Magazine

The Breed

Publié le 14 mars 2008 par Dst

the_breed.jpgTitre : The breed

réalisateur : Nicholas Mastendrea

genre : chien méchant

année : 2006 

note : 6/10

allez go une autre histoire de chien tueur. l’histoire : Deux frères, Matt et John, accompagnés par Nicki, Sarah et Noah, partent sur une petite île déserte où les attend un beau chalet pour se relaxer. Après avoir recueilli un petit chiot, Sarah est agressée par un gros berger allemand venu reprendre sa progéniture. Un peu plus tard, notre groupe d’amis va découvrir qu’une véritable meute de chiens d’attaque sévit sur l’île. Un combat pour la survie commence alors…

“The Breed” est le premier film de Nicholas Mastandrea. au niveau casting, on retrouve Michelle Rodriguez. Elle interprète le rôle de Nicki, la petite amie de Matt. Ce dernier est joué par Eric Lively. C’est l’acteur Oliver Hudson qui incarne son frère John. il y a également l’actrice Taryn Manning. Dernier membre de la bande, Noah est joué par Hill Harper. On voti donc qu’on a affaire à un casting assez jeune mais pour autant assez prometteur et plus ou moins habitué a ce style de film. Pour une fois, et c’est un bon point, cette bande de copains réfléchit, tente de trouver des solutions, ne pense pas qu’au sexe et à l’alcool. mine de rien c’est un petit plus assez intéressant pour le film.

breed1lg.jpg

Mais bon c’est bien la partie dite “originale” du scénar. le reste est tout aussi convenu et déjà vu comme dans 50 000 film de genre. le film rend en partie hommage (ou pille?) à la nuit des morts de vivant de roméro. ils calfeutrent les entrées, clouent des planches sur les fenêtres. ils font tout pour ne pas être assailli par les chiens. le pillage (ou hommage ?) va même plus loin. lorsque l’une des filles est mordue par un chien, son comportement commence à changer petit à petit, elle devient plus agressive envers ses camarades, semble avoir une sorte de relation psychique avec les chiens. Bref, tout comme on devient progressivement un zombi si l’on est mordu par l’un d’entre eux. hélas, et là ça gâche le film, cette géniale idée est rapidement abandonné car à aucun moment elle sera approfondie par le réalisateur. aucune indication ne sera donné et à la fin du film on se demandera toujours pourquoi la blessure agit ainsi. vraiment dommage. et ce n’est que l’une de certaine incohérence du film.

breed_2006_20.jpg
 et les chiens? ha bé oui quand on parle de film où les chiens attaques ont est en droit de se poser la question du réalisme des séquences. Hé bien soyez rassuré, c’est bien le point fort du film. les chiens sont des bergers allemand génétiquement modifié qui leur permette d’être beaucoup plus intelligent que la moyenne. les attaques sont très spectaculaire. elles deviennent de plus en plus intense au cours de l’avancer du film. et la scène de l’invasion de la maison pour les zombies (oups les chiens, pardon) est la séquence forte du film.

On applaudira donc les dresseurs des chiens, qui ont fait un travail remarquable, rendant parfaitement crédible leurs assauts. et pour finir les attaques sont vraiment réaliste car aucun CIG n’est à l’écran, bref que de vrai attaque et aucun FX.

breed_the_17.jpg

avec tout ça le film pourrait être vraiment pas mal. hélas, le début du film est un peu long. il a du mal à démarrer. en fait, on retrouve au début tout ce qu’il y a quand un teen movie commence. et c’est bien dommage. cependant, une fois la meute en chasse, on est plongé au cœur de l’action et “The Breed” prend une autre dimension et devient vraiment divertissant et plaisant à regarder. 

Au final, ce n’est pas un trop mauvais film, je dirais même qu’il est pas mal. hélas il est plombé par quelques défauts. rythme, idées laissées en cours de route… mais l’attaque des chiens et certain scènes rehausse l’ensemble. bref, un petit film pas mauvais, mais pas génial non plus. le samedi soir quand il n’y a rien, vous pouvez le mater, vous passerez un moment sympa.

Share This


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dst Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte