Magazine Science

«Dehors, sorcier!»

Publié le 14 mars 2008 par Raymond Viger

Terre des Débrouillards
Des projets de développement pour une planète solidaire

Chronique préparée par l' en collaboration avec le magazine Les Débrouillards

"Dehors, sorcier!"
Nicolas Castéran

Ils errent par milliers dans les rues de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Pourchassés, battus, parfois tués: ce sont les "enfants-sorciers". On les accuse de porter malheur.

Responsables de tous les maux
Les parents de Ngandu sont morts. Alors qu'il vivait chez son oncle, celui-ci a perdu la vie dans un accident de train. Des voisins ont convaincu le reste de sa famille que Ngandu lui avait jeté un sort. "C'est un sorcier" ont-ils prétendu. On l'a maltraité et chassé de la maison.

Lui aussi orphelin, Munu a huit ans. Une de ses cousines a perdu son bébé. Elle a prétendu que c'était à cause de Munu. Lui aussi a fini à la rue.

Heureusement, ces deux garçons ont trouvé refuge à l'ORPER (Œuvre de reclassement et de protection des enfants de la rue), un organisme qui vient en aide aux enfants de la rue. À Kinshasa, de 20 000 à 25 000 enfants vivent seuls dans la rue. La majorité est accusée de sorcellerie, presque toujours par des membres de leur famille appartenant à une secte ou par des pasteurs.

Les infortunés "sorciers" sont souvent confiés à des gourous de sectes religieuses pour être exorcisés: on les prive de nourriture, on les oblige à boire d'étranges mixtures, on les ligote, on les enferme dans des cachots. Plusieurs enfants en meurent.

Pourquoi martyriser des enfants?
La population congolaise est parmi les plus pauvres du monde. Les guerres, le sida, le divorce et le chômage ont brisé de nombreuses vies. Devant tant de malheurs, on tente de trouver des coupables. Avec l'aide de gourous sans scrupules, on montre du doigt les plus faibles: les enfants.

Le phénomène des "enfants-sorciers" se rencontre également dans d'autres pays pauvres, comme l'Angola, le Bénin, le Cameroun, le Nigéria, et le Togo. Il est même présent dans certaines communautés africaines vivant en Europe.

Non, ce n'est pas ta faute
En république démocratique du Congo, l'organisme local ORPER tente de changer les choses. Une centaine d'enfants sont hébergés dans ses quatre foyers. Les jeunes y sont soignés et y apprennent à lire et à écrire. On leur montre aussi un métier. Il existe également deux centres d'accueil, où les enfants de la rue viennent prendre un repas, se faire soigner, passer une nuit, faire leur lessive ou parler avec un adulte bienveillant.

Une autre équipe tente de réinsérer les enfants dans leur famille. Pour cela, il faut beaucoup discuter. Il faut bien faire comprendre à la famille que les enfants ne sont pas responsables de ses malheurs. Ils sont plutôt d'innocentes victimes.

En 2006, l'ORPER a accueilli près d'un millier d'enfants dans ses centres.

Cet article est publié avec la collaboration de l'Agence canadienne de développement international (ACDI)

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

«Dehors, sorcier!» Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j'aime me croire l'auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Efficience des marchés

    En ce début de semaine et comme chaque année, c'est autour de l'économie de nommer son nobel. Cette année se sont les Américains Leonid Hurwicz, Eric Maskin et... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES
  • Régimes spéciaux

    Aujourd'hui marque un retour des grèves. Encore une grève diront certains ! En cause : la modification des régimes spéciaux. De quoi s'agit-il ? Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES
  • Une étrange créature sur Mars

    étrange créature Mars

    Canular ou découverte incroyable? Ces images prises par la sonde Siprit de la Nasa en mission sur la planète Mars pendant l’opération "Mars Explorer" ont... Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • L’excision en Indonésie

    L’excision, ou ablation du clitoris touche encore 150 millions de femmes à travers le monde et la France compterait 30 000 femmes et jeunes filles excisées. Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • Énorme accident : 60 véhicules impliqués

    Mardi, un massif accident s'est produit sur une autoroute entre Dubaï et Abu Dhabi. 3 personnes ont perdu la vie et 300 autres ont été blessées. 14 photos à... Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • La Passion du Christ revécue aux Philippines

    Passion Christ revécue Philippines

    Une douzaine de dévots ont été crucifiées aux Philippines lors des fêtes du Vendredi Saint Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • Œufs de Fabergé

    Les œufs de Fabergé sont des œufs de Pâques en joaillerie produits par Pierre-Karl Fabergé. Une série, 56 fut produite pour le compte des tsars Alexandre III... Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES

A propos de l’auteur


Raymond Viger 469 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog