Magazine Carrieres

De la psychologie des réseaux sociaux

Publié le 12 mars 2008 par Vanina Delobelle
Mais d'où vient cette motivation qu'ont les membres des réseaux à partager et à donner aussi généreusement de leur temps et de leur expertise à des gens qu'ils connaissent parfois à peine ? Pourquoi tant d'élan d'humanité ?

Nul ne fait rien sans rien, l'être humain est intéressé. Pourquoi répondre à une question sur Yahoo ? Pourquoi faire passer une recommandation sur LinkedIn ? Pourquoi mettre en ligne du contenu sur Youtube ? Non, vous ne me direz pas que c'est par simple altruisme.

Reprenons la pyramide de Maslow et analysons comment le comportement d'un membre du réseau va évoluer en suivant ses échelles.
De la psychologie des réseaux sociaux
Appartenance :
Je suis un tout nouveau blogueur ou je viens de m'inscrire dans un nouveau réseau social. Ouh la la c'est qu'il y a déjà du monde. Je tâtonne, tiens je vois des gens que je connais alors je vais leur envoyer une invitation. Si je viens de créer mon blog, je vais me promener sur les blogs existants et je vais laisser des commentaires histoire de rentrer en contact et de créer ma communauté. Je cherche donc à appartenir à une certaine « famille », je crée des liens.

Estime de soi :
Je me rends compte que ça marche bien alors je suis encouragé pour créer plus. Je vais générer davantage de contenu, pas pour le simple plaisir mais parce que je me rends compte que ça génère une réputation qui grandit. Je crée parce que ça me donne de la visibilité et que j'assoie ainsi une certaine notoriété.

Accomplissement :
Bon ben maintenant que j'ai ma communauté, que j'ai assis ma notoriété et que je suis reconnu parmi mes pères je vais être tenté pour utiliser cette existence en ligne et je vais ainsi la monnayer.

Le futur du réseau social est donc le commerce social !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire