Magazine

Trois petites notes de musique...

Publié le 12 mars 2008 par Ellie Page
935080937.jpgUn tag de Blueg, ça ne se refuse pas. Je me disais aussi, va falloir que ça m'arrive, voilà des semaines voire des mois que je passe à travers. Personne ne m'aime me "tague".   Taguons donc en choeur, pour faire plaisir à Blueg, même si taguer pour Blueg n'est pas dans sa liste des "trois petits plaisirs qui" lui "remontent le moral". Et puis surtout, je lui dois bien ça pour avoir voté pour moi au festival de Romans avec ses 7 (!) adresses mail.   D'abord, le challenge : (tadam !) Si Amélie Poulain aime briser la croûte des crèmes brûlées avec la pointe de la petite cuillère, faire des ricochets sur le canal Saint-Martin et plonger la main dans un sac de grains, nous avons tous et toutes des petits plaisirs qui n'appartiennent qu'à nous et qui quand on se sent épuisé, nous redonnent du baume au coeur.
La règle est simple :
Quels sont comme Amélie, vos trois petits plaisirs de la vie qui vous redonnent le moral ?   (je recopie en blanc sur noir, comme chez le chat citronné)   Là, tout de suite, je conteste : pourquoi que trois ? mais comme tout le monde s'en f..., j'obtempère.   Bref.   Premier petit plaisir qui me "redonne" (j'aurais plutôt dit "remet" ou "étale", mais on va encore dire que je pinaille) du baume au coeur:     - me lever de bonne heure le matin parce que, justement, je n'ai RIEN de spécial à faire. Surtout quand les oiseaux chantent, au printemps).   Deuxième petit plaisir qui me "redonne" (j'aurais plutôt dit "remet" ou "étale", mais on va encore dire que je pinaille) du baume au coeur:     - boire un (joli) verre (à pied) de Sauternes bien frappé en écoutant de la musique, dans la cuisine, le tablier autour de moi bien serré, comme dans un cocon, quand il fait bien chaud et que ça sent bon la bouffe. Alors qu'on parle un peu fort dans la pièce à côté.
  Troisième petit plaisir qui me "redonne" (j'aurais plutôt dit "remet" ou "étale", mais on va encore dire que je pinaille) du baume au coeur:     - aller chez le coiffeur et me faire voluptueusement masser le crâne en sachant que sur mes genoux repose un numéro de presse pipole que je n'ai pas encore lu et qui déborde de c...ries futiles, abjectes et drôles.   J'avoue que j'hésite et que je désigne ex-aequo l'achat d'une paire de chaussures ou, mieux, de bottes, l'achat d'un vêtement, de préférence d'été. Ces deux derniers petits plaisirs auraient indubitablement été classés premiers s'ils avaient été gratuits.   Sinon, pour être politiquement correcte, y'a aussi un sourire de mes enfants, un geste d'affection, un arc-en-ciel un soir de printemps, un coucher de soleil majestueux d'août, qui vient toujours trop tôt et doit se faire pardonner...  et d'autres choses qui n'ont pas lieu d'être étalées ici, vu qu'on n'est pas dans "Ici Paris".     Alors, sinon, il faut que je fasse des victimes. Mais comme je ne sais pas qui a déjà été tagué, c'est casse-pied : au moins pour ceux qui l'ont déjà fait, ça leur fera de la pub.... En fait, c'est ça qui est chiant dans un tag. Il faut disséminer.   Alors, vous êtes pas obligés :   Balmeyer, monsieur Poireau , Nicolas J, Elza, Sonia, Zoridae, Fiso, Diane, Linaloca, Aurore, Alfie, Fanette, Milie ... *
  Sauf que si vous ne répondez pas dans les trois jours, y'a un dinosaure qui va venir chez bouffer toute votre famille... (comment ça on vous l'a déjà faite ?)     * L'ordre n'est ni alphabétique, ni préférentiel, ni quoi que ce soit, juste c'est tard et je ne vois plus très bien mon netvibes. Ceux que j'ai oubliés m'en seront reconnaissants, j'en suis sûre.    

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ellie Page 311 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte