Magazine Environnement

Quels sont les gaz non conventionnels ?

Publié le 27 juin 2011 par Lenergiedavancer @Fil_energie
Quels sont les gaz non conventionnels ?

On appelle gaz non conventionnels, les gaz qui se sont formés dans une roche mère, ont migré et se sont accumulés dans une roche réservoir où ils sont généralement associés à du pétrole et de l’eau.

Ces gaz peuvent être:
- du gaz resté dans la roche mère où il s’est formé, appelé « gaz de schiste » (shale gas) si la roche est du schiste.
- du gaz resté dans le charbon dans lequel il s’est formé, mais appelé « gaz de charbon » (coalbed methane ou coal seam gas).
- du gaz présent dans des roches réservoir après migration primaire mais qui sont particulièrement peu perméables, le « tight gas ».
- du gaz présent dans les aquifères.

Le « gaz de charbon » ou Coalbed methane

Le coal bed methane ou gaz de charbon est connu depuis très longtemps puisque le méthane est le constituant principal du grisou. La présence de méthane dans le charbon résulte de son processus de formation. Après sa formation, une partie de ce gaz peut rester incluse dans le charbon, soit sous forme de poches (le grisou), soit adsorbé sur le charbon à partir duquel il s’est formé.
Une tonne de charbon peut contenir 4 m3 de méthane, en moyenne.

Pour 90% des charbons dont la porosité est trop faible et la perméabilité trop mauvaise, l’énergie pour désorber le méthane est supérieure à l’énergie de combustion, ce qui fait que ce gaz ne pourra ni former une réserve, ni circuler facilement.

Mais dans certains cas, ce gaz peut se désorber de manière significative lorsque les couches de charbon ont subi de nombreuses microfracturations, dues à la tectonique locale.

Exploiter du coal bed methane, c’est augmenter encore la fissuration du charbon concerné pour aider le gaz à se désorber. Cette industrie s’est développée sur les 20 dernières années aux USA, et actuellement le coal bed methane y représente 5 à 10% de la production de gaz. L’Australie et l’Inde ont également des ressources significatives.

Le « tight gas »

Le « tight gas » est très proche d’un gaz conventionnel, cependant la roche qui le contient est très peu perméable. Ce type de gaz assure actuellement l’essentiel de la production de gaz « non conventionnel » aux USA.

Le gaz de schiste ou « shale gas »

Le gaz de schiste est un gaz piégé dans la roche mère et qui n’a jamais subi de migration primaire. Pour le moment, surtout l’Amérique du Nord a réellement commencé à exploiter son potentiel et de très grosses quantités de gaz « en place » ont été trouvées. Cependant, dans de nombreuses régions et avec les techniques actuelles, le taux de récupération est très faible, le gaz étant très peu mobile dans cette formation géologique.

Le gaz non conventionnel représente actuellement la moitié de la production de gaz aux USA, les USA assurant environ 20% de la production de gaz de la planète. Les ressources non conventionnelles permettraient de doubler leurs réserves, les faisant passer de 4% à 8% des réserves mondiales.

En Europe, tout reste encore à faire et de nombreux pays, comme la Pologne, ont déjà commencé à prospecter.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lenergiedavancer 5099 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte