Magazine High tech

3 questions à … Tristan Nicolas

Publié le 10 avril 2012 par Davidfayon

Tristan Nicolas, Co-fondateur de Ben & Fakto

1. Quelles sont les originalités de votre boutique en ligne de mode Ben & Facto ? Pourriez-vous nous expliquer votre concept des 10 % du montant de la vente investis dans un projet de micro-crédit ?

Ben & Fakto est une boutique en ligne dont le but principal est de ré-enchanter la mode éthique. Nous proposons des jeunes créateurs dont les marques ont une démarche positive envers la société ou l’environnement, mais qui à l’inverse de la mode éthique, ont une vraie vision de la mode et restent avant tout des créateurs. C’est le coeur de la boutique.

De plus, nous reversons 10 % du montant de chaque commande dans le project de micro-crédit choisi par le client. Concrètement, nous avons un partenariat avec Babyloan, un service de micro-prêt de particulier à particulier sur Internet. Dans la boutique, à la fin de leur commande, les clients ont le choix dans une liste de projets et choisissent de soutenir l’un d’eux.

Les autres éléments différenciant sont la façon dont on communique. Nous avons créé les deux personnages de Ben et de Fakto qui sont omniprésents dans la boutique. On peut également suivre leur aventure sur notre blog. Actuellement Fakto essaye de maigrir avant l’été (à lire ici)

2. A vos yeux, quels sont les projets phares de micro-crédit sur Internet ?

La principale innovation pour le micro-crédit est la possibilité donnée à chacun de soutenir des projets de micro-crédit et l’intégration du micro-crédit dans des boutiques comme la nôtre. Un autre aspect est le suivi de chaque projet, Internet rend possible une plus grande transparence dans le fonctionnement du micro-crédit, et les grands acteurs le prennent en compte en apportant toujours plus d’informations sur chaque prêt. Kiva aux Etats-Unis a réellement ouvert la voie au peer-to-peer founding, le prêt de particulier à particulier et en Europe, des acteurs comme Babyloan ont repris cette tendance. En France, la loi limite encore l’innovation dans ce secteur et Babyloan et d’autres acteurs ont d’ailleurs lancé une petition à ce sujet (voir plus ici).

Je pense qu’une prochaine évolution est le fait de rendre le micro-crédit plus local. Babyloan propose déjà de soutenir des projets en France et je pense que cette tendance va se développer.

3. Enfin, quelles évolutions prévoyez-vous pour Ben & Facto (présence sur Pinterest et d’autres outils, développement des fonctionnalités) ? Et pensez-vous que le F-commerce et le m-commerce vont se développer de façon significative et pourquoi ?

Techniquement, nous avons beaucoup à faire. Des fonctions essentielles nous manquent encore, nous n’avons par exemple pas encore de modules de parrainage ! Plus sérieusement, je crois très fortement à une logique de commerce plus sociale. On est passé d’une logique uniquement basée sur le référencement et l’e-mailing à une logique où nos amis sont le filtre. De notre côté, cela veut donc dire qu’on doit non plus uniquement créer des fiches produits que Google pourra relire facilement, mais également créer du contenu qui va amuser / émouvoir les gens et qu’ils auront envie de partager.

Pour notre présence sur les différents réseaux, nous sommes actuellement sur Pinterest, et on y fait de petits tests, sans grande prétention. On attend un peu le moment où ce sera pour nous une évidence. Le F-commerce, j’y crois d’une certaine façon. Je ne crois pas au fait de mettre notre boutique sur Facebook. Par contre, que l’expérience de la boutique se personnalise grâce à Facebook serait génial, que la possibilité de demander l’avis à ses amis avant un achat, de partager son achat, etc… soit plus facile avec Facebook, j’y crois beaucoup. Aujourd’hui, nous en sommes au simple bouton de partage, ce n’est pas satisfaisant.

Quant au m-commerce, bien sûr. Le mobile représente 6 % de vos visites (l’iPad 2,5 %). En fait, je pense que de plus en plus, on n’ouvrira plus un PC le soir, mais qu’on sera sur l’iPad sur le canapé. Qu’on puisse facilement naviguer sur le site depuis un iPad parait primordiale, après, je ne sais pas si ce sera via une app ou via un site optimisé (ce que Prestashop devrait bientôt proposer).

En tout cas, c’est sûr, nous avons beaucoup de chantiers !

9 avril 2012

Tristan Nicolas est co-fondateur de (Ben & Kakto), site e-marchand dont le principe est le reversement de 10 % du montant des achats pour des opérations éthiques grâce au micro-crédit. Il est en charge du marketing et de la communication. Les deux autres fondateurs sont Harold Pognonec et Kevin Straszburger


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Davidfayon 238 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte