Magazine Culture

Anita Blake, Tueuse de Vampires - Tome 1 : Plaisirs Coupables part.1

Par Archessia

1106-anita1-bd.jpg

Auteurs : Hamilton, Ritchie & Booth

Editeur : Milady (Graphics)

Prix : 14,90 €

Résumé :

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "l'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Haaaa ... Ca faisait un bout de temps que les fans français l'attendaient, le voilà ENFIN chez nos libraires (et sur nos étagères).

Ca fait quand même de trèèès longs mois que les lecteurs francophones trépignaient d'impatience à l'idée de pouvoir lire le Comics d'Anita Blake, et après de nombreux instants de doutes, d'hésitations, d'espoir et de déception, Milady se lance et nous offre ce bel ouvrage.

Mais bon, c'est bien joli tout ça, mais en vrai, ça donne quoi ?

Et bien, pour être honnête, je crois qu'il y a autant de déceptions que de joie, à la lecture de ce premier tome.

On va commencer par les déceptions, car c'est toujours plus facile de remonter le niveau après avec les qualités 

Anita Blake, Tueuse de Vampires - Tome 1 : Plaisirs Coupables part.1

Déjà, quelque chose qui m'a, choquée, on va dire, c'est que les trois premiers chapitres sont ... incompréhensibles.

Sérieusement, si je n'avais pas lu le livre avant, je n'en aurais pas compris la moitié !

Le rythme est saccadé, la narration très mauvaise et certaines scènes sont d'une incohérence absolument aberrante ! Plusieurs fois j'ai du retourner en arrière en me demandant POURQUOI tel ou tel personnage avait fait ça. Je ne sais pas si tout les lecteurs ont eu cette impression, mais j'ai trouvé ça très flagrant. Il faudrait que je le fasse lire à une de mes connaissances, tiens.

Heureusement, dès le chapitre 4, tout se fait plus clair et le plaisir commence enfin à faire son arrivée. Mais vraiment, avant ça, j'ai lu lentement, avec des pieds de plomb, j'ai eu peur d'être tombée sur une belle bouse.

Donc, après cette traversée laborieuse et décevante, j'étais bien contente de remarquer que la suite augurait du bien meilleur.

Le récit trouve son rythme, le scénario se met en place, le tout se fait plus digeste et plus limpide.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, donc, l'histoire nous présente Anita, elle est nécromancienne et relève les morts pour une petite société. A côté, elle aide également la police à régler des affaires concernant les vampires.

Depuis que leur existence est avérée et qu'ils se baladent parmi nous, le nombre d'enquêtes les incluant a explosé, et les flics ont bien besoin d'un expert comme Anita.

Ici, changement de rôle : les vampires veulent engager la Tueuse ! De nombreux vampires ont péris dernièrement, et ils feraient tout pour retrouver le coupable et le faire payer, même engager une de leur pire ennemie ...

Alors, bien entendu, sexe et beaux gosses sont légion, ici. Attends, faut pas déconner, il faut faire fantasmer un minimum la lectrice, quand même ! 

Anita Blake, Tueuse de Vampires - Tome 1 : Plaisirs Coupables part.1

Ce qui donne quelques scènes de fanservice purement gratuites qui m'ont doucement fait rigoler. Cela inclut aussi le fait que 98% des hommes que vous verrez dans ce comics ont un passé de bodybuilder.

Oui Madame.

Parce que, bon, on sait tous que sexy = muscles, bien entendu.

Ok, je fais ma médisante, mais c'est parce que j'aime bien Anita ! Qui aime bien châtie bien, c'est connu. Après tant de tomes passés en sa compagnie, j'ai quand même le droit de la charrier quand sort ses aventures dessinées, non ?

Franchement, une fois passé le fait que tout les hommes ont des abdos gravés dans le marbre et des bras faisant le tour de cuisse d'Anita (et elle a le cuisseau bien charnu, la demoiselle ! Miam !), je me suis laissée emportée par cet univers sexy, décadent et violent.

Parce qu'il ne faut pas oublié que c'est ça surtout, Anita : de la lecture pas prise de tête, légère, nous fournissant un bon ratio violence/sexe/intrigue, assez pour nous happer sans jamais devenir casse-tête et ne se prenant jamais trop au sérieux.

En ce qui concerne le dessin, même si ça n'a pas été un coup de coeur dès le début, je dois avouer qu'il se fond bien avec l'univers de Laurell K., et on s'y fait assez vite. J'en suis arrivée au point que je l'appréciais vraiment, à la fin du volume.

Le trait est un peu figé au début, mais il prend de la vie au fil des chapitres, et il devient fluide et prend de l'ampleur plus on avance dans les pages.

Les expressions du visage sont bien rendues, et il y en a même quelques-unes bien rigolotes qui m'ont fait marrer.

C'est vraiment chouette de voir les personnages prendre vie comme ça, et j'ai pris beaucoup de plaisir à les reconnaître et à les voir se déplacer devant mes yeux (sauf Dolph, je suis trop déçue du perso, alors que je l'adore dans les livres  >_<).

Bien sûr, tout est une question de vision personnelle, mais quand bien même, la plupart des personnages, c'était à peu près comme ça que je me les imaginais.

J'ai hâte de lire la suite pour découvrir petit à petit tout les autres !

Encore un Milady pour mon challenge  =3

2902361527 12


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Archessia 3634 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines