Magazine

Darwinisme : la Roumanie fait de la résistance

Publié le 14 mars 2008 par Micheljanva

" L'Autriche ne négocie pas avec des terroristes, elle | Accueil | Du don de gamètes à l'eugénisme en passant par la chosification "

14 mars 2008

Darwinisme : la Roumanie fait de la résistance

En Roumanie, une commission chargée de revoir les manuels scolaire a supprimé en 2006 la théorie de l'évolution de Darwin du programme des classes de terminale. L'association roumaine Solidarité pour la liberté de conscience s'en inquiète et a lancé une campagne :

"L'élimination de l'une des théories scientifiques les plus importantes enfreint le droit des élèves à l'information et risque de rayer la Roumanie de la carte des pays dotés d'un enseignement moderne et compétitif. [...] Les élèves apprennent actuellement, dans les heures de religion, uniquement la théorie créationniste, qui qualifie le darwinisme d' erreur de la science moderne".

L'association confond l'enseignement catéchétique de la création et la théorie scientifique du créationnisme... Quant à la théorie de Darwin, ce n'est pas de la science mais de l'idéologie !

Néanmoins, l'association a écrit au Conseil de l'Europe, qui a promis d'examiner cette question lors de la prochaine réunion de la commision chargée de l'éducation, début avril.

Michel Janva

Posté le 14 mars 2008 à 15h07 par Michel Janva | Catégorie(s):

Commentaires

L'Homme descendrait du singe

Le singe descend de l'arbre (ça on en est sûr)

Non moins sûr de sa théorie, Darwin, et l'Homme en général, par la méthode Coué s'en est persuadé, et a inventé ce chaînon (manquant)... Heureusement d'ailleurs, car, à vouloir absolument nié l'existence de Dieu, sans cet intermédiare, l'Homme serait tombé de l'arbre!

Rédigé par : Serval | 14 mar 2008 15:48:44

Tous les dix ans, peut-être encore plus fréquemment, on découvre LE chaînon manquant.

Le ceolacanthe connut ainsi quelques années de gloire, puis on passa à un autre chaînon.

L'imagination humaine est sans limites !

Rédigé par : Pois Chiche | 14 mar 2008 16:14:31

Le darwinisme,"ce n'est pas de la science mais de l'idéologie". N'y allez vous pas un peu fort ? Ne faut-il pas distinguer la théorie elle-même de son utilisation par ceux qui veulent en faire (une fois de plus) un instrument de lutte contre la foi ?
Peut-on balayer d'un revers de main les travaux de tous les scientifiques sceptiques vis-à-vis de l'Intelligent Design ou de la véracité d'une interpretation litterale de la Genèse (aux Etats-Unis, certains pensent que la Terre a été crée il y a quatre mille ans, si ça c'est scientifique...) ?
Agir ainsi, en considérant par avance les partisans de la théorie de l'évolution selon Darwin comme des idéologues, me parait être une approche assez idéologique du débat.

[Cliquez sur le lien. MJ]

Rédigé par : Arnaud | 14 mar 2008 16:33:22

Quelque chose m'a toujours échappée dans cette théorie : comment se fait-il que certains soient restés des "singes" et les autres devenus des hommes ?...
C'est vrai que la bêtise humaine est incommensurable, et "le bon sens la chose la moins bien partagée au monde" !

Rédigé par : AML | 14 mar 2008 17:11:45

Mais j'avais lu ce qui a été mis en lien. Je ne suis pas un scientifique, je constate simplement que la critique du darwinisme peut elle aussi s'apparenter à une approche idéologique. Les scientifiques ne doivent quand même pas travestir leurs travaux pour ne pas que ceux-ci soient interprétés comme une attaque contre la foi en Dieu. Vouloir à tout prix que la science coincide avec une lecture litterale de la Genese ne permet pas à un scientifique d'aborder sereinement la question. L'inverse est vrai aussi.

[Non, il ne s'agit pas pour un scientifique de chercher tout en se conformant à la Genèse, tout comme il ne s'agit pas de chercher tout en se conformant à la théorie de Darwin.
Le mécanisme de l'évolution est imposé en-dehors de la recherche scientifique. Ici, il s'agit de l'école. En outre, la science moderne est souvent de l'idéologie, pas de la science. C'est le cas avec cette théorie.
Le positivime de la théorie de Darwin sur l'évolution est devenu la nouvelle philosophie du monde moderne, une description totale et fondamentale de la réalité qui va bien au-delà de ce que lui permet la science. MJ]

Rédigé par : Arnaud | 14 mar 2008 17:32:14

Cliquant sur "Ce n'est pas de la science, c'est de l'idéologie", je retrouve les commentaires du Salon beige des 29-30 janvier 2006, et tout particulièrement ceux d'un darwinien orthodoxe "Patrick" qui semble bien connaitre l'Evolution (moi aussi, je l'ai même enseignée). Au demeurant le Darwinisme est loin de tout expliquer, et les problématiques posées par l'"Intelligent Design"(I.D.)sont loin d'être superflues.
J'espère que depuis, Patrick est devenu moins affirmatif et qu'il est au courant des aveux de certains bigots du darwinisme et aussi de multiples prises de positions de scientifiques non chrétiens qui ont compris que la suffisance du Darwinisme "hasardeux!" et des darwiniens était une imposture (que malheureusement la plupart des scientifiques catholiques gobent tout de go!)
Parmi beaucoup d'autres, je livre les propos de quelques scientifiques à vos réflexions:

Julian HUXLEY Sir (1887-1975 ; Evolutionniste darwinien, généticien ; petit-fils de Thomas H., 1er Directeur de l'UNESCO en 1946.)
- " Nous avons tous sauté sur l'occasion [que représentait le darwinisme] parce que le concept de Dieu interférait avec nos mœurs sexuelles. " (1953) [Exemple d'adhésion au réductionnisme darwinien pour des raisons pulsionnelles, plutôt que pour des raisons scientifiques.]
Daniel DENNETT (1942-. Pr. Philo / Tufts Univ. Dir. "Center for Cognitive Studies"; Spéc. / Intell. Artificielle. Réductionniste, matérialiste virulent.)
Quelle doit être la réaction "orthodoxe" d'un darwinien confronté à l'argumentaire percutant d'un "hérétique" doutant de la Sélection naturelle ? :
- " ... je ne peux pas encore imaginer comment on peut réfuter cette objection ou résoudre cette difficulté, mais puisque je ne peux imaginer comment il pourrait y avoir une cause de ces effets, autre que la sélection naturelle, je tiendrais pour acquis que l'objection est vide ; d'une manière ou d'une autre, la sélection naturelle doit suffire à expliquer ces effets. " [le fidéisme n'est donc pas que religieux. Le darwinisme est dangereux même pour ses fidèles!] (Darwin's Dangerous Idea,1991 = Darwin est-il dangereux? [trad. édulcorée du titre] O. Jacob, 2000)

Richard LEWONTIN (1929-. Généticien Pr./ Harvard, spéc. de l'évolution au niveau moléculaire. Matérialiste, Académicien US. )
- Reconnaît qu'il est : " d'abord un évolutionniste [darwinien], puis ensuite un scientifique. "
- " Nous prenons le parti de la science malgré l'absurdité de certaines de ses constructions, malgré ses échecs pour remplir un grand nombre de ses extravagantes promesses [...] comme ça sans preuves, parce que nous sommes engagés envers le matérialisme.[...] Ce ne sont pas tellement les méthodes et les institutions scientifiques qui nous obligent à accepter une explication matérielle du monde, mais au contraire nous sommes contraints, par notre adhésion a priori aux causes matérialistes, de créer un dispositif d'investigation scientifique et un ensemble de concepts produisant des explications matérielles, quelque contre-intuitifs qu'ils soient, quelque mystificateurs qu'ils puissent être pour les non-initiés. En outre, ce matérialisme est un absolu, et nous ne pouvons permettre au divin de mettre un pied dans la porte. " (N.Y. Rev. Books, 9.01.1997.)

Patrick TORT (1952-. Épistémologue, Hist. des Sc.. Pr. / ENS, détaché / Muséum, Dir./ Institut [privé] Darwin et du Dictionnaire du darwinisme. Hyper darwinien, matérialiste militant radical.)
- " Toute attaque contre Darwin est susceptible de manipulation ou de récupération. Cette stratégie [même] apparemment scientifique pourrait être idéologique ou religieuse. " (Sc. et Avenir, 9.1997) [réaction typiquement obsidionale et dogmatique !]

François JACOB (1920- . Biochimiste/ Inst. Pasteur, Nobel de Médecine, [co-découvreur des ARNm], Académicien, agnostique.)
- " L'un des dangers qui guettent la théorie de l'évolution, c'est d'être traitée comme un mythe. [...] Certains aimeraient supprimer les autres mythes et les remplacer par celui-là. " (La Rech. 1997)
- " Ce ne sont pas les idées de la science qui engendrent les passions, Ce sont les passions qui utilisent la science pour soutenir leur cause. " (Le jeu des possibles, 1981)


Robert LAUGHLIN (1950-. Pr. Phys./ Stanford, Nobel. Spéc. : émergence. Antiréductionniste ambigu, Déiste ~ moniste.)
- " ... La plus grande partie du savoir biologique actuel, est idéologique. [...] j'appelle ces impasses logiques des "antithéories", par ce qu'exactement à l'opposé des théories réelles, elles bloquent la réflexion au lieu de la stimuler. L'évolution biologique par sélection naturelle, conçue par Darwin comme une grande théorie, a fini par fonctionner plus comme une antithéorie, appelée à la rescousse pour couvrir les faillites expérimentales et légitimer des résultats qui, au mieux, sont douteux et au pire, "même pas faux". " [c à d. hors du domaine de la science, car non falsifiables au sens Poppérien du terme] (à la suite)
- " Les protéines défient la loi [chimique] d'action de masse ? : c'est le fruit de l'Évolution ! Un fatras de réactions chimiques donne un poulet ?: Évolution ! Le cerveau fonctionne sur des principes qu'aucun ordinateur ne peut simuler ? L'Évolution en est la cause ! " (A Different Universe, 2005)

Yves COPPENS (1934-. Paléontologiste [co-découvreur/Lucy]. Pr./ Coll. de Fr. Matérialiste "ouvert", trouve le darwinisme insuffisant.)
- " Le sens (dans tous les sens du terme) de l'histoire de la matière inerte, vivante, pensante, dans sa course à la complexité, est un constat troublant...." - " En tout cas, le hasard fait trop bien les choses pour être crédible. " (Sc. et Avenir, 1995)
- " Il est quand même étonnant que les mutations avantageuses surviennent justement au moment où on en a besoin ! "
- " Quand on voit cinq lignées de phacochères évoluer de concert [quant à leur dentition...], on a peine à croire aux sacro-saintes mutations au hasard que la sélection va retenir parce que, par chance, elles sont justement meilleures pour la survie de l'espèce. " (Le genou de Lucy, O. Jacob, 1999)
- Sur KTO (chaîne catholique), le 07.10.2007, Y. Coppens a renouvelé ces dires. Le site de KTO précise : " Il remet actuellement en cause un des aspects de la théorie néo-darwinienne, le hasard, affirmant qu'il "fait trop bien les choses pour être crédible". ".
- " Au risque de faire hurler les biologistes, et sans revenir aux thèses de Lamarck, je crois qu'il faudrait s'interroger sur la façon dont les gènes pourraient enregistrer certaines transformations de l'environnement. " (Sc. & Avenir 1995) [devance Shapiro, Cf. infra]
- imagine : " dans les caryotypes même, un mécanisme subtil qui serait capable de recevoir l'information du milieu qui change et de s'en servir, en toute connaissance de cause, pour provoquer, dans la bonne direction, lesdites mutations. " (Sc. et Vie, p.53, 03.2003)[ce faisant il réinvente l'animisme !]
[ces propos incroyables sont une négation pure et simple du hasard, défini par Cournot, comme "rencontre de deux séries causales indépendantes"]

James A. SHAPIRO (1943-., Pr. Biologie moléculaire / Univ. Chicago, Spécialiste du génie génétique naturel chez les bactéries. Argumente pour une 3e voie, entre créationnisme et darwinisme, gardant l'intentionnalité efficace du 1er et le mécanicisme du 2d . )
- " Les mutations localisées et aléatoires, (selon la formule [consacrée]) et les modifications graduelles des fonctions de l'individu sont incapables de fournir une explication satisfaisante des données moléculaires quel que soit le temps laissé pour opérer les changements. Il y a simplement trop de degrés de liberté dans la variabilité aléatoire et trop d'interconnexions. " [essentielles à préserver dans le vivant qui subit cette mutation.]
- " Les avocats du néodarwinisme proclament être des scientifiques, et l'on peut légitimement attendre d'eux un esprit plus ouvert et plus curieux. Au lieu de cela, ils se posent en défenseurs d'une orthodoxie outragée et affirment une inébranlable prétention à la vérité qui sert seulement à valider la critique des créationnistes suivant laquelle le darwinisme est devenu plus une foi, qu'une science. " (1997) [N.B. : Ces propos ne sont pas ceux d'un chercheur de 2de zone. L'Univ. de Chicago vient au 9e rang mondial, avant Oxford.]

Eshel BEN-JACOB (1952-. Pr. / Phys. Syst. Complexes (auto-org., génét., neurosc.) / Univ. Tel Aviv. Pdt. Sté Israél. de Physique.)
- " le progrès évolutionniste n'est pas le résultat d'une accumulation fructueuse d'erreurs, mais plutôt la conséquence de processus créatifs voulus. "

Gérard AMZALLAG (~1960. Biologiste, généticien, épistémologue, historien des Sciences [Évolution] / Univ. de Jérusalem.)
- " Faire du hasard salvateur, l'agent exclusif de l'émergence du nouveau, revient à renoncer à comprendre l'intimité des processus de création dans le vivant. " (L'homme végétal, Albin Michel, 2003)

Allen ORR (Généticien darwinien, Univ. Rochester. Adversaire de M. Behe [partisan de l'I.D.], milite donc contre l'I.D., mais garde une certaine objectivité.)
- " On pourrait penser que certaines parties d'un système irréductiblement complexe évoluent pas à pas pour quelque autre destination [où le gradualisme est envisageable], elles seraient alors recrutées comme un tout pour assurer une nouvelle fonction. Mais ceci est ... invraisemblable. Vous pouvez tout aussi bien espérer que la moitié de votre boite de vitesse va soudainement pouvoir dépanner votre airbag. De telles choses ne peuvent survenir que très très rarement et elles ne fournissent sûrement pas la solution générale à la complexité irréductible. [observée dans la nature et mise en question par les tenants de l'I.D.] (in : "Darwin versus Intelligent Design (Again)", Boston Review, 1997.)

Etc; etc.

Rédigé par : Exupéry | 14 mar 2008 18:10:07

@Arnaud

Critique scientifique du darwinisme :
http://www.ceshe.fr/accueil.htm

En lien avec le CESHE, voir les travaux des polytechniciens Guy Berthault, Yves Nourissat et bien d'autres encore...

Rédigé par : cosaque | 14 mar 2008 18:11:49

En complément :
http://www.chez.com/ceshe/

Et quelques citations bibliques incontournables : (dt le NT)

Genèse 3,3 : " Mais du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, sous peine de mort. Le serpent répliqua à la femme : pas du tout ! Vous ne mourrez pas ( ...) vous serez comme des dieux (...). "

St Paul aux Romains 5,12 : " Par un seul homme, Adam, le pêché est entré dans le monde, et par le pêché est venue la mort ; et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, du fait que tous ont péché."

Donc,la mort n'existait pas sur terre et dans l'Histoire avant qu'Adam et Eve n'aient péché. A partir de là, il est rigoureusement impossible que des animaux, des singes, des êtres humains ou des "moitié-moité" aient pu mourir avant Adam et Eve. Ils sont forcément morts après.

Timothée 1,4 : " (...) je t'ai recommandé de rester à Ephèse, pour interdire à certains de dévier dans leur enseignement ou de s'attacher à des récits mythologiques et à des généalogies interminables : cela mène à des recherches sans fin, plutôt qu'au dessein de Dieu qui est affaire de foi "

Rédigé par : cosaque | 15 mar 2008 17:10:53

Le R.P Garrigou-Lagrange(Traité des perfections divines) nous donne une formule simple et claire pour réfuter le mythe darwinien :"lE PLUS NE SORT PAS DU MOINS".LE SUPERIEUR SEUL EXPLIQUE L'INFERIEUR"
"Le devenir ne peut provenir que de l'être déterminé(concret)"
L'être causé que de l'être non causé".
le contingent que du nécessaire,
l'imparfait,le composé,le multiple que du parfait,du simple de l'un,
l'ordre que d'une intelligence"
"LE PLUS NE SORT PAS DU MOINS" Les darwiniens marchent donc sur la tête.Cet argument est le bon sens même.La vie ne peut pas sortir de l'inerte,l'esprit de la matière...La conscience de l'inconscience ...etc.

Rédigé par : senex | 16 mar 2008 09:08:46

Exupery .Bravo pour cet argumentaire très précis et donc précieux. François jacob disait à propos de la Causalité qui est "non grata"dans les laboratoires;"En fait, la causalité, on ne peut s'en passer. C'est comme une maîtresse.On va la voir tous les jours, mais on ne va pas aux diners en ville avec elle....!

Rédigé par : | 16 mar 2008 09:17:02

je me permets toutefois de rappeler que, si les critiques du darwinisme sont le plus souvent légitimes, il n'existe pas pour autant de ''théorie scientifique du créationnisme'', pour la bonne raison qu'aucune théorie scientifique crédible qui rendrait compte de l'histoire de la terre, dans le sens créationniste, n'a jamais été proposée. Il n l'idée de l'intelligent design, mais qui est bien distincte de l'évolution

Rédigé par : Max | 16 mar 2008 13:56:33

@ Max

Allez donc jeter un œil sur les 2 sites du CESHE.
De nombreuses thèses sur l'Histoire de la Terre et l'Histoire de l'Humanité existent chez les "créationnistes"(mot fourre-tout bien commode pour ses adversaires).
Il suffit de traverser l'Atlantique, chose que nos esprits français se refusent à faire. Le débat entre "créationnistes" tourne généralement sur l'âge exact de la Terre qui oscille entre - 10 000 et - 4000 avt JC.

Rédigé par : cosaque | 16 mar 2008 16:31:03

En tant qu'ex-universitaire spécialiste des rapports sciences et foi et aussi en tant que catholique pratiquant, convaincu et non-progressiste, je déconseille fortement le fameux CESHE. Ceux qui l'animent n'ont pas les connaissances et l'ouverture d'esprit nécessaire (eussent-ils jadis passés le concours d'admission à Polytechnique!). En définitive, par leurs thèses farfelues, ils permettent surtout aux scientistes anti-théistes de ridiculiser encore plus facilement les croyants.

Rédigé par : Exupéry | 20 mar 2008 11:11:41



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte