Magazine Politique

Un peu de sang tibétain à Lausanne

Publié le 16 mars 2008 par Alain Hubler

Musée olympique rouge du sang des Tibétains ?Pour obtenir les Jeux olympiques, la Chine avait pris l’engagement d’améliorer la situation des droits humains. On a vu ce que cela a donné. Pour cause de J.O., justement, le gouvernement a déplacé des familles, condamné et envoyé des gens en camps de «rééducation par le travail». Il s’agit de faire place nette pour accueillir l’évènement sportif mondial.

Pour accueillir la flamme olympique, qui symbolise les valeurs d’excellence, d’amitié et de respect, la Chine avait fait des promesses. En 2001 un représentant du Comité d’organisation des jeux de Pékin avait déclaré : «En confiant à Pékin l’organisation des Jeux olympiques, vous contribuerez au développement des droits de l’Homme.»

On en voit aujourd’hui les résultats. À l’heure où j’écris ce billet, la police chinoise aurait fait entre 10, selon les autorités chinoises, et 80 morts, selon le gouvernement tibétain en exil. La police quadrillerait systématiquement les rues de Lhassa tout en procédant à des perquisitions systématiques.

La simple détention, ou pire l’exposition, d’un drapeau tibétain peut coûter entre 7 et 20 ans de prison additionnés des tortures qui vont avec.

Pendant ce temps-là, à Lausanne, le Musée olympique et les carrefours du bord du lac arborent les couleurs de Beijing 2008 : le rouge et l’or du drapeau chinois. Des couleurs qui symbolisent la révolution et la venue d’une nouvelle ère, inondée de lumière, marquée par l’unité du peuple chinois.

Le problème est que, par les temps qui courent, le rouge révolutionnaire a cédé la place au rouge du sang des Tibétains qui meurent assassinés par les autorités chinoises.

Le problème est que ce rouge sang flotte au vent d’un musée situé en partie sur une propriété de la Ville de Lausanne et dans les rues de la capitale olympique.

Le problème est qu’avec ce qui se passe au Tibet, il est difficile de fermer les yeux sur ce rouge qui, jusqu’à Lausanne, rappelle que la Chine n’a pas tenu ses promesses par rapport aux droits humains et qu’elle est même en train d’accomplir un véritable «génocide culturel» comme le rappelle très justement le dalaï lama.

Messieurs Rogge et Brélaz, je crois qu’il est temps d’enlever cette pagode, ces lampions et ces oriflammes. Par respect pour le peuple tibétain.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Des élus masqués au conseil communal de Lausanne ?

    Le 11 mars prochain, le conseil communal de Lausanne va procéder au «toilettage» de son règlement. Il s’agit essentiellement de mettre en conformité les règles... Lire la suite

    Par  Alain Hubler
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Lausanne est-elle écolo ?

    Voici une interview toute fraîche du maire syndic de Lausanne réalisée par Quentin Burki qui la présente ainsi : Un petit interview que Daniel Brélaz m’a donné... Lire la suite

    Par  Alain Hubler
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le Mont-sur-Lausanne : freie Schule bitte !

    Ils sont gentils, ouverts et bien intentionnés les parents d’élèves qui ont obtenu que Milena, enfant trisomique, ne “perturbe” plus par sa seule présence en... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Lausanne : des quartiers et des chiffres

    Le Service cantonal de recherche et d’information statistique (SCRIS) du canton de Vaud propose des informations chiffrées dans de multiples domaines qui vont d... Lire la suite

    Par  Alain Hubler
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Oui à un nouveau Musée des Beaux-Arts (nmba) à Lausanne

    Un étrange conglomérat d’opposants a lancé un référendum assez incompréhensible contre le crédit d’études prévu pour le projet de NMBA de Bellerive. Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Révolution à Lausanne

    Mais non, rassurez-vous, ce n’est pas demain la veille que les sans-culottes du XXIe siècle vont venir perturber le petit train-train quotidien de la capitale... Lire la suite

    Par  Alain Hubler
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Ramadan à Lausanne

    Le Ramadan correspond au 9e mois du calendrier musulman. Vu à travers l’oeil d’un Européen judéo-chrétiens, ce mois correspond à une période de jeûne imposé... Lire la suite

    Par  Alain Hubler
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines