Magazine Bd

Les origines (mieux que celles de serval)

Par Aaapoum Bapoum

Une_page Pour Philig qui pense que l'on vieillit

Dupuy et Berberian sont les grands prix du Festival D'Angoulême pour cette année. Quand j'avais la vingtaine, j'étais fan. Désormais, un peu moins. Mais quoi qu'ils fassent, ils restent d'une certaine manière à l'origine de ce blog. C'est en effet de l'un de leurs livres, Le Journal d'un Album, que m'en est venue l'idée. Tout d'abord, je dois confesser que cet ouvrage a une valeur particulière à mes yeux. Il s'y trouve la plus belle planche de bande dessinée, celle qui m'a le plus marqué de toutes mes lectures. Je ne saurais dire pourquoi je l'aime autant, tout en ayant conscience que cet amour est démesuré. Peut-être l'aurais-je découverte à un moment important de ma vie, ou qu'elle répond à la manière que j'ai de me souvenir des morts. Je ne saurais dire, c'est ainsi, totalement subjectif, personnel, et assumé. Et le AAABLOG dans tout ça ? J'y arrive.

Le AAAblog est né de mon initiative. A cette époque, Vlad est passablement déprimé et je me retrouve, tel Berberian face à Dupuy dans ledit journal, impuissant. Pour solution, je n'ai que cette idée, reprendre notre vieille relation épistolaire, nourrie d'échanges le plus souvent idiots et de dessins, mais sous une nouvelle forme puisque l'ancienne était morte d'une telle manière qu'il me paraissait tout à fait impossible de la ressusciter. Je lance donc ce blog avec l' espoir que, comme Berberian lançant le projet du Journal d'un album pour sortir son vieux compère d'une vieille déprime, cette écriture aurait un effet salvateur sur le moral de mon camarade. A côté de notre travail principal se glisserait une nouvelle activité qui, en apparence, lui serait reliée.

Vlad écrira le premier post, totalement idiot sur des seiches à la portugaise, puis créera, à ma grande surprise, une rubrique autobiographique intitulée la mémoire de l'oeil. Cette dernière manifestait, je crois, le désir ou le besoin de placer un peu de libération dans ce projet. J'étais content, jouais le jeu de la confession, comme aujourd'hui. Vlad et moi cultivions un long rapport à l'autobiographie, rien de grave ne pouvait arriver.

On écrit à fond, on oublie pas tout mais presque et aujourd'hui, Vlad va bien, super bien (non grâce au blog, je vous rassure). Il me les brise à nouveau menu parce que je fais mal les étiquettes ou ne range pas tout à fait correctement. Mais je ne regrette pas. Il faut savoir que ce truc orange et gris me coûte 15 euros par mois et que je ne l'ai jamais facturé à l'entreprise, même du temps où nous n'étions pas associés avec le troisième larron. Je tiens au symbole. Donc pour Philig qui voudrait que l'on s'active, à raison : Il faudra attendre que l'on récupère un peu de temps libre, ou un drame, à défaut. Amitié aux cliqueurs lecteurs, en moyenne 100 par jour depuis le début. Ce blog vient d'entamer sa troisième année d'existence, la librairie de la rue Serpente sa seconde, et tout va pour le mieux, AAApoum Bapoum est parti pour devenir le prochain empire Lagardère, à taille humaine.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aaapoum Bapoum 196 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines