Magazine Cinéma

Une separation

Par Lorraine De Chezlo
UNE SEPARATIONd'Asghar Farhadi
Drame - 2h
Sortie salles France - 8 juin 2011
avec Leila Hatami, Peyman Moadi, Shahab Hosseini...
Ours d'Or - Berlin 2011

L'Iran d'aujourd'hui. Une séparation menace le couple formé par Nader et Simin, quand celle dernière ne voit pas d'autre solution que le divorce pour pouvoir quitter le pays avec sa fille et lui offrir un avenir. Oui mais voilà, il n'est pas question de partir pour Nader, devant s'occuper de son père souffrant. Simin quitte la maison, Nader engage une aide à domicile, Razieh, femme modeste et très croyante, afin de s'occuper de la maison et du vieil homme. Mais un jour, alors qu'elle s'absente, le vieux, enchaîné à son lit, se blesse. Furieux à son retour, Nader s'emporte contre l'aide ménagère. C'est ensuite que les choses se compliquent pour lui, quand Razieh porte plainte contre lui pour avoir provoquer la perte de son enfant, car elle était enceinte...

Une séparation qui mène à trois dilemnes : celui de Simin - doit-elle partir sans sa fille sachant qu'elle ne peut l'y obliger sans l'aval du père ? ; celui de Nader et de Razieh - doit-on mentir pour remporter un procès et donc la reconnaissance ou bien l'argent ? ; celui de la fille de Simin et Nader - doit-elle suivre sa mère à l'étranger ou rester avec son père qu'elle chérit ? Le film commence simplement, comme un drame conjugal qui se profile, mais avec des protagonistes réfléchis qui ne se complaisent pas dans des "scènes de ménage" à n'en plus finir. Et puis très vite, ça bascule, quand Nader est accusé d'avoir sciemment bousculé cette femme enceinte qu'est Razieh. Lui, pour éviter de longues années de prison ou bien parce que c'est la stricte vérité, plaide son innocence par l'ignorance de l'état physiologique de Razieh. Le mari de Razieh, qui s'échauffe rapidement et refuse de se laisser piétiner une fois de plus par des membres de la classe aisée sous le prétexte que lui est pauvre et impuissant, s'en mêle. Menaces, tentatives d'arrangements, supplications... et enfin, très tardivement, la vérité.

UNE SEPARATIONUNE SEPARATION


On pourrait presque qualifier ce film de "thriller familial" tant les tensions sont palpables, les perspectives compliquées. Finalement, cette séparation qui fait la une de l'affiche du film, n'est que secondaire. Il y a beaucoup de choses plus dramatiques qui se jouent, impliquant deux familles, ainsi que la Justice iranienne. Et surtout la jeune Termeh, écartelée entre ses parents sur le point de la rupture, entre le rejet d'un père menteur et le désir de le savoir libre.
Un très beau film très justement interprété par tous ses protagonistes, qui nous montre un Iran actuel très complexe, divers. des femmes fortes, actives, volontaires, douées de parole, même si elles portent le voile.
Un Iran dans lequel la justice civile fait sa place, où la religion reste très influente pour beaucoup. Razieh en est le symbole, craignant par dessus tout d'agir contre les principes de Dieu. Un film bouleversant et très habilement mené.
L'avis de Nicolinux - Le blog de Nicolinux
L'avis de Papillon - Journal d'une lectrice

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines