Magazine France

Triangul’air final ?

Publié le 12 mars 2008 par Philippe Thomas

Niortéide, 17

La campagne électorale semble s’être éteinte avec les résultats du premier tour, ceux-ci confirmant le coup de tonnerre que fut la publication du sondage CSA. Le seul écart notable de la prévision sondagière concerne le taux d’abstention : estimée à 30%, elle dépassa les 40 %. C’est beaucoup, c’est trop même mais cela permet aux listes menées par Alain Baudin et Marc Thébault d’entretenir le débat et de nourrir un espoir ténu. Pour mémoire, CSA envisage pour cette triangulaire une issue sans grand suspens : 50 % pour Geneviève Gaillard, 30 % pour Alain Baudin et 20 % pour Marc Thébault.

 Là encore, on voit mal ce qui pourrait démentir l’oracle et, en soi, c’est bien cela qui fait problème. Sommes-nous en effet entrés dans l’ère du « Sonder, c’est voter » ? La démocratie saurait-elle se réduire à une mesure statistique, pour affinée qu’elle soit ? Echantillon (d’électeurs potentiels sondés) vaut-il raison démocratique ? N’est-ce pas propre à dissuader l’électeur d’avoir envie de voter puisqu’en somme, tout serait joué d’avance ?

Le seul cas de Niort aujourd’hui ne saurait permettre des réponses définitives. Mais il va déjà être intéressant d’observer le taux de participation, indice essentiel pour la sincérité de tout scrutin et la légitimité des futurs élus… A côté de cela, qui va se résigner, se remobiliser voire changer d’avis et dans quelles proportions, bien malin qui le oserait le prédire et cela semble secondaire !

Mais en attendant, assez haut dans la hiérarchie de l’équipe Gaillard, il se murmure qu’on commence à se faire quelques cheveux… Car c’est pas le tout de gagner, il va falloir bientôt gouverner… Et ça, c’est une autre paire de manches ! J’ai ouï dire en effet que le manager en chef semble regretter un défaut de pré-requis nécessaires à la bonne gestion d’une ville comme Niort de la part d’un grand nombre de ses colistiers…

Sur cette liste où l’étiquette politique valait lettre de crédit, c’est comme si pléthore de militants signifiait tout soudain pénurie de compétences ! On n’ose y croire, sans doute des talents inconnus vont-ils se révéler,  mais décidément, la dream team semble bien introuvable !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Thomas 103 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte