Magazine Cinéma

Feast 2

Publié le 27 juin 2011 par Olivier Walmacq

feast2_dvd

genre: horreur, gore (interdit aux - 16 ans)
année: 2008
durée: 1h35

l'histoire: Les monstres du premier épisode arrivent dans une bourgade perdue au milieu de nulle part. Des autochtones retranchés dans un bar vont devoir s'unir pour pouvoir survivre.

la critique d'Alice In Oliver:

Pour ceux qui ne connaissent pas, le premier Feast, réalisé par John Gulager, opposait quelques personnages hauts en couleurs à des bestioles sanguinaires et affamées de chair humaine.
Le premier Feast a donc rencontré son public en dvd et a acquis une certaine réputation, plutôt méritée par ailleurs.
Dans cette logique, il fallait donc s'attendre à voir plusieurs suites.
En 2008, sort Feast 2 Sloppy Seconds, toujours signé John Gulager.

feast_2_actu

D'ailleurs, le réalisateur reprend les éléments déjà connus du premier opus. Le film commence par présenter ses différents protagonistes.
Déjà, rien qu'à ce niveau, Feast 2 se révèle pour le moins décevant. En effet, la galerie des nouveaux protagonistes en présence est franchement sans intérêt.
En résumé, nous faisons la connaissance de deux nains catcheurs et serruriers à leurs heures perdues, d'un vieillard qui ne sert à rien, d'un mari cocu, de sa femme et de son amant, ainsi que de quelques grognasses qui ont des comptes à régler avec plusieurs personnes du lot.
Voilà pour les hostilités ! Pour le scénario, c'est simple, il fait partie des grands absents de Feast 2, dont le seul intérêt est de proposer toute une série de séquences gores.
A ce niveau, pas de problème, Feast 2 délivre largement la marchandise, tout en proposant un humour noir souvent vulgaire, grossier et à côté de ses pompes.
En dehors de cela, pas grand chose à retenir.

feast_2__sloppy_seconds_8

Nos chères créatures de service sont toujours aussi voraces. Et d'ailleurs, le film ne se privera pas de les décortiquer. Voire la séquence durant laquelle nos héros explorent l'anatomie d'un monstre... Ce qui donnera lieu à une séquence absurde et totalement nulle avec vomis, merde et pets à la clé.
Tout simplement lamentable ! Avis aux amateurs...

Note: 04/20
Note naveteuse: 13/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines