Magazine Afrique

Cameroun - téléphonie mobile : Vers l’attribution des licences à Moov et Airtel

Publié le 27 juin 2011 par 237online @237online

Écrit par Emergence   

Lundi, 27 Juin 2011 15:50

éé’àêéàéfiééééééééééàééô
Le Togolais et l'Indien devraient être les nouveaux opérateurs à recevoir le sésame.
Selon les sources exclusives de votre journal, c'est d'ici la fin de l'année que deux nouveaux opérateurs vont faire leur entrée dans le marché de la téléphonie mobile au Cameroun. Il s'agit de Moov du groupe Etisalat (Emirates Telecommunications Corporation), opérateur des Emirats arabes unis (EAU) qui a récemment procédé à l'acquisition groupe Atlantique Telecom. Ce groupe compte environ 135 millions d'abonnés sur les marchés qu'il contrôle dans 18 pays en Afrique, dans le monde arabe et en Asie. L'autre opérateur devrait être l'Indien Airtel du groupe Bharti airtel limited. Présent dans 19 pays en Afrique et en Asie, ce groupe revendique 200 millions d'abonnés.
Ces opérateurs répondraient les mieux aux critères souhaités par le gouvernement qui veut booster la concurrence dans le secteur de la téléphonie et provoquer une baisse
drastique des prix.

Le cas CMT

L'on pourrait également assister à l'entrée prochaine d'un autre opérateur. Il s'agit de Cameroon Mobile Télécommunications (CMT). Cette société a été créée en 2006 et a pour actionnaires Camtel avec 59%, Cnps 23%, Sni 9% et Csph 9%. Une source proche du dossier fait état de ce qu'il y avait des blocages quant à la délivrance de la licence à la CMT car, la CMT n'avait qu'un partenaire technique, le Chinois Huawei et n'avait pas encore de partenaire stratégique. En outre, c'est Camtel qui avait déposé le dossier de demande de licence en lieu et place de la CMT. Enfin, le fait que CAMTEL, entreprise publique soit actionnaire majoritaire est en contradiction avec la nature de la CMT qui, elle, devrait plutôt être un opérateur privé.
Mais, cette source reste confiante et affirme que le « dossier est en bonne voie et la CMT » pourrait bientôt se voir attribuer la licence.
Deux opérateurs dominent actuellement le secteur : le Sud-africain MTN et le Français Orange. Les
coûts de communication au Cameroun restent parmi les plus élevés en Afrique.

OSCAR ONANA


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte