Magazine

La subsidiarité pour réduire la consommation d'énergie

Publié le 12 mars 2008 par Micheljanva

" Bernard Antony, Pau, Tarbes et Toulouse | Accueil | UE : la Commission toute puissante "

12 mars 2008

La subsidiarité pour réduire la consommation d'énergie

Lu sur Catholiques en campagne :

"La subsidiarité pour réduire la consommation d'énergie"Les scientifiques ne sont pas sûrs de l'intérêt écologique des agrocarburants. [...] Ainsi la combustion aléatoire de certains agrocarburants produirait une augmentation des gaz polluants comme le protoxyde d'azote. Autre problème, dans les pays tropicaux, l'expansion de la culture des agrocarburants, comme la canne à sucre, apparaît comme une cause de déforestation. Globalement, leur culture risque de pousser à la hausse des prix des produits alimentaires. Patrick Criqui, de l'université de Grenoble, a conclu par une lapalissade : "Le meilleur moyen est en fait de diminuer la consommation d'énergie". Nous voilà donc revenus au point de départ".

La subsidiarité pour réduire la consommation d'énergie En effet, comment diminuer la consommation d'énergie ? Il est facile de culpabiliser le consommateur. Bien sûr, il est de la responsabilité de chacun de tout faire pour économiser l'énergie. Mais ceux qui polluent le plus et sans vergogne ce ne sont pas les particuliers. Ce sont, comme le dit l'encyclique " Sollicitudo rei socialis", les structures de péché. En d'autres termes il s'agit tout d'abord de toute la structure du commerce mondial qui multiplie les circulations de marchandises au lieu de mettre en œuvre le principe de subsidiarité. Par exemple quand le bois français est exporté en Chine pour que ce pays nous réexpédie ensuite celui-ci sous forme de meubles. Ou encore quand l'OMC impose aux pays membres d'importer au moins 5% de leur consommation alimentaire, même si les pays correspondants ont la capacité d'être autosuffisants."

Michel Janva

Posté le 12 mars 2008 à 22h14 par Michel Janva | Catégorie(s): Environnement

Commentaires

En plus de "causer des déforestations" et de produire une "augmentation des gaz polluants", il ne faut pas oublier que les biocarburants sont une des causes majeurs de l'augmentation du prix des céréales, et qu'ils aggravent donc les problèmes de malnutrition et d'insécurité alimentaire dans les pays en développement. De plus ils ne permettront jamais le remplacement des énergies fossiles dans un contexte mondial où la population humaine pourrait dépasser les 9 milliards d'individus d'ici 4 décennies, et où les pays émergeants changent leurs habitudes alimentaires (augmentation de la consommation de viande et de produits laitiers, d'où une plus forte demande en céréales) et connaissent un fort développement de leur parc automobile (d'où une augmentation des besoins énergétique).
Pour la diminution de la consommation d'énergie certaines pistes sont envisageables -en plus du principe de subsidiarité- tel le (re)développement des transports en commun (Pourquoi le train est-il encore si cher, et pourquoi de nombreuses lignes ferroviaires parcourant autrefois nos campagnes n'existent plus?)... De toute façon les biocarburants ne sont pas une solution miracle, et ont sans doute plus d'inconvénients que d'avantages.

Rédigé par : F. de StV | 12 mar 2008 22:59:56

Je ne suis pas tout a fait d'accord, certes il y a une certaine déforestation qui est provoqué par la culture de céréales pour produire des biocarburants en Afrique, certes il y a une augmentation des prix des céréales ; cependant la hausse de prix fait simplement que maintenant l'agriculture peut devenir un moyen de vivre, un métier de producteur, et non un moyen de toucher les primes de Bruxelles pour les Agriculteur Européen. Les céréales ne sont pas chère, au lieu d'être à un prix ridicule elle sont acheté à leur prix c'est tout.

Pour l'Afrique ça peut aussi être un développement... On proteste contre la déforestation, mais si la forêt est remplacé par des espaces cultivé c'est ce qui a été fait il y a 1000 ans en Europe, et l'Europe n'est pas un continent mort pour autant.

[Pour le prix des céréales, parlez-en aux éleveurs qui en ont besoin pour nourrir leurs bêtes et n'arrivent plus à joindre les 2 bouts. MJ]

Rédigé par : Rodzic | 12 mar 2008 23:14:14

"il s'agit tout d'abord de toute la structure du commerce mondial qui multiplie les circulations de marchandises au lieu de mettre en œuvre le principe de subsidiarité"

Ce n'est pas tant l'ouverture du marché mondial que le protectionnisme du marché du travail qui provoque ce gaspillage, si nos salaires s'alignaient un tant soit peu avec les salaires mondiaux, il n'y aurait pas lieu d'exporter notre bois brut en chine pour le transformer.

Rédigé par : Philippe | 13 mar 2008 09:28:39

Je suis assez bien informé et d'accord avec F.stV , car désormais je roule a l'huile végétale , j'économise 0.55€ par litre sur la gazoil .
Faisant 55 Km aller , puis 55 km retour pour aller au travail , c'est dans mon intêret de rouler aux huiles végétales , de plus , il est prouvé que cela pollue nettement moins que le gazoil .


Après ce qui est responsable de la hausse des céréales , c'est la hausse du prix du pétrole !!!

En effet , avec la hausse du prix du pétrole , s'en est suivi la hausse du prix des engrais , et qui à provoqué la hausse du prix des céréales , et par la suite du pain .

Comme me l'a dit l'agriculteur ( si je m'en souviens bien ) il fait desormais produire 3 tonnes de blé pour payer 1 tonne d'angrais , c'est la flambé du prix de l'angrais qui provoque par la suite la flambé du prix des céréales , et qui provoque la montée du prix du pain ....


Quant à la déforestation , je pense qu'il faut absolument préserver les forêts , car j'estime qu'il y a sufffisament de territoire en jachère inexploité , ainsi que des territoires ou il n'y a pas d'arbre mais juste de l'herbe , ou l'ont peut produire du tournesol , de la cannes a sucre , du colza ect ect ....


Comme l'ecrit F. de StV , avec Bruxelle les exploitations agricoles sont devenu des Kolkhozes vivant en parti au crochet du "super etat" par les primes de Bruxelle , alors qu'a l'époque une exploitation ( en France 2 400 000 exploitations en 1970 contre 500 000 en 2008 ) , vivait par sa propre production et ne persevait aucune prime , ce qui n'est plus le cas haujourd'hui .


Aussi , je pense que les biocarburants sont une chance pour les pays dit du tier monde afin de se developper .

Rédigé par : titou82 | 13 mar 2008 10:00:06

PS : je suis d'accord avec le post de Rodzic ( j'ai fait une confusion ) .

Rédigé par : Titou82 | 13 mar 2008 11:37:52

Précisions pour titou82 sur l'envolée des prix des céréales:

Ce qui a provoqué la hausse du prix des céréales, ce n'est pas la hausse du prix du pétrole, c'est que les stocks mondiaux de blé ont diminué l'année derniere (notamment a cause de l'Australie, habituellement producteur de blé et qui a subit des séecheresses (et des productions inferieures) les précédentes années. Du coup, le prix du blé est monté, et certains spéculateurs ont amplifié le phenomene.
Je suis d'accord avec FdeStV, les biocarburants (les agriculteurs font du colza au lieu de faire du blé), ont accentué le mouvement de hausse.
Enfin, un petit rappel chiffré car les grands discours sont parfois difficiles a apprécier sans: il y a 2 ans, le prix d'une tonne de blé était de l'ordre de 120 euros la tonne (soit 1000 Kgs). Cette année, il est monté jusqu'a 300 euros la tonne, soit une augmentation de 180 euros pour 1000 Kgs. En considerant une baguette de 250g, cela fait, au maximum, une augmentation de 5 centimes d'euro la baguette...

Rédigé par : Alex | 13 mar 2008 11:57:38

la remarque de F de St V est en partie juste mais concernant la hausse du prix des céréales il faut se garder de toute interprétation précoce rien ne dit qu'elle va se poursuivre, ce n'est peut-être que l'effet d'une mauvaise année et on sait combien une toute petite sous production mondiale suffit à engendrer une flambée des prix bien supérieure à la pénurie à cause de l'effet de King, effet de King lui même amplifié par les spéculations et les fonctionnements du marché à terme, pour ma part je ne serais pas surpris de voir l'année prochaine une surproduction mondiale et une chute vertigineuse des prix, surtout si l'on tirnt compte de la révolution en cours des OGM.

Rédigé par : T. Y | 13 mar 2008 15:51:50

Article très pertinent ! A retourner aux pseudos écolo-communistes !

Rédigé par : Eric | 13 mar 2008 23:13:19



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog