Magazine Médias

A l’aube du cinéma : « L’aurore »

Publié le 27 juin 2011 par Mcetv

A l’aube du cinéma : « L’aurore »

 

 

L’aurore (Sunrise : a song of two humans) est une antithèse parfaite. Film muet des années 20, ce chef d’œuvre de Murnau est un bijou de modernité que l’on ressent encore comme tel.

Contrastes de tous les plans

Pas de comédiens sur-jouant l’action sur une musiquede baltringue, mais une finesse de jeu qui passe par l’expression corporel, les mouvements du visage et l’intensité du regard. Pas de scénario ennuyeux et désuet, mais une histoire d’amour innovante montée selon une structure très différente de toutes les autres romances tournées depuis plus de 80 ans ! Pas de rengaine cousue de fil blanc, mais un rythme soutenu : le spectateur est surpris, maintenu en haleine du début jusqu’à la dernière minute par une intrigue relevée. Pas d’images vieillies et surannées mais une étrange impression de voir la modernité d’un nouveau monde éclore devant nos yeux, cinéphiles des années 2000 !

Un génie à Hollywood

F.-W. Murnau, cinéaste allemand né en 1888, a réalisé le premier film de vampires (Nosferatu), entre autre, avant d’être remarqué par William Fox (oui, le créateur de la Fox) qui l’embauche à Hollywood. Il y créeL’aurore, long-métrage au budget colossal : no-limite ! Cela permit à l’Européen découvrant la vie rêvée de L.A. d’utiliser les effets spéciaux, les décors, toutes les situations qu’ils souhaitaient.

Tête de fil du cinéma expressionniste, il travaille sur les contrastes visuels avec brio, mais il joue surtout sur les incrustations d’images. Se déroulent sous nos yeux tout un spectre d’effets spéciaux déjà très techniques pour l’époque : ils renforcent la qualité du mouvement de la caméra qui annihile enfin le cinéma statique des décennies précédentes. Murnau est le premier à faire bouger l’image et à multiplier les plans. Il nous livre un long-métrage ardent qui semble plus moderne que beaucoup de créations contemporaines.

Bénédicte Crabouillet

L’Aurore (Sunrise : a sonf of two humans), 1927, Friedrich Wilhelm Munrau, avec Janet Gaynor, George O’Brien, Margarett Livingston… Oscar de la meilleure valeur artistique, de la meilleure actrice pour Janet Gaynor et de la meilleure photographie, en 1929


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Toit coulissant à aube.

    Toit coulissant aube.

    Un projet Espagnol en phase de réalisation. – Court de padel avec toit coulissant. - La construction de courts de padel en Espagne devient de plus en plus... Lire la suite

    Par  Fpp
    SPORT
  • Nouveau : un soin au Téquila Sunrise !

    Nouveau soin Téquila Sunrise

    C’est dans les instituts Bernard Cassière que vous pourrez goûter aux joies d’un soin beauté saveur Téquila Sunrise… Original, savoureux et à consommer sans... Lire la suite

    Par  Axelblog
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES
  • Cinéma

    Cinéma

    Claude Lelouch C'est vrai que "Lelouch ne raconte pas grand chose mais il le fait tellement bien". C'est exactement ce sentiment que j'ai eu en visionnant"Un... Lire la suite

    Par  Jplegrand
    INFO LOCALE
  • Les contrastes

    contrastes

    C’est surtout par contraste que nous sommes heureux et que nous sommes en mesure de percevoir la juste valeur des choses de la vie. Lire la suite

    Par  Brig143
    BIEN-ÊTRE
  • Bromo sunrise, Java, Indonésie

    Bromo sunrise, Java, Indonésie

    Non, ce n’est pas le nom d’un nouveau cocktail… nous continuons notre tournée avec un autre volcan, le Mont Bromo, toujours sur l’île de Java en Indonésie. Lire la suite

    Par  Pierre-Jean Tatin
    ASIE, RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES
  • Contrastes graphiques

    Contrastes graphiques

    Dans cette villa en briques jaunes des années 60 habitent Anna et Melker et leurs trois enfants. J'aime beaucoup le mix de design classique des années 50 avec... Lire la suite

    Par  La Maison D' Anna G
    CONSO, DÉCORATION
  • Tequila Sunrise .. et Alfa Spider

    Tequila Sunrise Alfa Spider

    " Tequila Sunrise est un film américain réalisé par Robert Towne en 1988 au cinéma. Le scénario : "Dale Mckussic, ancien dealer de drogue, veut éviter les... Lire la suite

    Par  Frédérique Barteau
    AUTO/MOTO, CONSO

A propos de l’auteur


Mcetv 493 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines