Magazine Culture

Confessions d'un automate mangeur d'opium, de F. Colin et M. Gaborit (dSL)

Par Acdehaenne

Pour rattraper le petit retard que j'ai un peu accumulé depuis quelques semaines,L'homme des jeux me revoilà pour vous proposer une nouvelle chronique à l'occasion du défi Steampunk. Cette fois-ci, c'est d'une des oeuvres les plus emblématiques du Steampunk français qu'il s'agit, je veux parler du roman paru pour la première fois en 1991, et écrit par Fabrice Colin et Mathieu Gaborit, Confessions d'un automate mangeur d'opium.

L'homme des jeux
Paris, 1899. Après l'assassinat de son amie Aurélie, Margo fait appel à son frère Théo, un psychiatre renommé, pour qu'il l'aide à résoudre l'énigme de cette mort incroyable...

Dans ce roman écrit à quatre mains par Fabrice Colin et Mathieu Gaborit, presque tous les codes esthétiques et emblématiques du Steampunk sont présents.

Dans un XIXème siècle revisité, la découverte d'un fluide mystérieux appelé l'éther a permis de développer une impressionnante galerie de technologies uchroniques(1). Jugez plutôt : dans les airs, on peut croiser bon nombre d'aérocabs, d'aérogyres, et autres dirigeables(2) ; sur terre, les automates(3) sont là pour aider les êtres humains dans leurs tâches quotidiennes.

Dans ce roman, l'esthétique steampunk  passe aussi par un certain soucis de la précision dans les descriptions nous montrant à voir du métal riveté(4), de la porcelaine, etc. Tous ces petits détails nous plongent dans une époque tout en mettant en place un décalage plus ou moins important.

L'homme des jeux

Et puis les auteurs vont très loin, car dans son enquête, Théo sera confronté à un savant fou(5) qui, dans son antre, a inventé une machine à vapeur(6) incroyable faite d'engrenages(7) aussi splendides qu'effrayants.

Nous sommes dans un récit qui se passe en France, à la toute fin du XIXème siècle, durant la troisième République donc. Cependant, comme les protagonistes rencontrent la reine Victoria en personne, on peut sans problème situer ce roman dans l'ère victorienne(8).

Voilà, comme vous pouvez le constater, ce roman fait partie des oeuvres indispensables pour tous ceux qui veulent découvrir le Steampunk. Le genre a été inventé par les anglo-saxons, bien sûr, mais bon nombre d'auteurs français s'en sont emparés pour nous donner leur vision propre. Confessions d'un automate mangeur d'opium fait partie de cette mouvance. Sans être un chef d'oeuvre absolu de la littérature, il s'agit d'un roman écrit un peu à la manière de l'époque, qui se lit avec une déconcertante facilité, et qui vaut vraiment la peine d'être découvert.

note : 

Confessions d'un automate mangeur d'opium, de F. Colin et M. Gaborit (dSL)
Confessions d'un automate mangeur d'opium, de F. Colin et M. Gaborit (dSL)
Confessions d'un automate mangeur d'opium, de F. Colin et M. Gaborit (dSL)
Confessions d'un automate mangeur d'opium, de F. Colin et M. Gaborit (dSL)

manomètre : 80%

A.C. de Haenne

P.S. : à signaler que j'avais déjà écrit une critique de ce roman sur la Yozone


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Première image de Colin Farrell en vampire.

    Première image Colin Farrell vampire.

    Colin Farrell, Anton Yelchin, Christopher Mintz-Plasse, Toni Collette et Imogen Poots se donnent la réplique dans le remake de la comédie d’horreur des années... Lire la suite

    Par  Fangtasia
    CINÉMA, CULTURE, JEUX VIDÉO, LIVRES, MÉDIAS
  • Confessions d'un loser de Mark Safranko

    Confessions d'un loser Mark Safranko

    De cul en cul, de déglingue en déglingue, Max Zajack s'enfonce dans la loose. L'incipit du roman dit déjà le pathétique risible du personnage; écrivain raté... Lire la suite

    Par  Catherine93
    CINÉMA, CULTURE, LIVRES
  • Antonin Artaud : confessions

    Mort au monde... Antonin Artaud nous revient plus vivant que jamais avec ce texte lu par Colette Magny (auteur, compositeur, interprète : 1926-1997) Je dis ce... Lire la suite

    Par  Sergeuleski
    CULTURE, LIVRES
  • CHRONIQUE DU SOUPIR de Mathieu Gaborit

    CHRONIQUE SOUPIR Mathieu Gaborit

    Editions le Pré aux clercs298 pages19 eurosRésumé :Lilas, une naine flamboyante, a choisi, depuis la disparition de Frêne, son époux, de prendre sa retraite de... Lire la suite

    Par  Phooka
    CULTURE, LIVRES
  • Concours MATHIEU GABORIT

    Concours MATHIEU GABORIT

    Et c'est parti pour un concours de ouf !Les éditions Le Pré aux clercs et Book en Stockvous proposent de gagner3 EXEMPLAIRES DEATTENTION CE CONCOURS EST... Lire la suite

    Par  Phooka
    CULTURE, LIVRES
  • La fin de l'âge déterminé - Michel COLIN

    l'âge déterminé Michel COLIN

    Lectures Multiples, 2011, 137 pagesRésumé de l'éditeur :Ils veulent la supprimer ! La nouvelle fait bientôt la une des journaux. Beaucoup de Français se... Lire la suite

    Par  Wakinasimba
    CULTURE, LIVRES
  • Manhattan nocturne de Colin Harrison

    Manhattan nocturne Colin Harrison

    Ne sommes-nous plus désormais qu’une société d’assassins et de complices? C’est la question finale que nous lance Porter Wren, le journaliste new yorkais, père... Lire la suite

    Par  Mango
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Acdehaenne 1290 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines