Magazine Concerts & Festivals

Graspop Metal Meeting à Dessel- 24 et 25 juin 2011

Publié le 25 juin 2011 par Concerts-Review

J'étais donc au  Graspop le WE dernier. Uniquement le vendredi & le samedi (la programmation du dimanche avait un côté trop hardcore pour moi).
GMM11Webpage2505.jpg
Chaque année, j'ai l'impression que le site est plus grand que l'année précédente. A noter que cette année, ils ont (enfin - c'est pas du luxe) améliorer l'entrée/sortie du site, de façon à ne plus avoir de goulot d'étranglement au petit matin, quand le dernier groupe a terminé sur la main stage.
Je n'ai pas pu arriver tôt vendredi (vive les travaux sur les routes ... ) & j'ai loupé Dio Disciples (un hommage à Ronnie James Dio avec, notamment, Tim 'Ripper' Owens au chant), Foreigner & Journey. Tant pis. Je suis arrivé pour Korn. Plutôt très bon concert de Korn, bien que je ne sois pas un très grand fan.


Ensuite, on a été voir Epica, un groupe de Metal Symphonique néerlandais (à la Nightwish) dont la renommée n'a pas dépassé le Benelux. Je n'ai jamais été fan de ce style de musique (c'est grandiloquent & toutes les chansons sont identiques). Le concert confirme mon opinion sur le groupe (et ce genre de musique): ça ne m'intéresse pas des masses. Seul point positif (quand même), la chanteuse (Simone Simons) est toute jolie

epica-epica-4616507-600-450.jpg

Ensuite, c'est  Volbeat sur la main stage. Une chanson, c'est chouette. Une heure, c'est lourd !
En tête d' affiche, le vendredi, on avait  Scorpions. Y a pas à dire, les mecs sont en forme: gros son, grosse présence. J'avais (je l'avoue) un peu peur de la presta de Scorpions (ce que j'avais pu voir récemment sur DVD n'était pas terrible). Et bien là, y a rien à dire. C'était du tout bon! Pas de temps mort dans le setlist, très peu de ballades (The Best is Yet to Come et l'inévitable Still Loving You). Je pense que je retournerai les voir en novembre prochain, à Forest .


Samedi, petite déception: le vieux Ozzy doit déclarer forfait pour cause de laryngite. En remplacement, on aura droit à Channel Zero (qui actuellement vit une 'seconde vie' assez folle), un set un peu plus long pour le Snake et, surtout, 2h de Judas Priest (avec un show laser en prime ! ).
On est arrivé pour  Channel Zero (je les avais loupés l'année passée). C'est pas mal mais j'ai eu difficile à rentrer dans le concert (le son au début était très limite et comme ils ont un spectre sonore très bas ça aide pas ! ).

Ensuite, bien entendu, Whitesnake. P'tain, fieu, ça, c'est d'la machine bien huilée. Le père Coverdale (encore plus laid qu'il y a 2 ans) a un charisme fou (bien que sa voix était un peu en dessous de ce que j'espérais) et les musicos assurent. Mention spéciale à Brian Tichy (le nouveau batteur), un fou furieux un peu dans l'esprit de Tommy Aldrige. Tichy nous a sorti un solo batterie monstrueux (le pôv Thomas pleurait comme un gros nounours derrière moi). Comme d'hab, Doug Aldrich pareil à lui-même (c'est vraiment devenu le Patron dans Whitesnake), çàd simplement excellent. A noter que le Snake a quand même joué 3 morceaux du nouvel album (c'est plutôt beaucoup pour un festival): 'Love will set you free '(passe moins bien en live qu'en CD - trop de guitares sur l'album), 'Steal Your Heart Away' (et son intro avec l'instrument du diable, la slide guitar) et, enfin, 'Forevermore' (probablement le meilleur morceau du dernier album).

Judas Priest en tournée d'adieu, mais sans K.K. Downing (fatigué et lassé des tournées, il a préféré jeter le gant). Excellente set list (très best of des tout débuts à nos jours) et un Rob Halford en pleine forme (contrairement à il y a 3 ans, où il n'avait plus de voix). Le show laser annoncé était quand même pourri mais on ne va pas voir Judas pour ça, nan?

HalfordT.jpg

Vivement le prochain Graspop ...

MOLODOI


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 33908 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte