Magazine Focus Emploi

Des écoles pour devenir Jedi ou chasseur de fantôme

Publié le 27 juin 2011 par Claire Romanet

Choisir son orientation, son école, sa filière… Pas toujours facile de savoir ce qu’on veut faire « quand on sera grand ». A côté des flopées d’écoles conventionnelles, certaines ont décidé de jouer les outsiders en proposant des formations plutôt originales et parlant à nos imaginaires d’enfants…

Devenir le nouveau Luke Skywalker, ça vous dit ? Participer à des entraînements au sabre laser aussi ? Alors bienvenue à l’école des Jedi ! Non, ce n’est pas une blague, elle existe bel et bien et se trouve au Chili, à Quilpue. Par contre, avant d’imaginer votre reconversion professionnelle du côté clair de la force, un détail d’importance : l’école version Guerre des étoiles est réservée aux enfants de moins de 12 ans. Au menu de cette formation : yoga, taekwondo, méditation et initiation à la « philosophie de la force ». Il paraît que derrière chaque apprenti sommeillerait un père « mordu » de la Guerre des étoiles. On s’en serait douté !

Si à Star Wars vous préfériez Ghostbusters, direction l’Angleterre et le château de Muncaster. Les amateurs de spectres et vampires sont légion à s’inscrire dans cette école de fantômes, célèbre pour sa salle des tapisseries et ses cris ou gémissements d’enfants, ses bruits de pas inexplicables ou ses apparitions fantomatiques.
Jason Braithwaite, psychologue cognitif et neurologue à l’université de Birmingham, y donne des cours de sensibilisation aux phénomènes paranormaux. Son objectif : réaliser un travail scientifique et découvrir « pourquoi tant de personnes voient ou croient voir des fantômes dans ce château ».

Et pour finir, une école bien moins fantaisiste mais en revanche bien dans l’air du temps : celle des hackers. Depuis quelques années maintenant, l’université écossaise de Abderday délivre un diplôme dédié à la lutte contre les pirates informatiques. Les étudiants y apprennent toutes les techniques connues du hacking et d’intrusion de systèmes. Mais attention, il s’agit ici de « hackers éthiques », sorte de cyber-détectives recrutés par la suite par les sociétés pour protéger leurs parcs informatiques. Pas question ici de basculer du côté obscur de la force.

Sources : MSN et AFP.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claire Romanet 5426 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte