Magazine Informatique

Panique chez les Hébergeurs !

Publié le 27 janvier 2012 par Lokk

Panique chez les Hébergeurs !Suite à la retentissante affaire MegaUpload, qui, il faut bien l’avouer, était vraiment inattendue et risque de bouleverser le monde du téléchargement direct pendant encore longtemps, on ne peut s’empêcher de regarder chez les concurrents et voir comment ils réagissent. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils s’activent !

En effet, au regard des statistiques concernant MegaUpload, en termes de fréquentation quotidienne ou mensuelle, mais aussi compte tenu du volume de fichiers qui était stocké sur leurs serveurs, il est clair que la place de n°1 va faire des envieux. Dans le contexte actuel, lequel peut espérer se maintenir sans aucun risque ?

Panique chez les Hébergeurs !, parmi les hébergeurs les plus populaires, semble aujourd’hui en mesure de se maintenir sans craindre les foudres des autorités. Dans un communiqué, il rappelle:

“nous sommes un service d’une légalité absolue, comme SwissCom ou YouTube. Nous offrons un accès à un stockage en ligne que nos clients utilisent pour sauvegarder et gérer leurs données”.

Panique chez les Hébergeurs !, quant à lui, cesse le partage de fichiers :

toutes les fonctionnalités de partage sur FileSonic sont désormais désactivées”.

Radicalement, ils suppriment les fichiers suspectés illégaux. Mais aussi FileServe, qui supprime le système de rétributions des Uploaders. Il faut dire que c’est l’un des principaux reproches effectués à MegaUpload, il serait donc impensable de ne pas entenir compte à partir de maintenant.

VideoBB, MixtureVideo, PurVid ou Videozer, Filepost, Uploading, UploadBox, X7.to, tout comme Boxset.ru, mais aussi FileJungle… La liste est ici exhaustive, mais tout laisse à penser que, dans les semaines à venir, d’autres viendront s’y ajouter.

Peut-on dire que le Direct Download est fini ?

Il est indéniable que l’affaire MegaUpload a des conséquences désastreuses pour les sites de partage de fichiers utilisant ce système. Même s’il est trop tôt pour évaluer l’impact réel, et bien que le trafic internet mondial n’ait pas réellement connu de variations notables (pour rappel, MegaUpload représentait 4% du trafic Internet mondial !), on peut affirmer sans hésitation que d’autres hébergeurs vont prendre le relais. Dans un premier temps, cependant. Avant l’apparition d’une alternative, certainement. Et pourquoi pas un retour vers le P2P ? Et ce malgré la Hadopi, qui n’a pas réussi à convaincre de son efficacité suite à la publication de son bilan 2010.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire