Magazine Cinéma

Ghoulies 2

Publié le 28 juin 2011 par Olivier Walmacq

ghoulies_202_2017

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 1987
durée: 1h30

l'histoire: Les Ghoulies sèment la terreur dans une fête foraine et élisent domicile dans "l'antre de Satan", l'une des attractions les plus populaires du parc.

la critique d'Alice In Oliver:

Il faut bien le reconnaître: le premier Ghoulies, déjà réalisé par Albert Band, restait un film d'horreur minable, produit avec deux francs six sous.
Pourtant, le premier film semble avoir trouvé un public par le biais de la vhs puisque la franchise connaît une suite.
Bienvenue dans Ghoulies 2 !

ghoulies_2_03

A noter que cette série B est produite par Charles Band, un zéddard spécialisé dans les productions fauchées avec des créatures démoniaques et des poupées sataniques. Autre anecdote: la saga Ghoulies, qui compte toute de même quatre épisodes, s'inspire évidemment du succès du premier Gremlins, réalisé par Joe Dante. En vérité, Ghoulies pourrait se ranger parmi les nombreux ersatz et copies avariées du film de Joe Dante. Au hasard, on pourra citer Critters, Creepies ou Troll.

Voilà pour les hostilités ! Pour le reste, Ghoulies 2 reste un nanar sympathique, supérieur au premier volet.
Au niveau du scénario, pas grand chose de neuf. Cette fois-ci, les créatures démoniaques sévissent dans un parc d'attraction.
On relève quelques meurtres plutôt réussis et assez rigolos.

ghoulies_2_05

Pour le reste, pas grand chose à retenir non plus, si ce n'est la fin qui met en scène un monstre géant, assoiffé de chair humaine.
Tout cela sent bon le carton-pâte et la série B fauchée à plein nez. Toutefois, au niveau de l'animation, les Ghoulies ont bénéficié d'un meilleur traitement puisqu'ils sont animés en stop-motion, là où le premier se contentait d'utiliser de vulgaires peluches. Toutefois, malgré un certain capital sympathie, Ghoulies 2 reste un ersatz maladroit de Gremlins, le film d'Albert Band n'apportant rien de nouveau à un genre assez limité. Quant aux acteurs, on retiendra (ou pas) la présence de Damon Martin.

Note: 06.5/20 (et c'est généreux !)
Note nanardeuse: 15/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine