Magazine Afrique

Paul Biya reçoit deux émissaires des Usa et de Libye

Publié le 28 juin 2011 par 237online @237online


Le sous-secrétaire d'Etat américain aux Affaires africaines, Johnnie Carson et Jomaa Ibrahim Amer, ministre libyen en charge de l'Union africaine, ont été reçus lundi par le chef de l'Etat.
Double cérémonie protocolaire lundi, 27 juin au palais de l'Unité où le président Paul Biya a reçu en audience deux émissaires, l'un libyen et, l'autre américain. C'est d'ailleurs ce dernier qui ouvre le bal pour ainsi dire. M. Johnnie Carson, sous-secrétaire d'Etat américain qu'accompagne l'ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, S.E. Robert P. Jackson s'entretient pendant un peu plus d'une heure avec le chef de l'Etat. Ce qui suggère la densité des échanges entre les deux hommes. 

A l'issue de l'audience, M. Carson a indiqué devant la presse que sa présence à Yaoundé atteste l'excellence des relations qui unissent les Etats-Unis et le Cameroun. Et d'ajouter que sa visite aura donné l'opportunité d'un échange de vues en profondeur entre les deux parties dans un souci partagé de renforcer une coopération bilatérale sans nuage entre Washington et Yaoundé. Pour le responsable américain, ses échanges avec le président Paul Biya lui ont permis d'exposer, côté économique, le désir des autorités de son pays de voir les entreprises américaines s'impliquer davantage dans le développement économique et social du Cameroun à travers un accroissement substantiel de leurs investissements. Egalement au menu des entretiens, selon M. Carson, les prochaines consultations électorales dans notre pays, ainsi que l'évolution de la situation au Soudan et en Libye.

Et précisément, la seconde audience de la journée au palais de l'Unité a mis en scène M. Jomaa Ibrahim Amer, ministre libyen en charge de l'Union africaine, arrivé la veille à Yaoundé à la tête d'une forte délégation. Sur la substance de ses échanges avec le chef de l'Etat, l'émissaire de Mouammar Khadafi a confié avoir présenté à son hôte ce qu'il a décrit comme « la réalité des événements » dans son pays depuis le 17 févier dernier. Avec comme point focal, selon lui, des bombardements intenses de l'Otan qui, s'est-il indigné, ont provoqué à ce jour d'importants dégâts ainsi que la mort de nombreuses populations civiles à Tripoli et dans d'autres villes.

L'émissaire libyen a déclaré avoir entretenu le président Biya, documents à l'appui, de tous les contours du sujet, dans la perspective du prochain sommet de l'Union africaine prévu dans les tout prochains jours à Malabo. A cet égard, il a laissé entendre que son hôte l'avait assuré du soutien du Cameroun en faveur d'une solution pacifique de la crise libyenne, conformément à la position de l'Union africaine. On sait que l'organisation panafricaine préconise un cessez-le-feu immédiat, l'ouverture des voies pour permettre l'acheminement de l'aide humanitaire, la protection des étrangers en Libye et des négociations entre les rebelles et le gouvernement libyen.

Notons que les deux audiences de lundi se sont déroulées en présence du ministre d'Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Laurent Esso.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Ayité Pauline
posté le 07 juillet à 13:14
Signaler un abus

C’est une preuve que la voie du Cameroun est très écoutée. Certains s’égosillent à penser que ces différents émissaires sont là, pour demander le départ de Paul Biya, ah que non ! Chers frères, c’est pour que le leader de la sous région pèse sur les décisions lors du sommet de l’UA.

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte