Magazine Côté Femmes

Apprivoiser ces temps libres...

Publié le 27 juin 2011 par Mcommemaman
J'observe avec le sourire en coin mon beau grand garçon de presque huit ans apprivoiser le début de ses vacances. Après l'excitation des premiers matins de ne plus avoir d'horaire à respecter, quelques appels ici et là à la recherche d'un ami qui n'est pas inscrit au camp de jour, mon fils est en train d'apprivoiser ce temps libre qui s'ouvre à lui.
Cet après-midi, ayant encore un peu de travail à faire, j'ai dû dire non à mon fils. Non, je ne suis pas là pour jouer tout le temps avec toi. Non, je ne peux pas t'accompagner au parc pendant la sieste des deux autres.
Devant sa mine déconfite et ses grosses larmes de crocodile qui coulaient sur ses joues, j'ai poussé un soupir. Nous avions besoin d'une petite conversation estivale. Question de retrouver notre équilibre et d'établir nos bases pour l'été.
''Cher garçon de mon coeur, ça me fait vraiment plaisir que tu sois en vacances et que tu sois auprès de moi tout l'été. Mais. J'ai du travail à faire et comme mon bureau est à la maison et que je reste avec vous tout l'été, je dois prendre un peu de temps pour le faire. Pendant ce temps-là, tu en profites pour relaxer, jouer à tes jeux de grand, lire, dessiner ou même...t'ennuyer! C'est bon pour l'esprit de s'ennuyer! Ça laisse la place pour les bonnes idées!''
Il est avertit: s'ennuyer, ce n'est pas dangereux! Au contraire, c'est bon pour la santé!
Bougon un brin, j'ai eu pitié de mon fiston. J'ai décidé de l'aider à apprivoiser ces temps libres qui s'offrent à lui.
J'ai donc ouvert le garage, risqué ma vie en le traversant de peine et de misère, grimpé en gougounes sur un petit banc pour tenter d'attraper notre tente de camping. Et j'ai réussi. J'ai rebroussé chemin, risqué à nouveau ma vie tout en respirant l'odeur franche de renfermé de notre fameuse tente. Grand besoin d'aération, constatais-je.
Et fiston de me regarder avec ses grands yeux surpris. ''On va monter la tente dans la cour et s'il fait beau ce soir, on y couchera toute la gang!'' (si elle ne sent plus l'odeur de fond de garage, ouais.)
Nous avons eu bien du plaisir à assembler la grande tente. Après tout, une personne et demi, c'est toujours pratique pour monter un tente, non? Ahem. *rires*
C'est ainsi que doucement, j'ai regagné mon quartier général pour poursuivre mon travail. Et doucement, mon petit amour a déposé ses ailes en vue de savourer ces temps libres qui s'offrent à lui, l'espace d'un été...
Apprivoiser ces temps libres...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mcommemaman 523 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte