Magazine Bien-être

Mais pour qui vous prenez vous donc ? (Jugement de valeur, dévalorisation de soi ...)

Publié le 28 juin 2011 par Revelessencedesoi

worm09-copie-1.gifTout d'abord je vais vous raconter une petite histoire :

Un jour, un garde surprend dans le palais du Maharaja, un inconnutranquillement assis sur le trône. Le garde s'avance vers lui et s'apprête à l'empoigner pour le mettre au cachot mais il se retient au dernier moment en se disant qu'il vaut mieux qu'il le questionne d'abord.

Ce dernier demande donc à l'homme "MAIS POUR QUI TE PRENDS TU TOI pour t'asseoir à cette place sacrée ?" L'homme reste impassible... Le garde décontenancé, lui propose "Serais tu un riche voyageur, te reposant ici en attendant d'offrir tes richesses à notre Maharaja ? " L'inconnu reste impassible. 

Le garde questionne à nouveau "Serais tu un ami lointain du Maharaja ?" L'inconnu enfin pour réponse, lève la main indiquant ainsi au garde qu'il doit chercher plus haut dans la hierarchie des possibilités. Alors les questions continuent avec toujours pour réponse de l'homme sans mots dire, une main qui indique de chercher plus haut.

- Serais tu de sa famille ?

220px-Major-General_H.H._Farzand-i-Dilband_Rasikh-_al-Iqtid.jpg

- Serais tu un prince ? un roi ?

Les yeux du garde s'écarquillent de plus en plus " Te PRENDRAIS TU POUR LE MAHARAJA lui même ?" mais l'homme répond de la main qu'il faut chercher plus haut .................. " TE PRENDRAIS TU POUR DIEU LUI-MEME ???? " 

Face à l'inconnu qui cette fois d'une voix sereine dit : " Cherches PLUS HAUT" le garde lui répond

"Mais au dessus de Dieu, il n'y a R I E N "

et là l'homme en souriant lui dit " Ah enfin tu as trouvé, VOILA C'EST EXACTEMENT CA " .................

                                     

Pourquoi je vous raconte cette petite histoire ? Pour vous aider à répondre en toute objectivité à la question :"MAIS POUR QUI VOUS PRENEZ VOUS ?"

En effet, lorsque l'on nous demande de nous présenter, souvent on répond que l'on est son métier, son statut social, l'époux de, le parent ou le fils de .... etc ... on choisit dans des cases, des répères, des jugements de valeur ... On essaie de se définir comme empli de plein de choses valorisées par la société. Il en est de même quand on rencontre un inconnu, on regarde la façon dont il est vêtu, son physique, de qui il est entouré, sa voiture, son quartier etc etc et ON EMET UN JUGEMENT, je dirais même plutôt une supposition. Mais ne vous inquiétez pas, il n'y a rien de mal à cela, car vous faîtes la même chose quand il s'agit de vous-mêmes.

Alors, je dirais que si à la question : "pour qui vous prenez vous ?" vous avez répondu R I E N

lol.gif
, C'EST SUPER !!!! Car à partir de ce moment là, tout devient possible, ne dit-on pas "partir de zéro".... et vous allez pouvoir construire une image de vous qui vous ressemble vraiment, qui est le reflet DE CE QUE VOUS ETES !!

Je vous explique mon cheminement en partant de mon expérience personnelle :

J'ai toujours été MOI dans ma jeunesse naturellement bien dans ma peau et même si j'avais quelques réussites, jamais elles ne m'ont servies je dirais à "prendre la grosse tête". Face à cela, il y avait deux réactions : les uns, mes proches souvent, me disaient que je n'étais PAS ASSEZ FIERE, que je ne devais pas fréquenter untel etc etc ...., les autres me regardaient bizarrement et se demandaient ce que je cachais, m'enviaient même ou me jugeaient, mais rien n'y faisait, rien je n'en faisais toujours "qu' à ma petite tête".... et je m'en portais très bien car je me sentais MOI c'est TOUT.

Puis est venu le temps du rapport intime à l'autre, du couple, où là la vie, comme je le sais maintenant m'a donnée l'épreuve qu'il me fallait pour avoir la conscience (en effet dans ma jeunesse j'étais naturelle mais pas encore en conscience de MON MOI VRAI). Je vous passe les détails mais les jugements que je n'avais pas sur moi, je les ai eu pour l'autre dans l'attente de ce que je voulais qu'il soit, par rapport à certains critères profondément ancrés en moi ou pour faire bien vis à vis de mon entourage ou de la société ..., et l'autre bien sûr incapable de répondre à cette attente non fondée, ou trop lourde,car ce n'était PAS LUI, alternait entre valorisation et dévalorisation de moi-même, une sorte de stratégie pour dire stop ou me renvoyer la balle je ne sais, je crois que c'est assez courant dans les couples ........

Pour finir, ayant arrêté toute activité pro (à l'époque statut social bien en vue lol) , ayant tout abandonné pour n'être qu'une ombre, j'ai demandé de plus en plus à l'autre ... pour me définir peut être ... et bien entendu je suis tombée sur ce qu'il me fallait. Cela s'est terminé dans des moments très difficiles, de doute énorme, de vide bien vide lol, où finalement sous la dévalorisation de l'autre et de moi-même l'acceptant, je suis enfin DEVENUE RIEN : ni la femme de, ni tel métier, à peine mère de, puisqu'il ne me considérait plus ainsi, ni fille de puisque j'ai aussi rompu provisoirement avec mes parents, ni maison, ni statut social, tout ce qui peut dans notre société définir actuellement quelqu'un. Bien sûr tous ceux qui me fréquentaient avant pour ce que je n'étais pas, c'est à dire tous les critères précédemment cités, m'ont tourné le dos et c'est TANT MIEUX. Tout s'est fait progressivement et naturellement, pour arriver enfin AU RIEN.

Alors quand on a la chance de se trouver dans ce no man's paraitre, il faut bien ETRE enfin. Partir de RIEN est un super avantage car vous n'avez plus aucun repère de jugement et il faut bien se trouver face à SOI et savoir qui on est. De là ont débuté mes recherches sur le chemin de QUI JE SUIS ?? Je me suis un peu raccrochée à ce truc que j'avais en moi plus jeune, avant de rencontrer mon futur ex mari, un truc indefinissable, un RIEN, un truc qui nous suit partout, où que l'on soit, quelque métier que l'on fasse, quelque ami ou conjoint que l'on ait, quelque matériel que l'on possède... C'est un truc que nous SEUL connaissons, c'est ce qui vient à nous dans les grands moments de solitude entre le MOI et le MOI, ce n'est pas le mental qui juge, c'est ce qui viendra vous chercher quand vous serez devenu RIEN ou alors que vous vous considérerez comme RIEN. Et c'est avec cela que vous pouvez ETRE VOUS et créer enfin sans besoin de quoi que ce soit d'autre commencer à créer votre vie, en fonction de qui VOUS ETES VRAIMENT, ce rien va enfin prendre l'identité de tous les possibles et devenir VOTRE TOUT, votre unité, quoi qu'il arrive. Il paraît que l'univers s'est créé à partir de RIEN ....

L'avantage, c'est qu'il n'y a nul retour en arrière, à partir du moment où vous êtes enfin RIEN il n'existe pas MOINS QUE RIEN, vous ne pouvez plus qu'être, le paraître ou le jugement n'existe plus puisque vous avez répondu à la question, les critères extérieurs disparaissent que ce soit pour savoir qui vous êtes ou pour toute autre personne que vous croisez, vous cherchez instinctivement en elle, ce qu'elle est vraiment sans voir ni ses vêtements, ni sa voiture, ni son métier, ni son physique ... enfin presque lol !! juste une espèce d'énergie qui se dégage ou non de la personne, ce rien imperceptible à ceux qui sont trop pleins de choses d'autre.

Ceci explique que des gens très riches socialement soient malheureux car ils ne se sont pas définis autrement que par leur richesse extérieure, que des grands chefs d'entreprise qui ont la chance de vivre un accident de vie, se réveillent d'un coma et démarrent une vie toute différente en repartant DE RIEN, que quand vous rencontrez quelqu'un il n'EST PAS boulanger ou milliardaire mais bien autre chose, et que vous aurez beau chercher à l'extérieur, à vous entourer, vous accoupler ou vous parer de mille personnes, critères ou biens, vous serez toujours seul avec vous mêmes tant que vous n'aurez pas répondu à la fameuse question cruciale selon votre âme et conscience.

Alors je vous souhaite sincèrement, soit d'être bien dévalorisé et de n'être devenu plus RIEN aux yeux du monde, soit de saisir toute la dimension de ce que je tente de vous dire et de tenter de revoir vos critères d'appréciation de votre vraie valeur et de celle des autres. Il n'y a ni bien, ni mal, il n'y a que NEUTRE, RIEN, VIDE, TOUT.... et vous êtes tel DIEU, vous pouvez vous asseoir sur un trône et TOUT VOUS EST DESORMAIS PERMIS pour devenir et ETRE ce que vous SAVEZ ETRE.

Voilà un des secrets du bonheur en soi, un remède anti dévalorisation et confiance totale en le soi infaillible. Alors si on vous demande: "Mais pour qui vous prenez vous ?" J'espère que vous aurez la réponse : RIEN d'autre que MOI, je m'aime et j'aime tous les RIENS de ce monde !!!!!!!!

Elisabeth

ids_emoticon_rose.gif

 

image--1--copie-2.png


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Revelessencedesoi 19725 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog