Magazine Beaux Arts

Winnie l’ourson

Publié le 28 juin 2011 par Marc Lenot

Winnie l’oursonWinnie, l'enfant éponyme de Winnipeg, restera hélas la seule chose qui subsistera dans mon souvenir de cette ville canadienne, car ce ne sont pas les artistes winnipégois présentés à la Maison Rouge jusqu'au 25 septembre qui vont s'imposer à ma mémoire. C'est une ville où il fait très froid l'hiver, ce qui stimulerait la création artistique (y compris la création artistico-érotique, montrée au sous-sol) : on n'en ressort pas vraiment convaincu, face à ces déjà vus, à ces poncifs en tout genre, à ces exploits provinciaux. Quelle mouche a piqué les curateurs pour penser nous séduire par ces oeuvres de troisième rang pour la plupart ? Oh, j'entends bien les cris de parisianisme étroit, etc., mais même au fond de la Lozère, je crois qu'on trouve aussi bien, voire mieux. Certes il y a à Winnipeg des indiens, des spirites, des flics brutaux et des bûcherons alcoolos, tous excellents sujets artistiques, mais bon... Voici, par exemple, du faux naïf Marcel Dzama, natif du lieu mais qui s'épanouit à New York, un diorama hyper-kitsch de chasseurs en costume (On the banks of the Red River).

Winnie l’ourson
Rares sont les pièces de l'exposition qui m'aient touché, intéressé, séduit. D'abord, loin devant, les films de Guy MaddinMy Winnipeg, montage décousu et expressionniste, et surtout la salle où, sur onze écrans, il a recréé des séquences de films disparus, dont on ne sait rien, sinon un argument, une citation : Murnau, Lang, Vigo, Sternberg sont les fantômes ici présents. La mise en espace est superbe et c'est vraiment une salle hantée (Haunted).

Winnie l’ourson
Sinon,  j'ai aussi noté une belle série de portraits photographiques de William Eakin comme rongés par la lèpre, dont il faut comprendre que ce sont des images de défunts sur leurs tombes (mais ce sont des Vénitiens enterrés à San Michele, pas à Winnipeg).

Quelle sera la prochaine scène artistique à découvrir ?

Photos de l'auteur


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Winnie l’ourson

    Winnie l’ourson

    Un nouveau jour se lève dans la Forêt des rêves bleus. Comme à l’habitude, Winnie l’ourson se réveille avec une faim de loup et s’aperçoit qu’il n’a plus de... Lire la suite

    Par  Ocinemaroc
    CINÉMA, CULTURE, MOYEN ORIENT, RÉGIONS DU MONDE
  • Winnie Truong, poil au crâne

    Winnie Truong, poil crâne

    Clémentine Delay, la célèbre femme à barbe ( Vosges 1874 ) aurait peut-être cliquée sur « J’aime » depuis son compte Facebook si elle ne s’était pas trompée de... Lire la suite

    Par  Wizzzz
    BEAUX ARTS, GRAPHISME, PEINTURE
  • Who are you in Winnie the Pooh ?

    Winnie Pooh

    Vous connaissez tous Winnie the Pooh. Un film est encore sorti cette année, reprenant les habituelles histoires de queue perdue pour Eeyore, plus de miel pour... Lire la suite

    Par  Raoulvolfoni
    CINÉMA, CULTURE, PEOPLE, SEXO
  • FRANCOFOLIES DE SPA 2015 : La sensibilité de Lilee

    FRANCOFOLIES 2015 sensibilité Lilee

    Ça fait plaisir de revoir des têtes connues. En effet, en décembre 2014 à l'occasion du Mister Emma Art Loft, j'avais organisé ce que j'appelais les... Lire la suite

    Par  Misteremma
    CULTURE, MÉDIAS, SOCIÉTÉ
  • La Distance Astronomique entre Toi et Moi - Jennifer E. Smith

    Distance Astronomique entre Jennifer Smith

    Quatrième de Couverture :Panne de courant généralisée à New York. Immobilisés dans l’ascenseur, Owen et Lucy font connaissance. Lui, le fils du gardien, qui... Lire la suite

    Par  Nyxshadow
    CULTURE, LIVRES
  • 70 ans de Série noire 1990-1994

    Série noire 1990-1994

    Encore une belle série d'écrivains et de livres puissants, pour cette nouvelle tranche de cinq années qui permet de remonter le temps depuis les débuts de la... Lire la suite

    Par  Pmalgachie
    CULTURE, LIVRES
  • Sabine Drabowitch aux Anartistes – Montblanc

    Sabine Drabowitch Anartistes Montblanc

    Sabine Drabowitch aux Anartistes le samedi 1er août 2015 à 21h30 Mi-campé, mi perché, résolument décalée, c’est d’une voix claire et fluide que Sabine Drabowitc... Lire la suite

    Par  Idherault.tv
    CULTURE

A propos de l’auteur


Marc Lenot 482 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte