Magazine Culture

Victoria Secret : l'envers de la lingerie équitabe

Publié le 11 janvier 2012 par Ludivinepe

Oui en lingerie bio, je m'y connais et je dois te dire que j'avais hésité à parler du scandale de Victoria Secret, un parce que parler d'une autre marque de lingerie ben c'est pas ma politique et deux car à quoi bon c'est juste un pavé jeté dans la marre. Sauf que je regarde Envoyé Spécial spécial bio business, et là le journaliste conclut en disant un marque de lingerie s'est fait épingler car elle fait travailler des enfants dans ces champs de coton. Soit je me dois d'en parler.

Donc le magazine Bloomberg a révélé que des enfants ramassaient le coton bio au Burkina Faso. Oui un très gros groupe qui fait des millions de chiffre d'affaire, ose employer dans ses exploitations des enfants.

Le témoignage de Clarisse Kambire, jeune fille de 13 ans exploitée par son patron, la force à cueillir et à planter le coton. Si elle ne travaille pas assez vite, elle est battue. Clarisse n'est pas la seule enfant dans ce cas, six autres partagent le même cauchemard.

Le Burkina Faso étant un pays l'un des plus pauvres au monde, d'après des enquêtes c'est un pays où le travail des enfants perdurent.

Et là où le bat blesse c'est que cette exploitation est certifiée bio et équitable. Ce que je comprends pas c'est comment un si gros groupe a pu laisser passer ça ? Une enquête est à ce jour ouverte, même si le groupe se défend en disant que ce coton n'est utilisé que pour une infime partie de leur collection, ben oui faire du bio et de l'équitable c'est pas non plus leur envie la plus profonde...

coton biologique 1Cette photo a été prise dans un champs de coton au Pérou qui produit les doudous bio, les conditions de travails sont controlées et respectent les critères du commerce équitable.

Il est évident que si la marque avait multiplié les contrôles, elle aurait vu et aurait évité tout scandale qui entache le monde du commerce équitable

++ Rapport Bloomberg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire