Magazine

Initiatives publiques pour créer des logements

Publié le 15 mars 2008 par Danielle
REVUE DE PRESSE: A Chermignon, la Bourgeoisie a mis en route deux projets d'immeubles avec des appartements à louer pour les bourgeois; à Crans-Montana, la Commune de Randogne a prévu (au Régina) un immeuble avec une trentaine d'appartements locatifs. Ces initiatives publiques viennent en aide aux habitants qui peinent à se loger, comme l'écrivait vendredi Isabelle Bagnoud dans Le JDS.


Extrait:
A Chermignon, ce sont les bourgeois qui mettent la main à la pâte avec deux projets liés à la location. Comme la vénérable institution a vendu pour 6 millions de terrains, son assemblée a décidé, en compensation, de construire aux Briesses deux immeubles, soit treize appartements destinés à la location et en priorité aux bourgeois. "Le projet enregistre déjà quatre réservations avant même le premier coup de pioche, c'est plutôt bon signe", explique le président de la commune et de la bourgeoisie, Gaston Clivaz, qui précise encore que le bureau communal reçoit plusieurs demandes de location chaque semaine. A moyen terme, au centre du village cette fois-ci, on prévoit aussi de bâtisses destinées à la location. Pour le préséident, ce genre de réalisation convient aux bourgeoisie plutôt qu'aux communes, ce type d'activités n'est pas dans le cahier des charges d'une collectivité.
Partenariat public-privé
Une idée que partage Paul-Albert Clivaz: construire des immeubles locatifs n'est pas dans les buts premiers d'une commune. Mais le malaise existe et le Conseil communal de Randogne est conscient du manque de locations en station. Crans-Montana peine à loger ses employés! C'est pourquoi, la commune a prévu, sur le parking du Regina, un espace commercial et un parking avec au-dessus une trentaine d'appartements. Dans ce cas de figure, Randogne concède un droit de superficie pour nonante ans à un constructeur, elle met donc le terrain à disposition avec des conditions (location) mais refuse d'en être le promoteur. "C'était la seule solution: nous ne voulions pas vendre les terrains, mais pas non plus réaliser d'opération financière qui chargerait beaucoup le budget", explique le président. Paul-Albert Clivaz rend néanmoins hommage aux autorités qui avaient eu "le courage" de construire le bâtiment communal à la fin de années 1960. "C'était une excellente opération en partenariat avec La Poste. Mais dans le contexte actuel, le partenariat public-privé est idéal."
  • Source: Le jds, bimensuel gratuit que vous pouvez consulter au format pdf dans sa totalité depuis le site www.lejds.ch

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Danielle 1123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog