Magazine Côté Femmes

Pourquoi pas le dire: la femme l'avenir du monde....

Publié le 15 novembre 2011 par Marigotine

 

À mains nues.

A n'en plus douter c'est bien la femme qui donne naissance au monde ....

"La matrice" enfin découverte !

<b>À mains nues.</b> Spectaculaire, cette saisissante image est le résultat du courage un peu fou de deux hommes : l’alpiniste John Furneaux, habitué des ascensions à haut risque, mais aussi celui que l’on ne voit jamais : le photographe Paul Bride, en retrait mais toujours aux premières loges. Un risque-tout passionné qui, pour réaliser cette photo, a escaladé en premier, puis s’est assuré depuis un surplomb en attendant le moment décisif. Pour venir à bout de «The Chief», cette paroi abrupte de la région de Squamish, au Canada, John Furneaux n’était équipé que d’une corde et de quelques mousquetons. Une gageure quand on sait que cette voie a souvent découragé les meilleurs grimpeurs du monde. À mains nues. Spectaculaire, cette saisissante image est le résultat du courage un peu fou de deux hommes : l’alpiniste John Furneaux, habitué des ascensions à haut risque, mais aussi celui que l’on ne voit jamais : le photographe Paul Bride, en retrait mais toujours aux premières loges. Un risque-tout passionné qui, pour réaliser cette photo, a escaladé en premier, puis s’est assuré depuis un surplomb en attendant le moment décisif. Pour venir à bout de «The Chief», cette paroi abrupte de la région de Squamish, au Canada, John Furneaux n’était équipé que d’une corde et de quelques mousquetons. Une gageure quand on sait que cette voie a souvent découragé les meilleurs grimpeurs du monde. " title="Pourquoi pas le dire: la femme l'avenir du monde...." />À mains nues. Spectaculaire, cette saisissante image est le résultat du courage un peu fou de deux hommes : l’alpiniste John Furneaux, habitué des ascensions à haut risque, mais aussi celui que l’on ne voit jamais : le photographe Paul Bride, en retrait mais toujours aux premières loges. Un risque-tout passionné qui, pour réaliser cette photo, a escaladé en premier, puis s’est assuré depuis un surplomb en attendant le moment décisif. Pour venir à bout de «The Chief», cette paroi abrupte de la région de Squamish, au Canada, John Furneaux n’était équipé que d’une corde et de quelques mousquetons. Une gageure quand on sait que cette voie a souvent découragé les meilleurs grimpeurs du monde. " border="0" /> Spectaculaire, cette saisissante image est le résultat du courage un peu fou de deux hommes : l’alpiniste John Furneaux, habitué des ascensions à haut risque, mais aussi celui que l’on ne voit jamais : le photographe Paul Bride, en retrait mais toujours aux premières loges. Un risque-tout passionné qui, pour réaliser cette photo, a escaladé en premier, puis s’est assuré depuis un surplomb en attendant le moment décisif. Pour venir à bout de «The Chief», cette paroi abrupte de la région de Squamish, au Canada, John Furneaux n’était équipé que d’une corde et de quelques mousquetons. Une gageure quand on sait que cette voie a souvent découragé les meilleurs grimpeurs du monde. (Paul Bride/SOLENT/VISUAL) Haute voltige. Partition musicale Iranienne. Le militaire se fait double croche.... Petit bémol quand même, il ne faudrait pas que la composition soit Chimique. Pourtant j'ai toujours cru que l'UT est Russe    Que nenni Marigotine! <b>Haute voltige</b>. Ces militaires iraniens sont prêts à tout, et même à se prendre pour de véritables funambules. Ainsi, ces soldats se sont livrés à la mi-novembre, à des exercices d’équilibristes pour préparer la remise des diplômes de l’académie militaire de Téhéran. Ils ont installé sur des câbles des affiches géantes de l’ayatollah Ali Khamenei, qui devait assister aux parades organisées pour l’occasion. Dans le même temps, le guide suprême de la Révolution islamique, a averti jeudi Israël et les Etats-Unis que la réponse de Téhéran sera dure si ses pires ennemis choisissent de procéder à une frappe militaire contre l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé. «Quiconque accepte l'idée d'une attaque contre l'Iran doit être prêt à recevoir une forte gifle» et faire face à la «poigne de fer» des forces armées iraniennes, a déclaré Ali Khamenei. Haute voltige. Ces militaires iraniens sont prêts à tout, et même à se prendre pour de véritables funambules. Ainsi, ces soldats se sont livrés à la mi-novembre, à des exercices d’équilibristes pour préparer la remise des diplômes de l’académie militaire de Téhéran. Ils ont installé sur des câbles des affiches géantes de l’ayatollah Ali Khamenei, qui devait assister aux parades organisées pour l’occasion. Dans le même temps, le guide suprême de la Révolution islamique, a averti jeudi Israël et les Etats-Unis que la réponse de Téhéran sera dure si ses pires ennemis choisissent de procéder à une frappe militaire contre l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé. «Quiconque accepte l'idée d'une attaque contre l'Iran doit être prêt à recevoir une forte gifle» et faire face à la «poigne de fer» des forces armées iraniennes, a déclaré Ali Khamenei. " title="Pourquoi pas le dire: la femme l'avenir du monde...." />Haute voltige. Ces militaires iraniens sont prêts à tout, et même à se prendre pour de véritables funambules. Ainsi, ces soldats se sont livrés à la mi-novembre, à des exercices d’équilibristes pour préparer la remise des diplômes de l’académie militaire de Téhéran. Ils ont installé sur des câbles des affiches géantes de l’ayatollah Ali Khamenei, qui devait assister aux parades organisées pour l’occasion. Dans le même temps, le guide suprême de la Révolution islamique, a averti jeudi Israël et les Etats-Unis que la réponse de Téhéran sera dure si ses pires ennemis choisissent de procéder à une frappe militaire contre l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé. «Quiconque accepte l'idée d'une attaque contre l'Iran doit être prêt à recevoir une forte gifle» et faire face à la «poigne de fer» des forces armées iraniennes, a déclaré Ali Khamenei. " border="0" />  Ces militaires iraniens sont prêts à tout, et même à se prendre pour de véritables funambules. Ainsi, ces soldats se sont livrés à la mi-novembre, à des exercices d’équilibristes pour préparer la remise des diplômes de l’académie militaire de Téhéran. Ils ont installé sur des câbles des affiches géantes de l’ayatollah Ali Khamenei, qui devait assister aux parades organisées pour l’occasion. Dans le même temps, le guide suprême de la Révolution islamique, a averti jeudi Israël et les Etats-Unis que la réponse de Téhéran sera dure si ses pires ennemis choisissent de procéder à une frappe militaire contre l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé. «Quiconque accepte l'idée d'une attaque contre l'Iran doit être prêt à recevoir une forte gifle» et faire face à la «poigne de fer» des forces armées iraniennes, a déclaré Ali Khamenei. (Ay-Collection/SIPA) Prise d’assaut. Résultat saississant: les "rails" prisent d'assaut par les airs.... <b>Prise d’assaut</b>. C’était le scénario parfait. Les forces d’élite de la police n’ont pas eu un coup de feu à tirer, hier à Rio de Janeiro, pour prendre le contrôle de la favela de Rocinha, la plus grande du Brésil, où les trafiquants de drogue sévissent depuis des décennies. L'opération «Choc de paix», la plus importante jamais montée dans cette ville, a mobilisé plus de 2000 policiers et militaires dont 200 fusiliers marins et des centaines de policiers du Bataillon des opérations spéciales et des forces de choc, appuyés par dix-huit transports de troupes blindés de la marine et des hélicoptères. L'opération intervient après l'arrestation dans la nuit de mercredi à jeudi du trafiquant de drogue le plus recherché de Rio, Antonio Francisco Bomfim Lopes. A Rio plus de 1,5 million de personnes vivent dans un millier de favelas, soit près d'un tiers de la population intra-muros. Prise d’assaut. C’était le scénario parfait. Les forces d’élite de la police n’ont pas eu un coup de feu à tirer, hier à Rio de Janeiro, pour prendre le contrôle de la favela de Rocinha, la plus grande du Brésil, où les trafiquants de drogue sévissent depuis des décennies. L'opération «Choc de paix», la plus importante jamais montée dans cette ville, a mobilisé plus de 2000 policiers et militaires dont 200 fusiliers marins et des centaines de policiers du Bataillon des opérations spéciales et des forces de choc, appuyés par dix-huit transports de troupes blindés de la marine et des hélicoptères. L'opération intervient après l'arrestation dans la nuit de mercredi à jeudi du trafiquant de drogue le plus recherché de Rio, Antonio Francisco Bomfim Lopes. A Rio plus de 1,5 million de personnes vivent dans un millier de favelas, soit près d'un tiers de la population intra-muros. " title="Pourquoi pas le dire: la femme l'avenir du monde...." />Prise d’assaut. C’était le scénario parfait. Les forces d’élite de la police n’ont pas eu un coup de feu à tirer, hier à Rio de Janeiro, pour prendre le contrôle de la favela de Rocinha, la plus grande du Brésil, où les trafiquants de drogue sévissent depuis des décennies. L'opération «Choc de paix», la plus importante jamais montée dans cette ville, a mobilisé plus de 2000 policiers et militaires dont 200 fusiliers marins et des centaines de policiers du Bataillon des opérations spéciales et des forces de choc, appuyés par dix-huit transports de troupes blindés de la marine et des hélicoptères. L'opération intervient après l'arrestation dans la nuit de mercredi à jeudi du trafiquant de drogue le plus recherché de Rio, Antonio Francisco Bomfim Lopes. A Rio plus de 1,5 million de personnes vivent dans un millier de favelas, soit près d'un tiers de la population intra-muros. " border="0" /> C’était le scénario parfait. Les forces d’élite de la police n’ont pas eu un coup de feu à tirer, hier à Rio de Janeiro, pour prendre le contrôle de la favela de Rocinha, la plus grande du Brésil, où les trafiquants de drogue sévissent depuis des décennies. L'opération «Choc de paix», la plus importante jamais montée dans cette ville, a mobilisé plus de 2000 policiers et militaires dont 200 fusiliers marins et des centaines de policiers du Bataillon des opérations spéciales et des forces de choc, appuyés par dix-huit transports de troupes blindés de la marine et des hélicoptères. L'opération intervient après l'arrestation dans la nuit de mercredi à jeudi du trafiquant de drogue le plus recherché de Rio, Antonio Francisco Bomfim Lopes. A Rio plus de 1,5 million de personnes vivent dans un millier de favelas, soit près d'un tiers de la population intra-muros. (Luiza Castro/AFP) Mise au ban Le nouveau spectacle 2012 d'Holiday On Ice Mais non es tu crûche Marigotine! mets tes lunettes....
<b>Mise au ban</b>. L’annonce a mis le feu aux poudres. C’est depuis Le Caire que la Ligue arabe a décidé, samedi, de suspendre temporairement l’adhésion de la Syrie, en réaction à la répression menée par le régime de Bachar Al-Assad contre les opposants. Ce qui a provoqué la colère des partisans du président syrien, qui ont attaqué l’ambassade d’Arabie Saoudite à Damas, ainsi que des bâtiments diplomatiques français. L’ambassade du Qatar a également été la cible de manifestations, qui se sont poursuivies hier. L’organisation panarabe a conditionné la fin de la suspension de ce pays à la mise en œuvre par le régime de Bachar Al-Assad du plan de sortie de crise qu’il avait accepté le 2 novembre dernier, et qui est censé mettre fin aux violences qui ont fait plus de 3500 morts depuis la mi-mars. Mise au ban. L’annonce a mis le feu aux poudres. C’est depuis Le Caire que la Ligue arabe a décidé, samedi, de suspendre temporairement l’adhésion de la Syrie, en réaction à la répression menée par le régime de Bachar Al-Assad contre les opposants. Ce qui a provoqué la colère des partisans du président syrien, qui ont attaqué l’ambassade d’Arabie Saoudite à Damas, ainsi que des bâtiments diplomatiques français. L’ambassade du Qatar a également été la cible de manifestations, qui se sont poursuivies hier. L’organisation panarabe a conditionné la fin de la suspension de ce pays à la mise en œuvre par le régime de Bachar Al-Assad du plan de sortie de crise qu’il avait accepté le 2 novembre dernier, et qui est censé mettre fin aux violences qui ont fait plus de 3500 morts depuis la mi-mars. " title="Pourquoi pas le dire: la femme l'avenir du monde...." />Mise au ban. L’annonce a mis le feu aux poudres. C’est depuis Le Caire que la Ligue arabe a décidé, samedi, de suspendre temporairement l’adhésion de la Syrie, en réaction à la répression menée par le régime de Bachar Al-Assad contre les opposants. Ce qui a provoqué la colère des partisans du président syrien, qui ont attaqué l’ambassade d’Arabie Saoudite à Damas, ainsi que des bâtiments diplomatiques français. L’ambassade du Qatar a également été la cible de manifestations, qui se sont poursuivies hier. L’organisation panarabe a conditionné la fin de la suspension de ce pays à la mise en œuvre par le régime de Bachar Al-Assad du plan de sortie de crise qu’il avait accepté le 2 novembre dernier, et qui est censé mettre fin aux violences qui ont fait plus de 3500 morts depuis la mi-mars. " border="0" />  L’annonce a mis le feu aux poudres. C’est depuis Le Caire que la Ligue arabe a décidé, samedi, de suspendre temporairement l’adhésion de la Syrie, en réaction à la répression menée par le régime de Bachar Al-Assad contre les opposants. Ce qui a provoqué la colère des partisans du président syrien, qui ont attaqué l’ambassade d’Arabie Saoudite à Damas, ainsi que des bâtiments diplomatiques français. L’ambassade du Qatar a également été la cible de manifestations, qui se sont poursuivies hier. L’organisation panarabe a conditionné la fin de la suspension de ce pays à la mise en œuvre par le régime de Bachar Al-Assad du plan de sortie de crise qu’il avait accepté le 2 novembre dernier, et qui est censé mettre fin aux violences qui ont fait plus de 3500 morts depuis la mi-mars. (Louai Beshara/AFP) Un rhinocéros passe..
Bison fûté innove:    Fini la technologie avancée, retour au basique!
Nouvelle stratégie pour la surveillance routière.....
<b>Un rhinocéros passe...</b> Endormi, les yeux bandés, ce rhinocéros sud-africain de près d’une tonne et demie est l’un des tout premiers de son espèce à profiter d’un baptême de l’air en hélicoptère. Un voyage également offert à 18 autres de ses congénères par des scientifiques du WWF. L’enjeu ? Les conduire vers des régions inaccessibles dans l’espoir de les protéger des braconniers. Car le massacre des rhinocéros en Afrique du Sud a atteint un nouveau record cette année, avec 341 animaux braconnés, contre 333 sur l’ensemble de l’année 2010, selon le WWF, qui dénonce les dérives de la médecine traditionnelle en Asie, où le prix de leurs très précieuses cornes peut atteindre le demi-million de dollars l’unité. Un rhinocéros passe... Endormi, les yeux bandés, ce rhinocéros sud-africain de près d’une tonne et demie est l’un des tout premiers de son espèce à profiter d’un baptême de l’air en hélicoptère. Un voyage également offert à 18 autres de ses congénères par des scientifiques du WWF. L’enjeu ? Les conduire vers des régions inaccessibles dans l’espoir de les protéger des braconniers. Car le massacre des rhinocéros en Afrique du Sud a atteint un nouveau record cette année, avec 341 animaux braconnés, contre 333 sur l’ensemble de l’année 2010, selon le WWF, qui dénonce les dérives de la médecine traditionnelle en Asie, où le prix de leurs très précieuses cornes peut atteindre le demi-million de dollars l’unité. " title="Pourquoi pas le dire: la femme l'avenir du monde...." />Un rhinocéros passe... Endormi, les yeux bandés, ce rhinocéros sud-africain de près d’une tonne et demie est l’un des tout premiers de son espèce à profiter d’un baptême de l’air en hélicoptère. Un voyage également offert à 18 autres de ses congénères par des scientifiques du WWF. L’enjeu ? Les conduire vers des régions inaccessibles dans l’espoir de les protéger des braconniers. Car le massacre des rhinocéros en Afrique du Sud a atteint un nouveau record cette année, avec 341 animaux braconnés, contre 333 sur l’ensemble de l’année 2010, selon le WWF, qui dénonce les dérives de la médecine traditionnelle en Asie, où le prix de leurs très précieuses cornes peut atteindre le demi-million de dollars l’unité. " border="0" />  Endormi, les yeux bandés, ce rhinocéros sud-africain de près d’une tonne et demie est l’un des tout premiers de son espèce à profiter d’un baptême de l’air en hélicoptère. Un voyage également offert à 18 autres de ses congénères par des scientifiques du WWF. L’enjeu ? Les conduire vers des régions inaccessibles dans l’espoir de les protéger des braconniers. Car le massacre des rhinocéros en Afrique du Sud a atteint un nouveau record cette année, avec 341 animaux braconnés, contre 333 sur l’ensemble de l’année 2010, selon le WWF, qui dénonce les dérives de la médecine traditionnelle en Asie, où le prix de leurs très précieuses cornes peut atteindre le demi-million de dollars l’unité. (Caters News/SIPA) Offrande au soleil.
Quand je pense que les députés Français refusent de baisser de 10% leurs indemnités.... A part Monsieur Lionnel Luca (UMP) Allez, tous dans le Gange à contre courant!         en implorant le Dieu "AAA" de nous "épargner"....

<b>Offrande au soleil.</b> Les muscles tétanisés pour mieux résister aux flots de la mer d’Oman, au pied de la ville indienne de Mumbai (Bombay), cette femme va rester en prière de longues heures, psalmodiant des poèmes rituels en l’honneur de l’astre solaire, à l’occasion d’une des plus importantes fêtes religieuses du calendrier hindou : le festival du Chhath. Chaque année, une foule immense se précipite au bord de la mer ou sur les rives du Gange pour adorer le Soleil et tenter d’attirer sa bénédiction. Un rite dont les racines plongent dans les plus anciennes croyances humaines. Dans la cosmogonie de l’hindouisme, le dieu Soleil doit être remercié pour sa lumière et sa chaleur, garante de la vie sur Terre. Offrande au soleil. Les muscles tétanisés pour mieux résister aux flots de la mer d’Oman, au pied de la ville indienne de Mumbai (Bombay), cette femme va rester en prière de longues heures, psalmodiant des poèmes rituels en l’honneur de l’astre solaire, à l’occasion d’une des plus importantes fêtes religieuses du calendrier hindou : le festival du Chhath. Chaque année, une foule immense se précipite au bord de la mer ou sur les rives du Gange pour adorer le Soleil et tenter d’attirer sa bénédiction. Un rite dont les racines plongent dans les plus anciennes croyances humaines. Dans la cosmogonie de l’hindouisme, le dieu Soleil doit être remercié pour sa lumière et sa chaleur, garante de la vie sur Terre. " title="Pourquoi pas le dire: la femme l'avenir du monde...." />Offrande au soleil. Les muscles tétanisés pour mieux résister aux flots de la mer d’Oman, au pied de la ville indienne de Mumbai (Bombay), cette femme va rester en prière de longues heures, psalmodiant des poèmes rituels en l’honneur de l’astre solaire, à l’occasion d’une des plus importantes fêtes religieuses du calendrier hindou : le festival du Chhath. Chaque année, une foule immense se précipite au bord de la mer ou sur les rives du Gange pour adorer le Soleil et tenter d’attirer sa bénédiction. Un rite dont les racines plongent dans les plus anciennes croyances humaines. Dans la cosmogonie de l’hindouisme, le dieu Soleil doit être remercié pour sa lumière et sa chaleur, garante de la vie sur Terre. " border="0" /> Les muscles tétanisés pour mieux résister aux flots de la mer d’Oman, au pied de la ville indienne de Mumbai (Bombay), cette femme va rester en prière de longues heures, psalmodiant des poèmes rituels en l’honneur de l’astre solaire, à l’occasion d’une des plus importantes fêtes religieuses du calendrier hindou : le festival du Chhath. Chaque année, une foule immense se précipite au bord de la mer ou sur les rives du Gange pour adorer le Soleil et tenter d’attirer sa bénédiction. Un rite dont les racines plongent dans les plus anciennes croyances humaines. Dans la cosmogonie de l’hindouisme, le dieu Soleil doit être remercié pour sa lumière et sa chaleur, garante de la vie sur Terre. (Rafiq Maqbool/AP/SIPA)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le masque capillaire par Yves Rocher

    Bonjour à toutes. Mes cheveux et moi, c’est une histoire d’amour/haine. Il y a des jours ou on s’aime et d’autres jours ou on ne peux pas se voir en peinture.... Lire la suite

    Le 17 septembre 2014 par   Caroline
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME
  • Une routine sans silicone - La gamme Klorane au dattier du désert

    Aujourd’hui je viens vous parler d’une marque, et plus précisément d’une gamme de produits capillaires sans silicone qui a un réel effet sur moi : la gamme au... Lire la suite

    Le 14 septembre 2014 par   Manon
    CÔTÉ FEMMES
  • Une jeune Yézidie de 17 ans témoigne sur les horreurs des djihadistes

    Un journaliste de La Repubblica est parvenu à entrer en contact téléphonique avec une jeune Yézidi de 17 ans, détenue à Raqqa. Lire la suite

    Le 13 septembre 2014 par   Lafemmecontemporaine
    CÔTÉ FEMMES, SOCIÉTÉ
  • Happy birthday Grazia!

    Coucou les filles!Comment allez-vous aujourd'hui? :) On se retrouve ici avec le numéro anniversaire de Grazia, qui fête son 5ème anniversaire :) Happy Birthday... Lire la suite

    Le 10 septembre 2014 par   Laptitebulledelo
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, MAQUILLAGE, MODE, PRESSE ÉCRITE, SOINS CORPORELS
  • Avec birchbox, je suis une working girl !

    La birchbox du mois est enfin arrivée dans ma boîte aux lettres ! Ce mois-ci je suis une Working girl ! Youhouu ... Que me réserve cette jolie boîte de la... Lire la suite

    Le 09 septembre 2014 par   Perledujour
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES
  • Parfum "Rose d'été"

    Il y a quelques semaine j'ai participé à un concours organisé par la boutique Absolubio. Le thème était "votre produit incontournable de l'été" ! Lire la suite

    Le 05 septembre 2014 par   Izaline
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES, RECETTES
  • Défi du Lundi : Nude Eyes

    Le maquillage naturel des yeux, vous le savez sans doute, je n'en suis pas une grande fan. Pour moi le maquillage c'est quelque chose d'artistique, s'amuser ave... Lire la suite

    Le 22 septembre 2014 par   Cotemakeup
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES

Ajouter un commentaire