Magazine Sport

Mondial -20 ans : Les Bleuets éjectés du podium

Publié le 27 juin 2011 par Ptimek

Le match revanche pour la 3e place à tourner à l’avantage des jeunes austrailiens. Ils l’emportent logiquement (30-17) et finissent 3e de la Coupe du Monde des 20 ans. La France finit donc 4e.

Les Wallabies

L'Australie a une nouvelle fois bourreau des Bleus

Des australiens revanchards

Battus en phase de poule par les Bleuets et piqués dans leur orgueil, les petits Wallabies abordaient ce match avec une motivation toute trouvée. Eux qui se voyaient déjà prendre part à une finale aux accents d’antipode face à leurs voisins All-Blacks, ont du se résoudre à les rencontrer et se faire éliminer en demi-finale. Cet accroc dans leur parcours, ils le doivent à nos petits Coq qui les avaient battu lors du dernier match de poule.

Et bien les australiens ont foulé la pelouse avec la leçon retenue : ne pas sur-estimer ses capacité face à un adversaire comme la France. Ils ont mis le paquet dans tous les compartiments du jeu, ne laissant que peut d’occasions aux français. Agressifs en défense, rapide et bien inspirés en attaque, les baby Wallabies s’imposent logiquement dans le match pour la 3e place.

Si la France a été dominée, les points pris aux pieds ont tout de même permis d’éviter une correction et surtout de conserver une lueur d’espoir jusqu’à la dernière minute et un essai australien qui scelle définitivement l’issue du match. Pas de podium inédit donc mais une belle campagne tout de même.

La domination de l’Hémisphère Sud

Cette Coupe du Monde « junior » a démontré une nouvelle fois que les nations du Sud, Nouvelle-Zélande et Australie en tête, sont en avance sur celles du Vieux Continent. Conquête, rapidité de transmission, philosophie de jeu, …, tout des fondamentaux à la tactique et l’impact physique prend une autre dimension chez eux.

Comme souvent, l’Angleterre tire (un peu) son épingle du jeu en se hissant en finale mais l’écart entre les pays du 6 Nations et ceux du Tri-Nations est devenu trop criant. Le plus problématique ici, c’est que ce sont les futurs internationaux A qui ont évolué pendant cette Coupe du Monde des -20 ans, et que l’écart ne tend pas à s’estomper.

Le Rugby européen et français va devoir forcer sa nature pour s’ouvrir davantage à ceux qui se fait (de mieux) ailleurs. Si l’on continue sur cette lancée, les chances de voir la France soulever la Coupe du Monde risque de devenirpurement et simplement utopique. Messieurs les dirigeants du Rugby tricolore, c’est maintenant qu’il faut amorcer le virage vers un Rugby plus ambitieux, et arrêter d’être attentistes en espérant que le French Flair fera la différence. Tactique, technique, phyisque, il y a de quoi faire pour faire progresser la France du Rugby !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptimek 818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine