Magazine Animaux

Des points importants que le cuniculteur ne doit pas ignorer.

Par Selectionsavicoles

 

Rex castor-copie-1

DES POINTS IMPORTANTS

QUE LE CUNICULTEUR NE DOIT PAS IGNORER

LE CORYZA ‑ PASTEURELLOSE

Maladie qui se manifeste par l'écoule­ment nasal purulent et qui peut prendre une forme très grave, mortelle en quelques jours avec respiration rauque et toux. Elle est due à divers microbes dont la Pasteurelle. Cependant, des coryzas légers avec éter­nuements et écoulement nasal clair, sont dus au froid et aux courants d'air combinés, sans aucune cause microbienne. Les antibioti­ques qui donnent de bons résultats dans le premier cas, sont sans effet dans le second.

LE LAPIN ET LES ANTIBIOTIQUES

Ils ne doivent être utilisés qu’en cas de nécessité absolue. Certains sont à proscrire absolument, comme l'Ampicilline et les produits voisins et la Lincomycine qui déclenchent des diarrhées mortelles. La Pénicilline est à utiliser avec précaution ; elle est mieux supportée associée à la Streptomycine. Eviter l'emploi des corticoïdes.

LES LESIONS DU FOIE

La coccidiose hépatique cause des lé­sions jaunâtres contenant un pus liquide jaune, solide dans les lésions anciennes.

On trouve souvent des lésions blanches, allongées. Ce sont les traces de passage dans le foie, laissées par les larves de té­nias du chien (T. pisiformis) qui vont en­suite former des cysticerques le long du mésentère (petits kystes transparents de 5 a 6 mm).

Ni la coccidiose hépatique, ni la cysticer­cose ne tuent le lapin. Ce sont des décou­vertes que l'on fait en vidant l'animal, tué pour la consommation.

LES ACCIDENTS DE LA MISE BAS

Souvent, dans les 48 heures, une lapine se paralyse, cesse d'allaiter et meurt. Une injection de calcium (5 ml de solution à 10 % de gluconate ou autres sels de calcium) a un effet qui semble miraculeux et la remet sur pied en 2 heures. Il s'agit d'une hypocalcémie.

Un bon complément minéral liquide, don­né avant la mise bas évite ces accidents. Il remédie aussi au cannibalisme (lapines qui dévorent leur portée), ainsi qu’aux mauvaises lacta­tions.

Si les accidents surviennent plus de 48 heures après la mise bas, avec les mêmes symptômes, il s'agit d'Entérotoxémie, grave intoxication par les toxines des germes anaérobies (Clostridium) qui se sont déve­loppés en abondance dans l'intestin. Peu de traitements utilisables en petit élevage. Prévention par un bon équilibre de l'ali­mentation qui passe par un rationnement des aliments complets.

STERILITE - REFUS D'ACCOUPLEMENTS

Très fréquents à l'automne et en hiver. Ces refus sont dus à la diminution du temps d'éclairage (jours courts). Assurer un éclai­rage artificiel pour arriver à un total de 14 à 15 heures par jour. Vitaminer les lapines. Donner des minéraux facilement assimila­bles.

Japonais.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Selectionsavicoles 562 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte