Magazine Culture

Rancœur lasse

Par Thibault Malfoy

Malgré sa folle trahison
N’est-elle pas encor la même ?
La fierté n’est plus de saison.
      Je l’aime.
         *
Je sais qu’elle reste, malgré
D’impurs contacts, vierge éternelle,
Qu’aucun venin n’a pénétré
      En elle,
Marbre trop charnel qui subit
Toutes souillures, mais les brave ;
Puisque la pluie, en une nuit,
      Le lave.
         *
Même au temps des premiers regards,
Je la savais vaine et perverse.
Mais l’âme aux menaçants hasards
      Se berce.
Fermant les yeux, je me livrais
A sa suavité malsaine,
Pensant bien que j’en porterais
      La peine.
         *
Mordu, mourant, d’avoir serré
Sur ma poitrine la panthère,
J’en veux rester fier, et saurai
      Me taire.
         *
Ce mois d’avril, je veux bannir
De mon cœur les rêves moroses.
Je veux orner son souvenir
      De roses.
         *
Et je reprends la liberté
D’adorer sa grâce suprême.
Tel que j’étais je suis resté.
      Je l’aime.
Rancœur lasse, de Charles Cros, in Le Coffret de santal (Gallimard).

Charles Cros, c'est cela : un imaginaire noir et des rêves de gaieté, l'ombre et la source de lumière qui lui a donné naissance, et les femmes et des amours indulgents, car il vous aime et on le comprend.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thibault Malfoy 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines