Magazine Musique

[Chronique] Match chez Duck Down : Random Axe VS Pete Rock/Smif-N-Wessun

Publié le 27 juin 2011 par Nowplaying

[Chronique] Match chez Duck Down : Random Axe VS Pete Rock/Smif-N-Wessun

Ce mois de Juin, la structure indépendante Duck Down Records nous gratifie de deux albums collaboratifs, chacun ayant deux philosophies différentes du hip-hop. Le premier, Random Axe, nom du super-groupe formé de Black Milk, Guilty Simpson, tous deux venant de Detroit, et Sean Price de Brooklyn, New-York. Le second, Monumental, des vétérans Pete Rock et les Smif-N-Wessun (ou Cocoa Brovaz, ou encore Tek & Steele…). Lequel de ces deux LP représente-il le mieux le rap eastcoast underground d’aujourd’hui?

Ces deux albums ont plusieurs analogies structurelles : ils ont d’une part un producteur unique, respectivement Black Milk et Pete Rock, et d’autre part deux emcees.

Commençons par faire un point comparatif sur la production. Black Milk est – ce que certains spécialistes rap considèrent – comme le fils spirituel de J Dilla (l’intro de l’album témoigne de cette filiation), mais avec une empreinte sonore bien à lui : des sons légèrement électros et des caisses très puissantes. Sa contribution niveau beat sur Random Axe est substantielle. Il expérimente de nouvelles choses (« Understand This ») lorsqu’il ne joue pas des instrus bien lourds (« Black Ops », « The Hex »). Black Milk a préparé cet LP comme une grosse mixtape, ce qui ‘cradifie’ l’ensemble de l’album et confère une atmosphère street.

De son côté Pete Rock prend un sacré coup de vieux. Attaché à sa MPC depuis le début des 90s, son art du sampling a sévèrement décliné ces dernières années. Bilan des courses, à l’écoute, Monumental peut sembler très ennuyeux, hormis quelques secousses mesurées sur « Feel Me », « Prevail » et « Go Off ». Aussi, ses passages au micro sont moins nombreux que son jeune collègue. Autrement dit, PR fournit un travail assez décevant, comme s’il s’était satisfait du minimum. Pour un retour en force du boom-bap, c’est un joli loupé.

La partie MCing sont aussi très distinctes. Sean Price et Guilty Simpson collaborent pour la première fois sur un LP en commun, avec deux styles différentes (punchy pour Sean et pépère pour Guilty), tandis que les Smif-N-Wessun sont rôdés depuis toujours dans les tours de passe-passe de micro, rimant chacun leur tour dans un même couplet. Punchlines pour Random Axe contre ‘gun-talk’ et notoriété de pionniers new-yorkais pour les autres, les débats ne sont pas les mêmes.

Bilan des courses : les trois costauds de Random Axe mettent à l’amende les vieux monuments.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nowplaying 6149 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine