Magazine France

Farid Rekab en grève de la fin dans le centre de rétention de Rouen

Publié le 13 mars 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa


Farid Rekab va être expulsé du territoire
Décision du tribunal administratif du 10 mars 2008
Il a entamé une grève de la faim
Si vous habitez la région parisienne et que vous organisez une action pour la libération de Farid, envoyez-moi un mail gerard-gorsse@chansonrebelle.com je diffuserai l'information sur cette page.
Le frère de Farid, karim, m'a contacté aujourd'hui 6 mars 2008, pour m'informer que Farid a été arrêté dans la rue par des policiers en civil, et incarcéré dans le centre de rétention de Rouen. Il risque d'être reconduit à la frontière comme cela s'était déja produit en novembre 2005. Voir précédent article.
source: http://paris.indymedia.org

Farid Rekab va être expulsé du territoire
Décision du tribunal administratif du 10 mars 2008
Il a entamé une grève de la faim
Si vous habitez la région parisienne et que vous organisez une action pour la libération de Farid, envoyez-moi un mail gerard-gorsse@chansonrebelle.com je diffuserai l'information sur cette page.
Le frère de Farid, karim, m'a contacté aujourd'hui 6 mars 2008, pour m'informer que Farid a été arrêté dans la rue par des policiers en civil, et incarcéré dans le centre de rétention de Rouen. Il risque d'être reconduit à la frontière comme cela s'était déja produit en novembre 2005. Voir précédent article.
Farid a demandé l'asile politique à la France, mais sa demande a été rejetée, donc il peut être renvoyé en Algérie. Il a engagé une procèdure de recours contre cette décision. je lui ai téléphoné ce soir pour prendre de ses nouvelles. Il attend la décision du juge des libertés dans la journée de demain.
Pour mémoire : FARID REKAB CHANTEUR INTERPRÈTE DE L'ŒUVRE DE LOUNÈS MATOUB COMPOSITEUR DE CHANSON KABYLE ENGAGÉE
Farid Rekab réside en France, précisément à Paris depuis plus de 5 ans.
Le 10 novembre 2005, il a été arrêté par les agents de police du commissariat de la Goutte d'Or à Paris 18ème, car il n'a pu présenter un titre de séjour régularisé. Farid a été incarcéré au Centre de rétention administrative de l'IIe de la Cité au 3, quai de l'Horloge à Paris 1er, puis relaché quelques jours plus tard.
Farid Rekab est un chanteur kabyle engagé sur le combat de Lounès Matoub qui a été assassiné le 25 juin 1998.
Il lutte pour la reconnaissance de l'identité berbère et à ce titre est menacé par les intégristes et les islamistes. Avant son arrivée en France, il était membre permanent au sein de la Fondation Lounès Matoub en Algérie. Responsable de la commission artistique et fondateur du comité local, il subissait des pressions et des intimidations à cause de son combat pour une culture berbère démocratique et laïque.
La carrière artistique de Farid Rekab a été semée d'embûches, freinée à chaque fois parce qu'il interprète admirablement les chansons de Lounes Matoub. Il véhicule son message avec courage, en faisant fi des menaces qui pèsent sur tous ceux qui refusent le silence imposé autour du crime programmé du poète chanteur Lounès Matoub.
Monsieur Farid Rekab ne s'est pas incliné face à toutes ces menaces. Sur le sol français, il trouve la clémence d'une politique généreuse, ouverte aux nobles idéaux des droits de l'homme et de la laïcité, ce qui évidemment l'encourage à plus de production artistique. Gérard Gorsse, le 7 mars 2008
Vous pouvez transmettre vos témoignages à l'avocat de Farid à Rouen ( Nicolas Rouly du Cabinet EDEN ) : nicolas.rouly@eden-avocats.com Nous allons aussi contacter les chanteurs et groupes du Havre. Cordialement Francis LECOMTE ,Co-président de l' AHSETI ( Association Havraise de Solidarité et d'Echanges avec Tous les Immigrés)" AHSETI, le 7 mars 2008
Farid est passé devant le juge des libertés, ce matin 8 mars. Le juge lui a signifié son maintien en détention dans le centre de rétention jusqu'à son passage devant le Tribunal Administratif de Rouen, 80 boulevard Yser, 76000, Rouen, le lundi 10 mars à 9 heures (tel : 02.32.08.12.70). La séance est publique, donc venez nombreux soutenir Farid. Selon la décision du Tribunal, Farid restera en France ou sera expulsé vers l'Algérie, avec ce que cela suppose.
Vous pouvez également envoyer un fax à son avocat au 02.35.20.73.51
Pour ce qui est de ses conditions de détention, Farid m'a informé tout à l'heure au téléphone que les conditions d'hygiène étaient acceptables, chaque détenu (c'est le mot approprié) dispose d'une chambre grillagée individuelle, chambre fermée à l'extension des feux à 22 heures, repas collectif dans un réfectoire. Les nationalités des détenus sont évocatrices : Algériens, turcs, Egyptiens, Irakiens, Indiens, je ne crois pas au hasard. Gérard Gorsse, le 8 mars, 21 h
Farid, contacté ce soir au téléphone, m'a informé de tous les soutiens qu'il avait reçus. Il sera fixé sur son sort demain en fin de matinée, après la délibération du tribunal administratif, l'audience étant fixée à 9h30.
Nous croisons tous les doigts en espérant une issue favorable pour la régularisation de son statut. Gérard Gorsse, le 9 mars, 21h
karim Rebad vient de m'informer par téléphone de la décision du tribunal administratif de Rouen qui s'est prononcé pour l'expulsion de son frère Farid du territoire français. Farid a entamé une grève de la faim.
Farid a reçu le soutien de la C.I.M.A.D.E. et fait appel de la décision du tribunal administratif, appel qui sera réceptionné dans une semaine.
Il m'a dit être calme et ferme dans sa volonté de vouloir rester en France. Des manifestations et des distributions de tracts son programmés devant le ministère de l'immigration et la préfecture (je vous donnerai les infos lorsque j'en serai en possession). Gérard Gorsse, le 10 mars, 13h
Farid a écrit une lettre au préfet pour demander sa remise en liberté Gérard Gorsse, le 11 mars, 9h
Farid poursuit sa grève de la faim, et est plus que jamais déterminé à rester sur le territoire français. Pendant ce temps une organisation se met en place pour venir en aide à Farid (A.H.E.T.I., la C.I.M.A.D.E. Kabyle.com, des artistes kabyles, des chanteurs français, des sites de défense des droits de l'homme, une association de sans papiers etc...) Gérard Gorsse, le 11 mars, 21h Communiqué de l'association A.H.E.T.I.
Farid REKAB rendait visite à son frère qui est domicilié au Havre. Il a été arrêté jeudi 6 mars 2008 à 17h, lors d'un contrôle d'identité, conduit à la PAF puis transféré hier après midi au CRA de OISSEL. Il fait l'objet d'un arrêté de reconduite à la frontière. Farid est un compositeur de chansons Kabyles engagées. Membre permanent au sein de la fondation Lounès MATOUB en Algérie, responsable de la commission artistique et fondateur du comité local de cette association dans sa commune en Kabylie, il subissait des pressions et des intimidations à cause de son combat pour que toute la vérité soit faite sur le lâche assassinat, le 25 juin 1998, du poète et chanteur Lounès MATOUB. La carrière artistique de REKAB Farid a été semée d'embuches, freinée parce qu'il interprète les chansons de MATOUB. Il véhicule son message avec courage et poursuit le combat de MATOUB qui prône une culture berbère démocratique et laïque. Il a du s'exiler en France en 2001. Il a engagé en France de nombreuses démarches pour l'obtention de la nationalité Française qui sont restées sans suite. Il a déposé une demande d'asile en novembre 2005 et est en attente d'une convocation devant la Cour Nationale du Droit d'Asile. Le juge des libertés et de la rétention a décidé de maintenir Farid en rétention. Le tribunal administratif de Rouen a confirmé hier l'arrêté de reconduite à la frontière. Pourtant son retour forcé en Algérie le mettrait en danger de mort face aux intégristes musulmans. Farid a donc décidé de mener une grève de la faim. Nous le soutenons dans son combat. Nous appelons à la mobilisation pour empécher son expulsion et obtenir sa libération. Avec son frère, la communauté maghrébine et des artistes du havre, nous avons décidé d' organiser un grand rassemblement "festif" devant la sous-préfecture du Havre mardi 18 mars à 18h. Dans le même temps, nous demandons aux amis de Farid et aux organisations de la région parisienne d'organiser le même type de rassemblement devant la préfecture de Paris. Tous les témoignages et soutiens peuvent nous être envoyés sur ahseti@gmail.com : nous les porterons au sous-préfet. F.LECOMTE, coprésident de l'AHSETI (association havraise de solidarité et d'échanges avec tous les immigrés) LECOMTE, coprésident de l'AHSETI, le 11 mars, 22h
"Très touchée par les risques d'expulsion de Farid, j'ai prévenu tous les réseaux Rouennais de soutien aux sans papiers, et les deux collectifs dont je fais partie de sa mise en rétention et grève de la faim. Je tenterai une visite au centre de rétention ce vendredi avec un camarade, car j'ai déja fait des visites au centre. Si la visite est refusée je préviendrai son avocat, je sais que c'est Nicolas Rouly, qui plaide beaucoup la cause des étrangers sans papiers. Cordialement Sophie Lecomte" Sophie Leconte, le 11 mars, 23h30
Soutien à Farid, des journalistes du quotidien El Watan le directeur, un chroniqueur condamnés à 2 ans de prison et à de fortes amendes, preuve s'il en était besoin que tout va bien en Algérie et encore plus en Kabylie. Monsieur le sous-préfet, je suis au courant de la rétention à Oissel, du prononcé du jugement au TA lundi, de cette grève de la faim et tout mon soutien à M. Farid Rekab, au peuple algérien et au peuple kabyle qui souffrent. (source : « Tous les témoignages et soutiens peuvent nous être envoyés sur ahseti@gmail.com Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir : nous les porterons au sous-préfet. « Je t'en prie père Inouba ouvre-moi la porte………. La neige s'est entassée contre la porte…….. Je t'en prie père Inouba ouvre-moi la porte…… Je crains l'ogre de la forêt père Inouba."
"Je suis resté le même qu'il y a trente ans" Idir entrevue avec Le Soir d'Algérie 14 et 16/02/008 S'il existe une pétition faites le savoir je ferai, dans la mesure de mes petits moyens, circuler Bernadette Quentin Eure Haute-Normandie, République française http://www.choeursdefondeurs.com/album/album.php Journal El Watan, 12 mars, 15h
Hélas Hortefeux ne chôme pas. Cela nous raméne aux pires moments de notre histoire... J'apporte tout mon soutien à Farid. Je ne pourrais être au Havre le 18 mars. Mais dans cette ville ouvrière de haute tradition par ses luttes, et qui m'est chère car j'y ai habité 6 ans, sans aucun doute les artistes havrais et tous ceux de chanson rebelle et plus, y feront entendre plus que leur réprobation. Je souhaite ardemment que ce mardi là justement, le Havre soit avec nous tous par l'arrivée d'un nouveau maire, que j'ai connu, et de son équipe, afin de faire échec à ces pratiques antirépublicaines.
Salut à toi Gérard et merci pour tout. Michel Ogulinac (chanteur), 12 mars 15h30
Vous pouvez essayer de rendre visite à Farid Rekab au centre de rétention de OISSEL à Rouen. Sans garantie de pouvoir le rencontrer. Il suffit pour cela de décliner l'identité et sa nationalité algérienne de Farid et de vous munir d'une pièce d'identité. Ce soutien psychologique lui sera d'une grande aide.
Farid poursuit toujours sa grève de la faim en n'accèptant que de l'eau et du sucre. Il est plus que jamais déterminé et confiant dans les mutilples soutiens dont je lui ai fait part. Gérard Gorsse, le 12 mars, 21h30
http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=96528
http://torapamavoa.blogspot.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossiers Paperblog