Magazine Séries

Game of Thrones – Saison 1

Publié le 27 juin 2011 par Speedu
Game of Thrones – Saison 1

Game of Thrones

Saison 1, 10 épisodes
Diffusion vo: HBO
Diffusion vf: Orange

HBO a livré une adaptation très ambicieuse d’une fresque médiévlo fantastique de l’oeuvre de GRR Martin, connu sous le nom « Le trône de fer » en français.

Vous ne vous y attendiez pas à celle là. Et oui, une « grande » série sur Analyses en séries ! Comme quoi tout peut arriver, sauf Maxx qui chante dans le Sériespod.

Bon, déjà, je précise que je n’ai nullement lu les livres. Moi, lire un livre alors que je CW-ise toute l’année ? Si encore, il y avait des dessins et que Eddard Stark avait un S sur la poitrine, mais non. Le monsieur George là, il ne fait pas dans le comic book et en plus, du 1000 pages quoi. Moi, les mille feuilles, je ne les lis pas, je les mange !

Donc j’ai pu apprécier cette première saison avec le regard neuf, sans attendre tel ou tel passage précis du livre, sans pouvoir dire « mais c’est nul ! c’était mieux dans le livre ! » Mais bon, je défie quiconque de dire que les filles nues sont visuellement mieux dans le livre que à l’écran (ou les messieurs nus). C’est d’ailleurs le plus gros reproche de cette première saison. Chaque épisode a au minimum sa scène de cul gratuite. Parfois, cela peut se comprendre comme lorsque Daenerys sort du feu. Oui, normal, logique, comme les scènes de sexe. Oui, ça va en surprendre certains, mais on ne baise pas avec un drap d’une taille infinie autour du corps. Oui, je dis « baise » parce que l’amour, on ne connait pas trop dans cet univers impitoyable des 7 Royaumes. En fait, on a du cul gratuit pour des scènes d’exposition des personnages. Comme lorsque Littlefinger annonce sa future trahison, tout en expliquant à deux prostituées comment faire leur boulot. Oui, c’est certain que c’est le meilleur moment pour. Ou encore dans le dernier épisode, avec le vieux qui a sûrement un nom qui nous parle de ses années au service des rois devant Ros qui se change. Oui, il pouvait le faire à un autre moment mais c’est visuellement moins intéressant. C’est d’autant plus dommage que les speechs de ces hommes apportent beaucoup, montrant bien que les rois passent, les rois trépassent et eux sont toujours là (puis nommé ministre de l’intérieur mais c’est une autre histoire dans un autre royaume). Ils montrent bien la futilité de chaque prétendant et conspirant. Oui, tu conspires, tu prends la place et tu te fais avoir par un autre conspirant, etc … La vacuité des manipulations de la Cour sont totalement inutiles et cela le démontre bien. Mais pour les scénaristes, cela est mieux démontré avec une femme à poil derrière.

Game of Thrones – Saison 1

D’autant plus que ces manipulations sont d’une connerie sans bornes puisque les menaces sont belles et bien là, au Nord comme au Sud.
Le Nord déjà, avec le Mur et la garde de celui-ci. L’hiver approche et il va être terrible et redoutable. Et alors qu’il faut se préparer à y faire face tous ensemble, les royaumes se déchirent et se livrent bataille, bien loin de tenir compte des problèmes en approche dépassant de loin les histoires de revanche ou d’honneur à laver.

Et tout se trouve déclenché parce que ce que le bon roi avait voulu comme dernière volonté a eu lieu. Il voulait que Joeffrey soit sur le trone ? Il y est. Sauf qu’entre temps, Eddard Stark n’a plus su quoi faire entre son honneur et sa parole, ainsi que ce qui lui semblait juste. Il en a perdu la tête d’ailleurs. Cela enclenche tout un mouvement que plus rien ne peut arrêter. La mort du roi est l’évènement pivot de cette saison. Les 7 Royaumes ne seront plus jamais les mêmes et les forces s’activent de tous les cotés, mais principalement entre les Stark et les Lannister qui se livrent batailles pour une guerre qui tourne à l’avantage des Stark.

Pendant ce temps-là, au Nord, le bâtard Stark, Jon Snow ne sait que faire entre venger la mort de son père pour l’honneur ou rester et veiller sur le Mur en vertu du serment qu’il a juré d’honorer. Ah l’honneur des Stark … Soyons honnêtes, la partie au Mur est très loin d’être la plus palpitante. Il ne se passe pas grand chose là-bas, faute de véritable développement et pourtant, c’est de là que vient le plus passionant, le plus entrainant pour la suite avec ce qui se passe de l’autre coté du Mur et une escouade qui part enfin de l’autre coté. C’est vraiment annonciateur de bonnes choses pour des personnages auxquels on est déjà attaché malgré le peu de temps de développement. Et c’est peut-être là un défaut de l’oeuvre qui s’attarde trop à détailler inutilement et répéter encore et encore les défauts et les très rares qualités des intriguants à Port Real.

C’est un problème qui plombe un peu trop le rythme de la saison à mon sens. On sait très vite qui est qui. Pas besoin de 10 épisodes pour établir que Jamie Lannister est une ordure. Dès le pilote on le sait vu avec qui il couche et son jeté de gamin par la fenêtre. Mais ce n’est qu’un exemple. On peut aussi citer Ned Stark qui fait vite comprendre qu’il est trop « pur » et donc niais des us et coutumes. Il avait l’occasion de gagner en profondeur à la mort du roi et il perd la tête. Pas de bol.
Les autres ne sont guère mieux et finalement très unidimensionnels. Ils auraient mérité plus de finesse, à l’instar de Tyrion Lannister qui lui s’en sort admirablement. Il n’est ni bon, ni mauvais, juste un mec qui use et abuse du pouvoir famillial pour compenser sa petite taille, tout en restant pourtant honorable, une denrée rare chez les Lannister, puisqu’il paye toujours ses dettes (ça a beau être la devise de la famille, on se doute bien qu’il doit être le seul à l’appliquer) et traite avec respect ses compagnes prostitués. Il n’est ni tout blanc, ni tout noir et cela le rend passionant et captivant. Ce n’est pas un hasard si il est aimé de façon quasi unanime parmi les téléspectateurs.

Game of Thrones – Saison 1

Au Sud, ils vivent dans une autre dimension temporelle. C’est du moins l’impression que j’ai eu tant l’intrigue de Daenerys avance trop vite en apparence par rapport aux autres intrigues. Elle semble vraiment totalement déconnectée. Et là, on trouve un personnage magnifique, qui passe d’un extrême à l’autre, d’une jeune femme manipulée à une reine guerrière qui sacrifie son époux et tue de sang-froid sa meurtrière. Le seul problème que j’ai, c’est la façon dont se rencontrent Daenerys et Drogo. Il la viole quand même. Je ne vois pas comment elle peut s’attacher amoureusement à lui par la suite. Or, là, on m’a confié que c’était une grosse erreur de la série par rapport aux livres où Kahl Drogo ne la viole pas. Mais oui, mais il fallait du cul gratuit et du fantasme pour ados attardé moyen américain donc …
C’est vraiment dommage, parce que hormis cet élément, l’évolution du couple où les deux apprennent à se connaitre, à se respecter puis à s’aimer est excellente. Et le final extrêmement prometteur puisqu’elle réactive une légende, celle des dragons. Elle est à la tête des trois dragons maintenant, en plus de ses capacités naturelles innées de fille du dragon et surtout, elle n’a plus rien à perdre. M’étonnerait pas qu’elle finisse dans très longtemps, régnant avec Jon Snow sur les 7 Royaumes après que leur alliance est permis de repousser les monstres d’au delà du Mur.

Il y a énormément de choses à dire et encore énormément de personnages à voir. Mais ceux-ci ont une importance très minime lors de cette saison. Bien sur, je pourrais parler des filles de Eddard. Mais l’une ne prend de l’ampleur que sur le dernier épisode quand elle comprend les souffrances qui l’attendent auprès de ce psychopate de Joeffrey et l’autre est un garçon manqué dont je sens que ça risque d’être chiant de la suivre vers le Mur. Dommage parce qu’il y avait mieux à faire avec elle et son refus d’accepter ce qui est attendu de la femme dans cette société. Les scènes avec son professeur de « danse » étaient d’ailleurs très bonnes et un bon début dans cette voie. D’ailleurs au sujet de Arya, je me demande comment les autres font pour la prendre pour un garçon à la fin de saison ? Entre son visage et sa voix … En tout cas, il peut y avoir de bonnes choses vu qu’elle se retrouve avec celui qui est présenté comme un des bâtards du Roi Baratheon, sauf si c’est juste chiant comme je le redoute.
Je pourrais aussi parler des mères mais Cersei reste encore trop en retrait même si c’est elle qui manipule toute la cour finalement. Et que dire de l’autre qui allaite encore son gosse adolescent ou presque. Seule Catelin réussit à sortir son épingle du jeu et montre sa force sur la fin de saison quand Robb prend les armes et lève son armée. Elle démontre bien que les femmes sont loin d’être si faibles que cela dans les 7 royaumes, comme l’a démontré également Daenerys par exemple.

Game of Thrones – Saison 1

Du coté technique, en tout cas, Game of Thrones est une véritable réussite. C’est tout simplement magnifique. Visuellement, les décors, les costumes et les lieux sont parfaits. C’est un régal de voir tout cela bouger devant nos yeux. Et le tout est parfaitement souligné par une bande son parfaite. La composition musicale est un régal pour les oreilles.
Et cerise sur le gateau, tout le monde qui s’agite dans ce merveilleux univers est casté parfaitement. Il n’y a quasiment aucun faux pas avec tous les acteurs qui collent vraiment à leurs rôles. Ils jouent tous justes et bien. J’ai juste une petite réserve pour l’ainée de Ned Stark qui peut être très bonne comme sur le pont face aux têtes coupées comme affreusement mauvaise, comme lorsque Joffrey la draguait.

Au final, Game of Thrones est une très solide série, avec une bonne histoire qui prend son envol sur la fin de saison et qui est servie par une technique sans failles. Malheureusement, j’ai quand même un gros problème avec le rythme qui est parfois trop lent, exposant encore et encore des évidences dans des dialogues trop étirés pour y caser du cul gratuit (je ne m’en remettrais jamais de Littlefinger qui explique sa vie aux putes qui s’entrainent ou encore des deux autres qui se rasent le torse).

Les +:
- Le casting parfait
- Les décors (lieux et costumes)
- La musique
- Daenerys, Tyrion, Ned Stark
- Sont tous plus tordus les uns que les autres.

Les -:
- Trop de « sexposition »
- Certaines scènes de blabla auraient gagné à être plus concises (et sans femme à poil)
- C’est vachement compliqué toutes les relations entre les personnages au début.
- Le Mur reste encore trop sous développé.
-Verra t’on la fin un jour ?

8/10: A voir et à conseiller !

Ps: Merci à Fila et Maxx pour leurs quelques précisions.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 360 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines