Magazine Humeur

Les cinq plus grands regrets émis avant de mourir

Publié le 24 avril 2012 par Nadegemambe

regretsavantmort.jpgBronnie Ware, une infirmière en soins palliatifs en Australie, accompagne les malades en fin de vie. Elle a remarqué que les regrets qu'on lui confiait sur son lit de mort étaient souvent les mêmes. Elle a établi le top cinq de ceux qui revenaient le plus souvent. A lire avec attention afin d'en tirer le meilleur enseignement possible.
Avant de mourir, les gens regrettent généralement:
De n'avoir pas eu une vie fidèle à leurs attentes personnelles. Ils regrettent d'avoir mené une vie qui faisait plus plaisir aux autres qu'à eux.
"C'est le regret le plus commun", confie Bronnie. "Quand les gens réalisent que leur vie est presque finie et qu'ils ont un regard clair de ce qu'ils ont vécu, ils voient que nombre de leurs rêves sont restés vains. La plupart des gens n'ont pas réalisé la moitié de leurs rêves et ils doivent mourir en sachant que c'est à cause des choix qu'ils ont faits ou pas faits. Etre en bonne santé apporte une vraie liberté. Mais on ne s'en rend compte seulement quand on ne l'a plus."
D'avoir travaillé si dur.
"Ce regret est celui de tous les patients masculins dont je me suis occupée. Ils sont passés à côté de la jeunesse de leurs enfants et de la compagnie de leur partenaire."
De ne pas avoir eu le courage d'exprimer leurs sentiments.
"Beaucoup de gens n'ont pas exprimé leurs sentiments pour rester en paix avec les autres. En conséquence, ils ont vécu une vie médiocre et ils ne sont pas devenus ce qu'ils auraient pu être. Beaucoup de maladies se sont développées suite à l'amertume et au ressentiment qu'ils ressentaient."
De ne pas être restés en contact avec leurs amis.
"Beaucoup étaient trop pris dans leurs vies et ils ont laissé l'amitié s'effilocher. Ils avait des regrets au sujet de leurs amitiés et du temps qu'ils leur avaient accordé. Beaucoup pensent à leurs amis quand ils sont en train de mourir."
De ne pas avoir choisi d'être plus heureux.
"C'est surprenant mais cela revient souvent. Beaucoup ne s'étaient pas rendus compte que le bonheur est un choix. Ils restaient coincés dans leurs vieux schémas et dans leurs vieilles habitudes. La peur du changement fait qu'ils se sont contentés de certaines choses alors qu'au fond, ils aspiraient à rire ou à être à nouveau stupides dans leur vie."


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Nadegemambe 673 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte