinois

    Mango a pensé à moi avec ce tag qui circule beaucoup ces derniers temps.Merci !Un portrait chinois avec des questions qu'elle a choisies...Si j'étais...Un... Lire la suite

    Par  Soukee
    CULTURE, LIVRES
  • Le tag du portrait chinois

    portrait chinois

    Attention, il y a une épidémie de tag en ce moment. Et moi, c'est Mimi qui m'a contaminée! Je vais devoir me soumettre à quelques petites réflexions. 1- Si... Lire la suite

    Par  Jostein
    CULTURE, LIVRES
  • Portrait chinois

    Portrait chinois

    Un tag ! Ça faisait longtemps ! Je ne m'en plaignais pas ;-) Taguée par les viles Cathulu, Aifelle, Marine Rose et Eve je me plie à l'exercice du portrait... Lire la suite

    Par  Theoma
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Mo 788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines