Magazine

Etat chronique de poésie 1252

Publié le 28 juin 2011 par Xavierlaine081

monexlibris2051.jpg 

1252

Mais voilà que revient le goût des hautes altitudes

Seuls lieux désormais où abreuver ma soif de silence

Distance et joie de ne plus rien entendre

Que doux zéphyr dans les herbes

Craquements de glaciers (ou ce qu’il en reste)

.

Voilà que reviens le fou désir de pas nonchalant

Sur des sentiers que nul n’explore

Ivresse de soleil et de beauté pure

Lue au fil de sources immaculées

.

Alors qu’ici tout s’agite en vaines parodies de justice

Que nul ne se rebiffe aux courants nauséabonds semés au gré des ondes

Que les regards vides se fixent sur des lucarnes médiocres

Mes pupilles voient le roc et le vol d’un gypaète

Mes doigts effleurent épilobes en épi

Gentianes et crocus

Dans la douceur d’une aurore qui s’étire

*

D’autres iront se montrer

Au grand spectacle de la poésie reconnue

Pardonnez-moi de préférer mes chemins buissonniers

De n’écrire que vains mots qui ne noirciront aucun livre

Remerciez-moi de ne point encombrer vos rayons poussiéreux

Où dorment les poètes classés dans l’ordre alphabétique

.

Je suis de cette espèce en voie de disparition

Qui ne sait tremper sa plume

Qu’en l’encre du silence

Puis repartir d’un bon pas

Une fois la bouteille des mots

Jetée en l’océan des idées

*

Un jour de grand soleil

Et d’amour comblé

.

Manosque, 26 mai 2011

©CopyrightDepot.co 00045567

sceau1.gif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavierlaine081 5039 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog