Magazine

L'expérience, une somme d'erreurs...

Publié le 12 mars 2008 par Alex Gaudin

1993. 1ere année de Festival.
J’ai été embauché pour placer les chaises dans la salle de concert mais fait très vite comprendre que je souhaite m’investir autrement…Je me retrouve à faire des installations de lumières pour la scène gratuite du Montreux Jazz Café. Et découvre les joies du travail sur scène. 1er exploit : alors que je suis chargé d’installer un élément de lumière sur l’arrière-scène du Miles Davis Hall (salle intermédiaire) pendant que Chris Isaac et son groupe sont en train de faire leur balance (ce n’est pas une répétition mais un exercice indispensable au bon réglage acoustique des retours sur scène et du système de sonorisation en façade), je me heurte malencontreusement à un pied de micro de la batterie. Ledit micro pivote sur son pied et va heurter (doucement quand même…) la tête du batteur de Chris Isaac, heureusement sans mal ! Mais non sans quelques grognements dudit batteur...
Autre année, autre erreur. Chaque année, le Festival inclut dans sa programmation un WE brésilien, la Suisse comptant une forte population brésilienne.
Sans rentrer dans des considérations musicales (je suis particulièrement sensible à ces musiques), il faut bien admettre que sur un plan organisationnel et dans le cadre d'un Festival, gérer un voire plusieurs groupes brésiliens en même temps, est une tâche ardue. Retard quasi-systématique aux balances (elles-mêmes prises pour des répétitions), joyeux mélange de techniciens et de musiciens sur scène, groupes où pas un ne parle anglais, déballage de transformateurs qui tiennent par des bouts de scotch, instruments perdus à l'aéroport, musiciens demandant des claviers dont ils ne savent pas se servir… Bref, au cours d’une de ces soirées survoltées, et dans la précipitation d’un changement de scène, je branche le clavier d' un musicien brésilien sur du 220 V et une légère fumée s’échappe de l’instrument ! Grillé. Eh oui, le Brésil fonctionne en 110 V. Face à un musicien hystérique, il ne me reste plus qu’à quitter la scène, plutôt penaud et m’attendant à subir les foudres du directeur de production de la scène. Qui, fort compréhensif, m’explique que c’est le type d’erreur que chacun peut faire une fois mais pas deux. Leçon retenue car sinon je n’aurais sans doute pas passé huit ans à travailler avec la même équipe de techniciens anglais. En images, Al Jarreau à Montreux en 93.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Montreux Jazz Festival 2008 (I)

    Samedi 19 juillet 2008 : dernier jour du Festival de Jazz de Montreux et petite balade de fin de journée le long des quais. Passez votre souris sur la photo... Lire la suite

    Par  Jeb
    A CLASSER
  • Mike Davis

    prophète de malheurS'il le pouvait, Mike Davis emmènerait tous les déshérités de la Terre dans son arche. Les travailleurs exploités, les immigrés sans... Lire la suite

    Par  Nicole Guichard
    A CLASSER
  • Corriger les erreurs 0xE8000001

    Le blog possède maintenant une belle collection de tutoriaux pour le jailbreak de l’iPhone et tout ce qui tourne autour, et quelques uns d’entres vous, en... Lire la suite

    Par  Theau87
    A CLASSER
  • Libéralisme historique

    Ce week-end, l'histoire de la France et la pensée économie a connu un épisode que les médias n'ont pas relayé. Et c'est bien dommage, car cela aurait été... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Régimes spéciaux

    Aujourd'hui marque un retour des grèves. Encore une grève diront certains ! En cause : la modification des régimes spéciaux. De quoi s'agit-il ? Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES
  • eXpérience 112

    Après le très original In Memoriam, Lexis Numérique récidive avec cette nouvelle aventure atypique. Lire la suite

    Par  Anonyme
    CONSO, HIGH TECH, JEUX VIDÉO, PC & MOBILES
  • Equité n'est pas égalité

    A quelques heures de Noël, je profite d'un peu de temps libre pour reprendre ma plume laisser en suspens voilà quelques semaines. Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Alex Gaudin 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte