Magazine Culture

Un homme jetable, de Aude Walker

Par Goliath

41+fIoLTQnL__SL500_AA300_

2012 ! L’année de l’élection présidentielle et, déjà, des clivages se font quant au devenir du nucléaire français. Vaste débat, mais en deçà de l’industrie atomique, des idéaux de chacun, il est des réalités non avouées pouvant sembler dérangeantes, de loin, à l’abri de son canapé confortable... Les informations télévisées nous parlent des « liquidateurs » de ces centrales ayant manqué à leurs ambitions d’indestructibilité, de sécurité, mais où des hommes au péril de leur vie tentent de sauver le reste du monde de la radioactivité. On parle moins des intérimaires qui, pour des salaires modestes, se chargent de veiller au bon fonctionnement des réacteurs lors des cessions d’entretien. L’homme jetable est de ceux-ci, mettant en lumière le quotidien précaire, pressurisé par les cadences, des hommes de l’atome pour que l’électricité nous parvienne au meilleur coût.

Au travers de deux hommes, un vieux routier des centrales et un jeune en quête d’un avenir dont la monotonie du travail serait exclue, Aude Walker nous emmène au cœur des réacteurs d’EDF. Fort bien décrites, les installations montrent un visage mal connu du grand public. Ce livre met en lumière les sentiments et ressentis de ceux sans qui nous n’aurions le courant aussi facile. Certes, nombreux sont les contrôles, les appareils de mesure, les procédures compliquées ; mais cependant, l’humain étant ce qu’il est, on ne peut voir ce travail sans une dose d’inconscience, l’adrénaline  générée par le risque ou le goût de la performance, alliée à l’envie de la perfection donnant à chaque travailleur du nucléaire la conception de l’unicité de sa fonction. Puis, il y a les réalités qui fâchent lorsque le corps ne veut plus subir les radioéléments sans réagir, que le crabe s’empare des hommes dans l’indifférence générale, laissant place à un nouveau travailleur itinérant du nucléaire ; Un nouveau venu mesurant encore mal la résultante des risques encourus…

C’est un livre dont on ne saurait sortir indemne, laissant un arrière goût astringent au moment d’allumer la lumière. Un roman brûlant d’actualité, au centre des débats actuels entre les grandes puissances, un document important alors que le monde est sur le point de subir de grosses mutations géographiques et économiques…

www.leseditionsdumoteur.com

Présentation de l’éditeur (Source éditions du moteur)

Bis-Stephanegrangier Aude Walker_8965 -2
 Copyright : Stéphane Grangier
On dit que chaque matin, quand ils vont à la centrale, ils risquent leur vie.

On dit que les normes de sécurité ne sont pas toujours respectées, que pour mieux les exploiter, on ne leur offre que des CDD.

On dit aussi que ce sont des « hommes jetables », mais Jules se moque de tout ce qu’on peut bien dire. Il est trop content d’avoir quitté le foyer familial, maintenant qu’il fait le tour de France des centrales, il gagne sa vie, il est libre. Et puis, il a vingt ans, il n’a pas peur de mourir.

L’auteur Aude Walker est née à Paris le 12 juin 1980 de parents musiciens. Elle découvre trop tôt la littérature avec des écrivains autrichiens suicidaires de la fin du XIX ème siècle et écrit sa première nouvelle à 11 ans. Après des études de lettres et de dramaturgie, elle devient journaliste en presse écrite (Figaro étudiant, Technikart, Glamour) et en télévision (FR5 puis M6, où elle cherchait des nains amputés pour le très éphémère « Sacrée Laurence »).

Sortie prévue le 5 janvier 2012 en librairie.

92 pages – Prix : 12,50 euros TTC

Genre : LITTERATURE GENERALE

  • Broché
  • Editeur : Les Editions du moteur (5 janvier 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2918602183
  • ISBN-13: 978-2918602187

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Goliath 899 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines