Magazine

Ils sont partout - des moutons dans la vilaine

Publié le 13 mars 2008 par Soliblog
Ouvrons aujourd'hui, comme une pause entre 2 ou 3 photos et compte-rendus de notre visite au Salon de l'Agriculture, un nouveau volet de notre passionnante étude sociolo-psycho-soliblogo-moutonique: "Ils sont partout (de la bonne influence de Soliblog sur beaucoup de choses, de gens et autres)" et prenons aujourd'hui connaissance d'un article paru dans le Journal de Vitré en date du 10 septembre 2007 - le 1er qui dit que mes moutons ne sont pas frais doit savoir qu'il s'expose au courroux:- du lecteur pseudo-nommé WOOGY - qui a pensé à votre humble webmaistre... lui... ce n'est pas comme certains... qui ne m'envoient jamais rien... même pas un peu de laine pour me réchauffer lors des longues et glaciales soirées d'hiver que je passe dans mon nouveau duplex, pardon, dans ma vieille bergerie ouverte aux 16 vents... - des moutons de la Vilaine - au redoutable courroux...- de votre humble webmaistre - encore plus courrouxible qu'un troupeau entier de moutons de la Vilaine courrouxés, surtout quand elle a froid...Cela vaut aussi pour le 1er qui dit que mes moutons sont vilains...               Actualités : Des moutons dans la vallée de la VilaineEn plein coeur de la ville, l'entretien de la Vallée de la Vilaine est désormais confié à des moutons. Une redécouverte… un brin rustique pour un "éco débroussaillage" qui participe au maintien de la biodiversité.Ils sont seize à découvrir leur nouveau lieu de vie : la Vallée de la Vilaine. Seize moutons "Landes de Bretagne" choisis pour leur capacité à vivre en plein air par tous les temps et à supporter les zones humides. Cette race bien connue par le passé, principalement dans l'Ouest de la France, a été redécouverte en 1987 sur la Butte des Pierres dans le parc naturel régional de la Brière, grâce à la vigilance de deux éleveurs briérons qui ont su conserver ces moutons. "Aujourd'hui,la race est sauvée mais l'effectif de 1 000 têtes environ reste faible" commente Philippe Lécuyer, responsable du service des espaces verts. Respecter l'environnement."L'introduction de ces moutons correspond à un souci d'adapter le mode d'entretien en fonction des espaces dont on a la charge" poursuit P. Lécuyer. Avec le souhait d'être plus respectueux de l'environnement, les agents du service des espaces verts appliquent progressivement une gestion différenciée. "Une approche différenciée avec plusieurs niveaux d'entretien car chaque espace est unique". Caractéristiques,composition, localisation, conception, fréquentation, "la manière d'entretenir le jardin du Parc, le pré des Lavandières ou les ronds-points ne peut pas être standardisée". Au pied du château, les abords de la Vilaine sont appréciés pour cette végétation champêtre.Une douceur vallonnée… Les moutons sont sous le charme !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Soliblog 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog