Magazine

C'est pas parce qu'on désysope qu'on peut pas rire un peu !

Publié le 28 juin 2011 par Pierrotlechroniqueur

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b6/Baobab_with_fruits_in_Cameroon.JPG

Candidat à devenir un arbre à palabres, en provenance de Commons (oeuvre de Vannillalii sous licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported) et du Cameroun.

Je m'étais juré de ne pas indiquer dans un billet ma préférence pour telle ou telle solution sur la contestation des administrateurs (bien que je pense que cela n'est pas le point le plus urgent à régler sur Wikipédia), et je tiendrai parole (en tout cas ici). Mais je ne peux m'empêcher de rire (c'est ça, où je grince des dents, et je tiens à mon émail) quand je lis certaines propositions sur les modalités de cette contestation. Je ne développerai pas non plus sur chaque, mais je vais indiquer le point principal :

  • Proposition de Pic-sou : "La gestion de la page est ensuite effectuée par les bureaucrates/le CaR." : ni les bureaucrates, ni le Comité d'arbitrage ne sont élus pour ça. Et, rajouterai-je, tant mieux (on notera au passage ce sont les seuls élus non "attaquables", ce qui m'étonne de plus en plus), au vu des derniers rebondissements arbitraux.
  • Proposition de Bloody-Libu : à mon sens la plus... sensée dans l'approche.
  • Proposition de Brunodesacacias : la plus déraisonnable, à égalité. Pour moi, si on conteste quelqu'un, il faut avoir des raisons solides. L'automatisme est le meilleur moyen d'introduire l'arbitraire le plus absolu.
  • Proposition de Christophe Dioux : je dirais, à égalité avec Bloody-Libu, même si la réflexion suit un autre chemin.
  • Proposition d'Esprit Fugace : là, disons-le tout de suite, elle m'a laissé sur le postérieur, et je partage assez la réponse de Koan au moins sur ce point. Ce qui ne me rassure pas du tout sur la vision portée par cette proposition (suprématie morale des "élus", ce qui est aisément infirmé), et encore moins sur les sous-entendus que j'y vois (comment ça ?). Pour le reste, la (fausse) simplicité est le meilleur moyen d'entrer de plein pied dans l'arbitraire.
  • Proposition de l'IP : ça pose quelques problèmes d'applications, mais le concept est loin d'être idiot.
  • Proposition de Koan : complexe, mais qui introduit bien la notion d'erreur objective.

Je m'arrête à celles du jour, et ne présage en rien de nouvelles propositions. D'un point de vue personnel, je suis assez attaché à la légalité "wikipédienne" pour que cette procédure, comme les autres devraient le faire, se doive de respecter une stricte (l)égalité. Contester quelqu'un doit se faire avec quelques vrais arguments, et non pas en fonction de l'air du temps.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierrotlechroniqueur 187 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog