Magazine Bien-être

Mes anti-sèche-resse

Publié le 27 juin 2011 par Jemesensbien

L’eau est une denrée qui se fait rare, à consommer avec modération.

l'eau denrée rare
En France, le prix de l’eau a augmenté de 3,3 % par an entre 2004 et 2008 et se situe, en moyenne, autour de 3 € le mètre cube avec de fortes disparités régionales (Source : Agence de l’eau).
Récupérer et stocker l’eau de pluie pour un usage domestique (arrosage, lavage, remplissage des piscines, sanitaires) apparaît donc comme une solution intelligente d’un point de vue économique mais également dans un souci de préservation des ressources naturelles. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’en période de fortes chaleurs, des arrêtés soient pris pour restreindre l’utilisation de l’eau. Et vu la ruée sur les récupérateurs d’eau sur le Net récemment, on est plus d’un à s’en soucier !

L’eau du robinet
Si économiser l’eau courante est une mesure facile à prendre par les particuliers comme les collectivités, il n’est pas si facile de faire son choix parmi les nombreux produits prétendument « économiseurs d’eau » lancés sur le marché à des prix variables et aux résultats discutables. Car la condition sine qua non pour qu’un système soit réellement efficace et durable, c’est bien que le confort d’utilisation reste le même, avec un moindre débit.


> Des solutions peu satisfaisantes. Or la plupart des produits ne répondent pas du tout à cette condition. Ainsi, l’économiseur recommandé par le WWF, sorte de rondelle percée de trous, n’offre qu’un jet bien insuffisant. Cela dit j’en ai mis dans ma cuisine sur les conseils de mon Coach carbone, c’est vrai que c’est un peu long pour remplir les gourdes des enfants le matin (mais écologie oblige !),

gourde à filtre

La gourde à filtre intégrée Bobble

en revanche j’en gâche moins quand je fais la vaisselle. De même, les stop-douches ou douchette sont non seulement dépassées mais en plus dangereux risquant de brûler par une eau trop chaude, et les robinets à double débit économisent fort peu et ne sont utiles qu’en cuisine.


> Les dispositifs hydro-économes. La seule réelle solution à la fois fiable et confortable, c’est celle des dispositifs hydro-économes appelés régulateurs de jet, « aérateurs » ou « mousseurs » qui réduisent réellement la consommation d’eau sans modifier le confort de l’utilisateur. Ils utilisent le principe dit « venturi » qui permet de mélanger de l’air avec l’eau, offrant un jet foisonnant agréable à l’usage, pour 2 à 3 fois moins de débit. Comme on l’a vu pour la douche économe. Les plus efficaces incluent également un dispositif d’autorégulation assurant un débit constant, insensible aux variations de pression. Ces produits hydro-économes, normalisés (EN 246 & EN 1112) pour plus de sécurité et de garanties, s’installent sur tous les points d’eau « équipables » permettant de réaliser 20 à 30% d’économie, en eau et en euros.


> De l’eau de table filtrée à la carte. Il s’avère indispensable de filtrer l’eau du robinet, pas toujours de bonne qualité et parfois limite toxique a révélé une étude menée en collaboration avec le WWF-France et le soutien de 20 scientifiques de renom. Pas mal la gourde à filtre intégré Bobble éliminant les chlorines et les contaminants organiques que j’ai acheté aux enfants au Monop’ de façon à ce qu’ils puissent la remplir partout (école, sport, colos).

L’eau de pluie

 
> La citerne. Solution écologique et très rentable, la citerne d’eau, puisque la récupération des eaux de pluie permet d’économiser jusqu’à 50 % sur la facture d’eau annuelle. Reste à pouvoir la caser quelque part sur le terrain ou à la maison ! Ingénieuse, la citerne souple et sur mesure de Citerneo, adaptable à toutes les configurations de terrain, que la capacité d’accueil soit exigüe ou plus étendue, que les contraintes exigent une installation extérieure ou intérieure.

récuperateur d'eau

Bien vu la citerne souple casable partout

Faciles à installer, y compris en vide-sanitaire, ne nécessitant ni personnel qualifié, ni travaux de terrassement, les citernes souples préservent l’eau de la lumière et de l’air, sont insensibles au gel et peuvent donc être installées dans n’importe quelle région. Facile à monter, elles sont livrées en kit comprenant tous les accessoires de montage et de raccordement, et conditionnées dans des colis représentant seulement 5 % de leur volume total. Une innovation en mode développement durable pas ruineuse.
Alors pour arroser 5000 m2 il faut une citerne de 20m3 ou pour un terrain de 200 m2 et alimenter en eau le foyer de 4 personnes (WC + machine à laver + arrosage), il faut environ 60 m3.

arrosage

Libellule de pluie

> La piscine écolo. Bon et puis je préfère la piscine en mode naturelle, plus écologique, meilleure pour ma peau et tellement plus jolie sous ses airs sauvages !

> L’anti-gaspi. Et puis poétique, la libellule sphère d’arrosage en cuivre à planter dans les massifs de fleurs pour décorer et arroser en pluie fine anti-gaspillage dans un rayon de 10 mètres, la pression se réglant au robinet (34,95 € chez Nature & Découvertes).

> La bonne attitude. C’est une chose, mais devenir éco-responsable c’est une attitude globale, des gestes à acquérir naturellement. Il faut que ça devienne un automatisme chez moi, parce que ma planète et moi, on le vaut bien ! Allez je commence déjà par 10 éco-réflexes… sur 100.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jemesensbien 8342 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog